Accueil Avertissement sur les dangers de voyager actuellement en Thaïlande

Avertissement sur les dangers de voyager actuellement en Thaïlande

par Redaction Thaïlande
Avertissement sur les dangers de voyager actuellement en Thaïlande

Les voyageurs qui se rendent en Thaïlande et dont le test PCR est positif peuvent se retrouver dans des situations compliquées et coûteuses.

Les hôtels SHA++ et ASQ où les voyageurs doivent séjourner, doivent tous avoir un contrat avec un hôpital spécifique, généralement un hôpital privé.

Si un voyageur séjournant dans leur hôtel est testé positif, il n'a d'autres choix que d'être hospitalisé dans cet hôpital spécifique pendant 7 à 10 jours à ses propres frais - généralement autour de 10 000 bahts (264 euros) par jour.

Dans la plupart des cas, on demande aux touristes de payer d'avance cette somme et de coordonner eux-mêmes les demandes d'indemnisation avec leur assurance par la suite, au risque de ne pas être indemnisés pour leurs frais d'hospitalisation.

Le fait de partager une chambre d'hôtel en contact étroit avec un patient Covid vous soumet également à une quarantaine de 7 à 10 jours en tant que personne à haut risque en contact étroit.

Cette mesure n'est généralement pas incluse dans la couverture d'assurance et est donc entièrement à votre charge.

Les tests PCR sont effectués par l'hôpital qui a l'exclusivité de l'accueil de tous les patients de l'hôtel où ils séjournent.

Vous devez effectuer deux tests PCR, le premier jour et le cinquième jour de votre voyage, et les autorités préfèrent que vous fassiez les deux tests dans le même hôtel.

Des tests Covid-19 plus sensibles en Thaïlande ?

Test Covid-19

Test Covid-19. Photo : Mufid Majnun

Certains voyageurs se demandent si les tests PCR suivent les mêmes procédures que dans leur pays d'origine, car beaucoup trouvent un résultat positif à leur arrivée en Thaïlande, alors qu'ils ont été testés négatifs 48 heures avant le départ.

Le test RT-PCR permet de savoir si une personne est porteuse du virus ou non.

Un échantillon est prélevé dans la sphère ORL puis envoyé à l'analyse.

Pour savoir si une personne est porteuse du Sars-CoV-2, le biologiste cherche à amplifier une partie du génome du virus.

L'amplification s'effectue en plusieurs cycles.

Plus il faut de cycles, moins le virus est présent dans l'échantillon analysé.

Si aucune trace du virus n'est trouvée au-delà d'un nombre de cycles donné, un seuil (Ct), le résultat est négatif.

Or, cette valeur Ct est l'objet de nombreuses interrogations et polémiques.

Certains estimant que les tests avec une valeur de Ct élevée sont trop sensibles.

Ils permettraient de détecter du virus chez des personnes très peu infectées et contagieuses ce qui gonflerait les chiffres de l'épidémie inutilement.

Beaucoup s'interrogent sur les seuils utilisés dans chaque pays soupçonnant la France d'utiliser un Ct trop élevé, notamment par rapport à l'Allemagne.

Il faudrait pouvoir connaître le nombre de cycles utilisé par les laboratoires en Thaïlande et demander à son laboratoire d'utiliser le même nombre de cycles (si c'est possible) pour corriger ce problème.

Voir aussi : Un touriste testé positif au variant Delta puis Omicron puis négatif en Thaïlande

Pour autant, seuls 4 % des touristes entrants ont été testés positifs au Covid-19.

Voir : Des assureurs ne veulent plus couvrir les voyageurs en Thaïlande

Des assurances qui ne couvrent pas tout

Tous les voyageurs pensent qu'ils sont correctement assurés, car lorsqu'ils ont demandé le Pass Thaïlande (Thailand Pass), leur assurance-maladie a été approuvée.

Mais lorsque le voyageur arrive en Thaïlande, il s'avère parfois que, bien que l'ambassade ou le consulat thaïlandais ait accepté sa police d'assurance, il n'est pas couvert en raison des petits caractères de la police d'assurance.

L'Autorité du Tourisme de Thaïlande insiste aussi sur le fait que les voyageurs doivent vérifier les petits caractères de toute police d'assurance Covid-19 avant de l'acheter.

Parfois, l'assurance ne couvre que si le patient présente des symptômes ou s'il est hospitalisé dans un hôpital, et non dans un "hospitel".

Les hôpitaux thaïlandais maintiendront le patient en quarantaine quels que soient les symptômes et pour le nombre maximum de jours qu'ils peuvent facturer, tout cela dépendant uniquement de l'avis de l'équipe de médecins de l'hôpital assigné auquel votre hôtel est associé.

Dans d'autres situations, il s'est avéré que l'assurance ne couvre que si le patient est admis dans un hôpital public.

Mais le patient n'a pas le droit de refuser d'être hospitalisé dans l'hôpital ou l'établissement hospitalier privé qui a obtenu un contrat d'exclusivité avec son hôtel.

Dans ce cas également, le voyageur devra payer lui-même le montant d'environ 100 000 bahts (2 642 euros).

Faut-il déconseiller les voyages en Thaïlande ?

L'Autorité du Tourisme de Thaïlande prévoit 18 millions de voyageurs en 2022

Arrivées de voyageurs à l'aéroport international de Phuket. Photo : Bangkok Post

Une Danoise résidant à Bangkok, qui a fait partie d'un réseau visant à venir en aide à ces malheureux voyageurs pris au piège de ce réseau de règles, a déclaré au journal ScandAsia qu'elle en était arrivée à la triste conclusion que la chose la plus sûre à faire était de ne pas prendre l'avion pour la Thaïlande.

Au moins jusqu'à ce que cette alliance hôtel-hôpital soit rompue ou que les polices d'assurance acceptées par les ambassades respectent des normes conformes à ces contrats hôtel-hôpital.

Pendant un certain temps, elle et son réseau ont pu extraire des patients résidant en Thaïlande de l'emprise des hôpitaux "qui ne suivent que les règles" et les transférer en auto-isolement chez eux ou dans des hôpitaux publics, mais cette faille a récemment été colmatée.

Il y a tellement de situations particulières et il n'est pas possible de toutes les décrire ici, dit-elle.

Mais elle souhaite ajouter un conseil utile :

"Si vous avez attrapé le Covid-19 au cours des 2 ou 3 derniers mois avant votre arrivée en Thaïlande, n'oubliez pas d'apporter avec vous une preuve de PCR et, de préférence, un certificat de guérison médical indiquant en détail votre historique Covid avec la signature d'un médecin.

Cette documentation peut vous aider à ne pas devenir une autre victime injuste du protocole de soins médicaux.

Si vous montrez ces preuves et insistez sur le fait que votre résultat positif est très probablement dû au fait que le test détecte des cellules mortes de votre ancienne infection, vous pourrez peut-être éviter d'être placé en détention".

Voir aussi :

Le cauchemar des tests Covid-19 positifs à l'arrivée en Thaïlande

La vie débridée d'un "prisonnier payant" dans un hôtel de quarantaine en Thaïlande

Les vacances d'une femme en Thaïlande tournent à l'horreur de la quarantaine


Source : ScandAsia

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.3 / 5. Décompte des votes : 617

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Suivez-nous sur Facebook ou sur Twitter

Inscrivez-vous à notre Newletter


Vous pourriez aussi aimer

24 commentaires

Avatar photo
HANSSON 4 février 2022 - 11 h 03 min

Je confirme les propos de la dame danoise dans cet article.

Moi-même isolé suite à un test positif à mon arrivée en Thaïlande, début janvier avec des symptômes analogues à une grippe saisonnière (Omicron) j’ai été isolé 10 jours dans un hôtel de Bangkok sous contrôle de l’hôpital privé “Piyavate Hospital”.

Pas de 2e test PCR au bout de 7 jours, mais une “hospitalisation” forcée dans ma chambre d’hôtel de 10 jours et sortie ensuite sans autre test PCR, mais en ayant bien sûr dû acquitter un montant par carte de crédit (donc sans facture) de 107.840 baths (presque 3.000 euros).

Sans paiement, je ne sortais pas ! Ayant pris contact avec le bureau de mon assurance Covid (AXA Thailand) le plus proche de mon domicile thaïlandais, j’ai remis tous les documents nécessaires (facture reçue par mail 1 semaine plus tard), attestation de guérison, listes des médicaments, copies CI, passeport, visa, Test négatif à l’embarquement de mon vol aller, document de mon vol de départ vers Bangkok…) et apparemment, je vais être remboursé de… 87.307 baths !!

J’ai envoyé il y a 4 jours, un mail à la comptable de l’hôpital afin de connaître la raison de cette différence de 20.000 baths (500 euros) entre mon payement et le montant de la facture reçue.. J’attends la réponse…

Mais si les personnes qui me lisent depuis l’étranger ne veulent en aucun cas courir le risque de se retrouver dans ma situation (je pense à des familles avec enfants dont un ou deux membres seraient testés positifs et les autres non…) alors je rejoins le conseil de cette dame danoise qui a eu l’expérience de nombreux cas d’étrangers bloqués et soumis à des dépenses excessives et non prévues en cas de test positif à leur arrivée : NE VENEZ PAS MAINTENANT … ATTENDEZ JUILLET 2022 pour refaire une nouvelle analyse de la situation et des conditions d’entrée quand les tests covid ne seront plus exigés !!!

Sinon, attendez 2023 !!! Venir en Thaïlande tant que les tests covid seront exigés, c’est prendre des risques et vous exposez à des vacances chères et ratées…

Si vous avez envie d’exotisme, aller au Cambodge, ou seul votre test négatif effectué 72 h AVANT votre ARRIVEE à l’aéroport de Phom Phen (faites-le la veille de votre vol départ) sera vérifié et constituera votre sésame pour entrer dans le pays…

Réponse
Avatar photo
Pilou 5 février 2022 - 10 h 30 min

Bonjour, le Cambodge ne fait pas de test à l’arrivée ?

Réponse
Avatar photo
HANSSON 10 février 2022 - 14 h 02 min

Bonjour Pilou.

Oui, il y a un test à l’arrivée au Cambodge, mais c’est un test rapide (antigénique) à l’aéroport qui prend 15 minutes…

Et puis, fini, terminé…

Réponse
Avatar photo
vvdb.fr 4 février 2022 - 11 h 07 min

Ce qui est anormal :
– l’assurance validée par le pays et qui ne couvre pas grand-chose.
– aucune assistance pour les démarches, cela devrait être inclus dans l’assurance.

C’est à des années-lumières de la prestation haut de gamme que veut mettre en place la Thaïlande.
Ils peuvent commencer par mettre une barrière à l’entrée avec une assurance aux petits oignons. Il y aurait un effet wahou !

Réponse
Avatar photo
Pilou 4 février 2022 - 12 h 10 min

Un article qui renforce ma conviction de pas me rendre en Thaïlande.
Un triple vacciné.

Réponse
Avatar photo
Gatcho 4 février 2022 - 13 h 06 min

Moi, je ne suis pas passé par l’hôpital : mon hôtel m’a pris en isolement direct : 100 euros par jours avec 3 repas pendant 10 jours.

Du fait que mon isolement s’est fait dans une chambre aux fenêtres qui ne s’ouvraient pas, j’ai respiré mes propres miasmes pendant 10 jours ! Résultat ? Mon test PCR me déclarait plus contagieux après mon isolement qu’avant ! (je suis passé en valeurs CT de 28 à 22 en 10 jours) Je ne sais comment, mais mon certificat de rétablissement s’est fait sur simple déclaration de ma fin d’isolement à l’hôpital : maintenant, je peux le déplacer où je veux, mais j’attends toujours que mon test passe la barre de 35/37 en CT.

Je pense que là ça sera bon !

Réponse
Avatar photo
John Doe 4 février 2022 - 14 h 22 min

La corruption avec l’autorisation des plus hautes sphères du régime.

Réponse
Avatar photo
menget 4 février 2022 - 17 h 04 min

Déjà, il faut être complètement stu… pour voyager en Thaïlande à l’heure actuelle.

Je viens d’arriver à Krabi via Phuket (retour familial), après un vrai parcours du combattant (rien qu’à l’aéroport de Phuket pas moins de 5 contrôles sanitaires y compris à l’immigration où on vous redemande votre Thaipass) et je peux vous dire que tout est encore fermé à part les plages et l’hôtel ou vous séjournez et c’est tout !!

Réponse
Avatar photo
Siong 4 février 2022 - 17 h 38 min

Les Thaïs font tout pour arnaquer les touristes, il faut faire très très attention d’aller en Thaïlande pour l’instant.

Ce n’est pas le moment d’aller en Thaïlande, laisse le souffrir un peu jusqu’à qu’il redevienne normal, on ira ok moi aussi, j’ai envie d’aller là-bas aussi, mais ce n’est pas le moment…

Réponse
Avatar photo
phil75 4 février 2022 - 17 h 49 min

Article +++ à lire 10 fois, et être certain d’avoir compris ce qui est dit entre les lignes, avant de se lancer dans l’aventure.
Pour info, les tests PCR ne distinguent pas un virus vivant ou mort, mais simplement présence de résidus de virus ou même d’un simple petit fragment.

Comme son inventeur n’a cessé de le répéter : c’est un outil extraordinaire qu’il a développé pour la recherche, mais n’est absolument pas adapté à une fonction de diagnostic.

Sa sensibilité est extraordinaire, mais sa spécificité très mauvaise. La plupart des tests PCR ne différencient pas le covid, le virus de la grippe, les résidus du corona que vous avez rencontré lors d’un rhume, il y a 2 ans !

C’est pour cette raison que la FDA en juin puis le CDC en décembre en a interdit l’usage aux USA pour le diagnostic Covid, ceci à partir du 1/1/22.

Chacun peut aller vérifier sur leur site. Enfin, en Europe, un CT à 35 est communément utilisé. En Thaïlande, selon les infos que j’ai recueillie auprès d’un médecin thaïlandais, était utilisé il y a quelques mois un CT à 40.
Un médecin.

Réponse
Avatar photo
Mauricio 5 février 2022 - 7 h 37 min

Merci pour ces précisions.

Donc, la Thaïlande, pour s’assurer de pouvoir dépouiller le plus de touristes possibles, utilise des tests avec un haut niveau de sensibilité qui peuvent amener à de nombreux faux positifs !

On peut aussi s’imaginer que certains hôtels et hôpitaux ont des arrangements pour faire des tests encore plus sensibles pour avoir un quota de voyageurs longues durées qui payeront le prix fort !

Il faut exiger des tests avec un nombre de cycles qui correspondent à une norme moyenne utilisée par les autres pays.

Oui, les dirigeants thaïlandais n’ont jamais aimé les étrangers, cela a commencé avec Thaksin et son parti, “les thaïs aiment les thaïs” (mais pas les autres…) et depuis cela continue, mais là, tout ce qu’ils ont fait aux touristes, tous ces gens qui à cause des fréquents changements de règles ont perdu le montant de leurs billets d’avion, de réservations d’hôtels, et maintenant ça, c’est le pompon.

Et entre eux, il y a tant de voyageurs qui aiment la Thaïlande et le peuple thaï (les gens normaux et accueillants pas ces dirigeants) et le peuple qui a tant besoin de touriste !

Réponse
Avatar photo
Chris 8 février 2022 - 16 h 37 min Réponse
Avatar photo
Suksan 4 février 2022 - 18 h 03 min

Soyons sérieux, cela ne sont pas des mesures, mais bien un divorce avec le tourisme.
D’origine thaï, je suis impatient de rentrer au pays, mais pas avant qu’ils aient retrouvé la raison !

Réponse
Avatar photo
DAVE 4 février 2022 - 18 h 46 min

Donc répétons-le encore et encore, ce n’est pas le moment d’aller en Thaïlande sauf à être complètement maso/ab… !

Réponse
Avatar photo
edouard zoller 5 février 2022 - 0 h 08 min

Bonjour,
C’est un véritable business organisé.
Ce n’est plus le pays accueillant et souriant d’avant, c’est même le pays le plus complique au monde.
Je savais que les militaires étaient tordus, mais pas à ce point…
Nous sommes nombreux – amis et connaissances – à vouloir retourner dans ce beau pays.
Mais pas dans ces conditions-là.
Je partage votre article sur mes réseaux et groupes Facebook.
Les candidats au voyage doivent savoir ce qui les attend.
Cordialement,
Edouard

Réponse
Avatar photo
Patrick 5 février 2022 - 0 h 53 min

À éviter, surtout ne prenez pas le risque d’y aller, j’ai des amis qui ont eu le même problème, avec une facture de 7800 euros part personne à l’hôpital alors qu’ils n’avaient aucun symptômes De covid.

Réponse
Avatar photo
pier 5 février 2022 - 9 h 09 min

Nous sommes revenus dans notre résidence d’hiver le 15 novembre.
Ma conjointe a eu le malheur d’aller dans le village de sa famille, après 660 km et 10 h de conduite.

Elle s’est fait pincer (sans symptôme) à l’arrivée par le service sanitaire du bled avec test positif.

Donc 14 jours d’hosto public, je dirais de STALAG dans 1 chambrée mixte de 5 à 7 péquenauds sales, bruyants, mal élevés (ce sont ses dires.)

Lit dur, oreiller dur, la bouffe sans aucun nutriment et vitamine, de 48 kg elle est descendu à 45, bon pour le régime…

Les nurses plutôt assez nulles, elle fut nommée chef de chambrée et c’est elle qui prenait la tension des enfermés.

Après ses 17 jours, sans test, ce fut 7 jours d’isolement dans sa chambre de la maison des parents.

Elle est revenue, a du mal à reprendre du poids, mais le jardin, le ménage, repassage et bricolage l’appellent.

Heureusement que je ne l’avais pas accompagné, moi au STALAG… Je serais mort.

Nous étions vaccinés de France.

Mais je n’aurai pas dû revenir pour cet hiver comme l’année passée.

Trop de risques, pas du virus, mais des tests.
J’espère que nos tests seront bons pour le 1° mai, nous échapper.

Je crains plus les accidents de la route que le virus.

Réponse
Avatar photo
Garcia 5 février 2022 - 21 h 02 min

J’y suis actuellement en Thaïlande, à Phuket plus précisément avec la sandbox phuket et tout est faux et archi faux dans cet article.

Vous pouvez voyager tranquille et tout est très bien contrôlé et sécurisé.

Réponse
Avatar photo
pier 6 février 2022 - 12 h 22 min

Nous aussi en TH revenus le 15 nov.
Je ne fais pas de tests depuis celui du 15 Nov à l’arrivée.
Ma conjointe s’est fait tester dans le village de la famille, lire dans 1 autre post.
Ben ne sommes pas malades.
Je crains les tests pour le retour vers le 1er mai.
SVP, faites des prières pour nous.
À moins que je périsse d’un accident de la route avant.

Réponse
Avatar photo
Stephane papineau 6 février 2022 - 5 h 50 min

Mon Dieu ! J’étais pour me rendre en Thaïlande en avril pour 1 mois…

Je vais oublier ça.

Ce n’est plus des vacances, c’est un voyage en enfer !

Réponse
Avatar photo
Pierre06 6 février 2022 - 12 h 51 min

J’ai 1 ami suisse et 3 amis français qui devaient venir en Thaïlande depuis presque 2 ans…

Trois sur quatre connaissent déjà le pays et trouvent le peuple thaïlandais agréable, serviable et chaleureux.

Aucun ne veut tenter l’aventure car beaucoup trop de risques !

L’assurance est une arnaque, la démarche et les formalités pour venir sont pour le moins chronophage et compliquées.

De plus, le risque de quarantaine et ses répercussions découragent les plus intrépides sur cette destination.

Deux de ces amis ont décidé de partir pour les Maldives et la Grèce.

Deux autres attendent de meilleures conditions de la part du gouvernement thaïlandais en espérant des changements rapides de politique.

Je comprends bien sûr l’enthousiasme des responsables politiques (comment pourrait-il en être autrement ?), les projections ou statistiques pharamineuses, l’élan médiatique des journalistes, les campagnes publicitaires coûteuses, etc…

Mais comment justifier une 2e réservation d’hôtel le 5e jour pour un 2e test P.C.R ?

Pour un voyage d’environ 15 à 17 jours (départ, arrivée, départ) cela fait donc un total de 4 tests s’ils sont tous négatifs, sinon, gare à la quarantaine !

La destination devient donc chère et très risquée.

D’autres destinations sont plus abordables et d’accès moins compliqué.
Conclusion, chers responsables politiques, je vous exhorte à prendre les bonnes décisions pour le bien du pays et de votre peuple qui souffre en silence.

Réponse
Avatar photo
Bernard 6 février 2022 - 16 h 16 min

De toute manière, les règles de départ pour la Thaïlande sont très bien fixées, vous pouvez partir uniquement si vous avez souscrit une nuit dans un hôtel COVID le temps obtenir votre résultat qui arrive environ 4 à 5 heures après avoir fait le test, il faut souscrire l’assurance COVID sinon vous ne pourrez pas prendre l’avion, sur la fiabilité des tests il sont ni plus ni moins comme en Europe.

Réponse
Avatar photo
May 8 février 2022 - 16 h 17 min

Bonjour, je devais partir un mois en Thaïlande, je crois que vu tous les commentaires négatifs, vaut mieux attendre de passer DSL vacances.

Réponse
Avatar photo
Pierre06 7 février 2022 - 12 h 33 min

Non Bernard, il faut souscrire à 2 nuits dans un hôtel pour les tests du 1er et du 5e jour, etc…

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.