Accueil La Thaïlande désormais ouverte aux touristes de tous les pays du monde

La Thaïlande désormais ouverte aux touristes de tous les pays du monde

par Redaction Thaïlande
La Thaïlande va assouplit ses règles d'entrée en décembre

Selon l'Autorité du Tourisme de Thaïlande (TAT), les voyageurs vaccinés de "tous les pays du monde" peuvent désormais participer au programme Bac à sable. 

Ce changement permettra aux Indonésiens et aux Malaisiens, parmi beaucoup d'autres, qui étaient auparavant exclus, de se rendre sur l'île de Phuket et dans certaines de ses régions voisines.


Avant la pandémie, la Malaisie était la deuxième source de touristes du pays, avec plus de 4 millions d'arrivées, soit 10 % du total mondial en 2019.

L'annonce faite par la TAT le vendredi 1er octobre fait partie d'une initiative élargie visant à relancer le tourisme, après que les autorités aient réduit de moitié la période de quarantaine obligatoire à sept jours pour les voyageurs vaccinés venant de l'étranger.

L'agence a déclaré que les autorités ne suivraient plus une liste de pays éligibles, estimée à environ 80, basée sur le risque de transmission du Covid-19.

"Cela signifie que la Thaïlande accueille désormais les voyageurs de n'importe quel pays du monde dans le cadre du programme Bac à sable", a-t-elle indiqué dans un communiqué publié sur son site Internet.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Tanee Sangrat, a déclaré que les enfants non vaccinés pourraient voyager avec leurs parents vaccinés.

Le programme Bac à sable, qui a débuté le 1er juillet, a attiré plus de 38 000 visiteurs à Phuket et généré des recettes estimées à 2,3 milliards de bahts, ont indiqué les autorités cette semaine.

La réduction de la quarantaine à sept jours s'applique aux personnes visitant les provinces de Phuket, Surat Thani (Koh Samui, Koh Phangan et Koh Tao), Phangnga (Khao Lak et Koh Yao) et Krabi (Koh Phi Phi, Koh Ngai et Railay Beach).


Voir : Nouvelles règles pour les voyages sans quarantaine en Thaïlande

En outre, selon la TAT, les touristes entièrement vaccinés peuvent désormais se rendre directement dans les zones désignées de Phangnga et de Krabi dès leur atterrissage à Phuket, et y rester pendant sept jours.

Les opérateurs touristiques demandent au gouvernement de simplifier les conditions d'entrée

Mais les opérateurs touristiques restent pessimistes quant aux perspectives de relance significative de l'économie à Phuket, où 90 % des hôtels ont été fermés, à court terme.

Ils ont imploré le gouvernement de simplifier les conditions d'entrée afin d'augmenter le nombre de visiteurs et de réduire le coût élevé des tests Covid-19 que les touristes doivent payer.

Le programme Bac à sable est la première étape d'un plan visant à ouvrir davantage de destinations touristiques, en commençant par Bangkok, Chiang Mai, Chon Buri (Pattaya), Phetchaburi (Cha-am) et Prachuap Khiri Khan (Hua Hin), aux visiteurs étrangers vaccinés à partir du 1er novembre.

Voir : Nouveau plan de réouverture de la Thaïlande au tourisme en 4 phases

D'ici là, les autorités espèrent qu'aucune quarantaine ne sera nécessaire.

Le ministère du Tourisme et des Sports propose également de désigner des "zones bleues" où aucune quarantaine ne serait requise dans d'autres provinces, dont Phuket, Krabi, Phangnga, Surat Thani, Buri Ram et Prachuap Khiri Khan.

Jusqu'à 20 autres sites pourraient être ouverts en décembre si les taux de vaccination Covid-19 sont suffisants.

La Thaïlande toujours sur la liste rouge des voyages de certains pays

Cependant, certains pays classent encore la Thaïlande dans la liste des pays dangereux et cela pourrait limiter le succès des efforts de relance de l'industrie.


La Thaïlande est toujours sur la liste rouge des voyages en Grande-Bretagne et aux États-Unis alors que le pays tente de maîtriser un nombre en baisse, mais toujours élevé de cas et de décès liés au Covid-19.

Les voyageurs d'Angleterre, doivent être mis en quarantaine dans un hôtel à leur retour de Thaïlande.


Source : Bangkok Post

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4 / 5. Décompte des votes : 210

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉


Suivez-nous sur Facebook ou sur Twitter.


Vous pourriez aussi aimer

11 commentaires

Madeinswiss 3 octobre 2021 - 18 h 43 min

Faudrait juste préciser qu’il faut toujours, un COE certificat d’entrée émis par ambassade, assurance covid de 100 000 usd, 1 test pcr 72 heures avant, 1 test pcr à l’arrivée et 1 test pcr après 7 jours…

À vos frais, sans compter l’obligation hôtel Sha+ chers.
Bref, cela ne fait pas rêver.

Réponse
RVolt 5 octobre 2021 - 22 h 18 min

Je suis d’accord. En plus d’exiger qu’on soit vacciné, il faut encore payer les tests là-bas ??? Ils sont vraiment gonflés !!
En tout cas, ils ne verront jamais la couleur de mon argent !!!

Réponse
HANSSON 4 octobre 2021 - 7 h 06 min

Ben oui, comme le dit “madeinswiss”, rien ne change fondamentalement…

Il faudra toujours les éternels documents, les touristes seront toujours soumis aux mêmes restrictions d’admission à l’embarquement, aux tests PCR à l’arrivée, pendant le séjour et lors de chaque changement de lieu de villégiature et d’hôtel SHA !!!
J’ajouterai aussi que la Thaïlande annonce “s’ouvrir au monde entier” (tout est relatif …) mais elle semble oublier ou vouloir oublier qu’elle est considérée comme pays à haut risque (indice rouge) par de nombreux pays à travers le monde, et notamment dans de nombreux pays en Europe, aux Etats Unis, au Japon, etc. (plus de 30 pays dont de gros pourvoyeurs de touristes étrangers habituels…)

Ce n’est donc pas demain que la Thaïlande verra revenir le tourisme de masse intra-muros…

Le seul tourisme qui fera vivre sa population de plus en plus pauvre et démunie de tout…

En 2019, il y avait un peu plus de 100 000 personnes sans emploi en Thaïlande…

Autant dire qu’il fallait vraiment le vouloir pour ne pas trouver un emploi et gagner honnêtement sa vie…

En 2020, ce chiffre est monté à 3 millions, et en cette fin de 2021, en additionnant, les pertes d’emploi dans tous les secteurs économiques du pays, on arrive à près de 7 millions de thaïlandais en perte d’emploi total ou partiel, dont 1,8 millions qui doivent survivre avec moins de 3 000 baths (75 euros), cette somme représentant le seuil officiel de pauvreté extrême…

Mais en réalité, en dessous de 5 à 6 000 baths par mois (soit environ 140/150 euros), on n’arrive pas à simplement se nourrir, se loger et vivre dans des conditions sanitaires et d’hygiène minimales, dans une habitation qui serait qualifiée de “taudis insalubre” en Europe…

Tout cela pour dire que ce ne sont pas les mesures actuellement décidées par le gouvernement pour les prochains mois “d’ouverture” du pays, qui vont changer quoi que ce soit au sort de ces gens …

Réponse
Adler 4 octobre 2021 - 12 h 32 min

Merci de ces précisions, je ne trouve absolument pas la Thaïlande ouverte !

Réponse
Adler 4 octobre 2021 - 12 h 37 min

Bien d’accord avec vous, beaucoup de Thaïlandais sont en grandes difficultés financières et sans aide…

Réponse
Henri 6 octobre 2021 - 17 h 51 min

Le titre de l’article est partiellement faux (j’ai téléphoné à l’ambassade) on peut totalement venir non vacciner !!!

On passe juste de 7 à 10 jours.

Faut arrêter avec la propagande vaccinale déguisée…

Regarder vos propres chiffres, Covid-19, c’est moins de mortalité que la grippe en thailande…

C’est du niveau pravda là.

Réponse
germain 5 octobre 2021 - 16 h 54 min

Oui, mais si on écoute le gouvernement, il suffit de 1 ou 2 touristes HYPER (mais alors hyper hyper) riche et tout est sauvé.

Les touristes pauvres, on s’en fout…

Il va falloir beaucoup prier et faire beaucoup de mérites.

Réponse
William Meyer 4 octobre 2021 - 8 h 56 min

Avant le covid, la majorité des touristes venaient pour 3 à 4 semaines maximum.

Même 1 semaine de quarantaine les fera rester chez eux ou se rendre ailleurs.

En outre, rien n’a changé côté accès, toujours aussi compliqué et coûteux. (COE + Assurance).

Réponse
Sart 4 octobre 2021 - 10 h 43 min

Venez visiter notre belle prison dorée amis touristes du monde entier; venez dépenser votre argent en toute contraction.

Réponse
Jean Luc RICHEL 5 octobre 2021 - 16 h 55 min

Moi, je ne comprends toujours pas ? Ouvert ? Donc non ? Le 1 octobre donc non ? Quand la réelle ouverture ? On ne sait pas ? Je plains vraiment le peuple thaïlandais qui se meurt ! Mon amie est désespérée !

Réponse
Mevel Jacques 6 octobre 2021 - 17 h 18 min

L’accès au pays est libre comme avant ou fermé. Les aberrations administratives sont un blocage total pour les touristes. La volonté du gouvernement d’attirer les visiteurs à haut pouvoir d’achat est un leurre.

L’administration locale tue définitivement l’industrie du tourisme dans ce beau pays.

Les pays voisins sauront en profiter. Good bye Thaïlande, this was your choice.

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.