Accueil La Thaïlande interdit l'entrée à une mannequin qui a dénoncé les crimes commis par la junte au Myanmar

La Thaïlande interdit l'entrée à une mannequin qui a dénoncé les crimes commis par la junte au Myanmar

par Redaction Thaïlande
La Thaïlande interdit l'entrée à une mannequin qui a dénoncé les crimes commis par la junte au Myanmar

Une mannequin qui s'est réfugiée en Thaïlande après avoir dénoncé le coup d'État militaire dans son pays s'est vu refuser l'entrée à son retour d'un voyage à l'étranger.


Mise à jour au 24 septembre : La Thaïlande ne renverra pas la reine de beauté qui a dénoncé les crimes au Myanmar


Elle a été placée en détention à l'aéroport de Suvarnabhumi, ont indiqué, le jeudi 22 septembre, les services d'immigration.

Han Lay, Miss Grand International Myanmar 2020, rentrait en Thaïlande depuis Da Nang au Vietnam et est arrivée à l'aéroport mercredi après-midi, a déclaré le géneral Archayon Kraithong, chef adjoint du Bureau de l'immigration.

Elle n'a pas été arrêtée comme l'ont rapporté certains médias, a-t-il précisé.

Cependant, un agent de l'immigration a repéré une irrégularité sur le passeport de Han Lay, et l'entrée lui a été refusée en vertu de l'article 12 de la loi sur l'immigration de 1979, a déclaré le géneral Archayon.

Son manager avait déclaré que Han Lay, également connue sous le nom de Thaw Nandar Aung, faisait l'objet d'une notice Interpol, mais cela n'a pas pu être confirmé.

Selon une source, le passeport de Han Lay pourrait avoir été révoqué par la junte militaire du Myanmar, d'où l'irrégularité et l'impossibilité pour elle d'entrer en Thaïlande.

Elle sera renvoyée dans le pays d'origine de son vol ou pourra prendre un vol vers une autre destination, sous réserve de l'approbation de la compagnie aérienne avec laquelle elle a volé, a déclaré le géneral Archayon.

Selon un compte Facebook intitulé "Natty in Myanmar", Han Lay avait déjà demandé l'asile au Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) en Thaïlande.

Han Lay, 23 ans, a attiré l'attention de la communauté internationale l'année dernière en prononçant un discours émouvant lors du concours Miss Grand International à Bangkok, dans lequel elle a demandé une aide urgente pour le peuple du Myanmar.

Un mandat d'arrêt aurait été émis contre elle par l'armée du Myanmar par la suite.

À l'époque, elle avait déclaré être en contact avec sa famille et que celle-ci était en sécurité.

Depuis, elle vit en Thaïlande.

Nawat Itsaragrisil, fondateur du concours Miss Grand International, qui représente également Han Lay, a déclaré que celle-ci se trouvait dans la zone de transit de l'aéroport depuis mercredi après-midi.

Il a précisé que Han Lay avait été arrêtée à son arrivée du Vietnam parce qu'elle faisait l'objet d'une notice d'Interpol.

"Elle ne veut pas aller ailleurs.

Elle veut vivre en Thaïlande", a-t-il déclaré à Reuters.

"Elle attend une solution pour savoir comment elle peut rester en Thaïlande".

Le Myanmar est en crise depuis qu'un coup d'État en février dernier a déclenché des manifestations que les militaires ont réprimées avec une force létale et des milliers d'arrestations.

La répression de la junte avait de multiples cibles, des groupes pro-démocratie et de jeunes, aux militants, aux politiciens et même aux célébrités et aux influenceurs des médias sociaux.

Un porte-parole du conseil militaire au pouvoir au Myanmar n'a pas pu être joint pour un commentaire.

Interpol n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire pour savoir si Han Lay faisait l'objet d'une notice Interpol.

Dans une interview accordée à Reuters l'année dernière, Han Lay a déclaré que son peuple "n'abandonnera jamais".

Les publications Instagram de Han Lay indiquent qu'elle a passé la majeure partie de l'année dernière en Thaïlande.


Source : Bangkok Post

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.5 / 5. Décompte des votes : 62

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Suivez-nous sur Facebook ou sur Twitter

Inscrivez-vous à notre Newletter


Vous pourriez aussi aimer

4 commentaires

Avatar photo
HANSSON 23 septembre 2022 - 13 h 35 min

J’espère pour l’image “démocratique” de la Thaïlande que les dirigeants politiques du pays n’auront pas la très mauvaise idée de la mettre dans un vol pour un retour au Myanmar ou dans un pays ami de cette dictature brutale qui pourrait l’y renvoyer !

Que la Thaïlande ne se trompe pas de camp dans ce cas-ci…

Ce n’est pas le moment, alors que les frontières thaïlandaises sont grandes ouvertes pour accueillir des touristes internationaux et notamment russes, de montrer une quelconque complicité amicale avec le régime sanglant de la dictature militaire du voisin birman !!!

La Thaïlande a plus à perdre qu’à gagner en adoptant une attitude et une ligne dure que pourrait réclamer le Myanmar.

J’espère que nous serons tenus au courant du suivi de cette affaire et de la manière dont la police de l’immigration thaïlandaise va arranger cette situation “administrative” en respectant les droits de l’homme et la liberté d’expression.

Réponse
Avatar photo
Aris 23 septembre 2022 - 13 h 38 min

Donc ni la vaccination ni le test rt-pcr ne seront plus, désormais, nécessaire ?

Réponse
Toutelathailande logo 120x120
Redaction Thaïlande 24 septembre 2022 - 5 h 04 min

Oui, l’Autorité du Tourisme de Thaïlande vient de confirmer :

Les voyages en Thaïlande facilités à partir du 1er octobre : fin des restrictions

Réponse
Avatar photo
Pierre 23 septembre 2022 - 17 h 20 min

Décidément la Thaïlande fait tout pour que l’on n’y aille pas, après sa complaisance avec la Russie, elle bloque cette femme mannequin.

Quelle que soit la raison administrative, c’est une complaisance de plus envers une dictature.

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.