Accueil La Thaïlande reporte à novembre la réouverture de 5 provinces au tourisme

La Thaïlande reporte à novembre la réouverture de 5 provinces au tourisme

par Redaction Thaïlande
Plus de place et moins de foule lors des voyages en Thaïlande

La Thaïlande repousse à novembre son projet de réouvrir 5 provinces au tourisme international, les taux de vaccination n'ayant pas atteint les objectifs fixés.

Au début du mois, les responsables du tourisme avaient déclaré qu'ils prévoyaient d'accueillir les voyageurs vaccinés sans quarantaine dans cinq nouvelles provinces : Chiang Mai, Chon Buri (Pattaya), Phetchaburi, Prachuap Khiri Khan (Hua Hin), et Bangkok en octobre.

Mais le 22 septembre, Yuthasak Supasorn, le gouverneur de l'Autorité du Tourisme de Thaïlande (TAT) a déclaré :

"Les villes que nous avons ciblées n'ont pas atteint un taux de vaccination de 70 % et nous devons donc repousser la date à novembre".

Mais, l'expérience nous a montré qu'il ne faut jamais se fier aux déclarations faites par les responsables en Thaïlande, donc il est possible qu'il y ait des changements, notamment sur la réouverture de Pattaya qui a déjà atteint les 70 % de vaccinés.

Bien que la Thaïlande soit une plaque tournante de la production du vaccin d'AstraZeneca, le déploiement du vaccin a du mal à suivre le rythme.

Au total, le pays a vacciné 22 % des quelque 72 millions de personnes vivant dans le pays.

Jusqu'à présent, le tourisme international a été relancé sur les îles de Koh Samui, Phuket et des provinces voisines.

Depuis le 16 août 2021, le programme "Bac à sable de Phuket 7+7 Extension" permet aux voyageurs internationaux éligibles de réduire le séjour obligatoire à Phuket de 14 à 7 jours.

Après quoi ils peuvent passer 7 nuits supplémentaires dans la province de Krabi (Koh Phi Phi, Koh Ngai ou Railay), Phang-Nga (Khao Lak ou Koh Yao) ou Surat Thani (Koh Samui, Koh Phangan ou Koh Tao).

Bangkok pourrait ouvrir le 1er novembre, selon le CCSA

Rue de Bangkok

Rue dans le quartier chinois de Bangkok

Bangkok pourrait rouvrir ses portes le 1er novembre si les vaccinations de masse à double dose couvrent au moins 70 % de la population de la capitale avant la fin du mois, selon le Centre d'administration de la situation du Covid-19 (CCSA).

Cette décision a été prise après que le gouverneur de Bangkok, Aswin Kwanmuang, eut laissé entendre que la réouverture le 1er octobre, date initialement prévue pour la reprise du tourisme à Bangkok et dans les districts touristiques de quatre autres provinces, était peut-être trop ambitieuse.

Le gouverneur de Bangkok a déclaré que la réouverture n'est pas possible si 70 % de la population de la ville n'a pas reçu deux doses de vaccins et si le nombre de nouvelles infections et d'hospitalisations de patients atteints de Covid-19 ne diminue pas.

Les conditions qu'il a énoncées devraient repousser le calendrier de réouverture à début ou mi-novembre.

Jusqu'à présent, 44 % des habitants de Bangkok ont reçu deux doses, selon les données du gouvernement.

Mercredi 22 septembre, Bangkok a enregistré le plus grand nombre de cas de Covid-19 avec 2 455 infections, tandis que le nombre total de cas dans le pays était de 11 252, avec 141 décès.

Incertitude sur la réouverture de Pattaya qui a déjà vacciné 70 % de sa population

Ville de Pattaya

Le Centre d'administration de la situation Covid-19 se réunit aujourd'hui (23 septembre) avec l'Autorité du tourisme de Thaïlande, le ministère de la Santé publique et d'autres organismes concernés.

La réunion devrait proposer une politique qui passera le week-end à être discutée et affinée avant une grande réunion lundi prochain.

Lors de cette réunion, les derniers détails de la réouverture devraient être réglés, notamment les couvre-feux, les lieux de divertissement, l'avenir du décret d'urgence et la classification des zones dans la région.

L'annonce officielle de la réouverture devrait intervenir plus tard dans la semaine, car elle n'intervient souvent qu'un jour ou deux avant le lancement effectif.

Alors que le gouverneur de la TAT a déclaré que les zones touristiques retarderaient leur réouverture jusqu'en novembre afin d'atteindre les objectifs de vaccination, Pattaya a déjà atteint cet objectif et le maire de la ville de Pattaya n'a cessé de répéter qu'elle était prête à ouvrir.

Pattaya est plus avancée dans le respect des exigences de réouverture que toutes les autres régions dont la réouverture était prévue le 1er octobre.

Mais il est possible que sa réouverture soit retardée jusqu'à ce que les cinq provinces où la réouverture est prévue, à savoir Chon Buri, Bangkok, Chiang Mai, Cha-am et Hua Hun, soient prêtes à rouvrir ensemble.

De nombreuses personnes travaillant dans l'industrie du tourisme de Pattaya, ont également hésité à faire pression pour une réouverture internationale de peur que cela n'effraie le tourisme intérieur qui pourrait fournir des revenus plus importants qu'un filet de touristes étrangers apporté par le plan Bac à sable.

Voir aussi : La réouverture de Hua Hin en Thaïlande pourrait nuire au tourisme local

Le président de l'association des entreprises et du tourisme de Pattaya a répondu aux préoccupations des résidents locaux qui ne veulent pas prendre le risque d'une réouverture aux voyageurs étrangers, surtout sans quarantaine.

Il a souligné que les réactions impulsives aux épidémies de Covid-19, telles que la fermeture des commerces, l'arrêt de la vie nocturne et la mise en place de mesures de confinement généralisées, peuvent réduire temporairement le nombre d'infections, mais ne constituent pas une solution à long terme.

Il a souligné que Pattaya est maintenant vacciné à près de 70 % et que les infections au Covid-19 chez les personnes vaccinées sont beaucoup plus susceptibles d'être légères ou asymptomatiques.

Le président de la PTBA a fait valoir que la dévastation économique dont a souffert Pattaya, en particulier dans le secteur du tourisme qui alimente une grande partie de la région, doit être abordée et que des mesures doivent être prises.

"La vaccination est clairement la réponse, tout comme le fait de vivre avec le Covid-19, nous devons aller de l'avant et ne pas regarder en arrière vers des fermetures et des restrictions pour accueillir à nouveau les touristes."


Source : Bangkok Post, The Phuket News

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.5 / 5. Décompte des votes : 60

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Suivez-nous sur Facebook ou sur Twitter

Inscrivez-vous à notre Newletter


Vous pourriez aussi aimer

5 commentaires

Avatar photo
Philippe Pierson 23 septembre 2021 - 15 h 17 min

Je ne pense pas à une ouverture de Bangkok avant mi janvier…

Réponse
Avatar photo
Bruno 23 septembre 2021 - 15 h 37 min

On ouvre, on n’ouvre pas, on retarde l’ouverture, on entrouvre, on envisage, il se pourrait que, etc…
Comment acheter un billet d’avion dans ces conditions ?

Réponse
Avatar photo
HANSSON 23 septembre 2021 - 16 h 53 min

Je cite dans votre article les déclarations des responsables du secteur tourisme :

1 : “De nombreuses personnes travaillant dans l’industrie du tourisme de Pattaya, ont également hésité à faire pression pour une réouverture internationale de peur que cela n’effraie le tourisme intérieur “.
2. “Le président de l’association des entreprises et du tourisme de Pattaya a répondu aux préoccupations des résidents locaux qui ne veulent pas prendre le risque d’une réouverture aux voyageurs étrangers, surtout sans quarantaine.”
3. “nous devons aller de l’avant et ne pas regarder en arrière vers des fermetures et des restrictions pour accueillir à nouveau les touristes.”…

Clairement, les touristes étrangers sont considérés comme une menace pour le tourisme intérieur, et un danger pour les thaïlandais.

Dans le même temps, déclarer que le virus du Covid doit être considéré comme faisant partie du “paysage sanitaire thaïlandais” en souhaitant un tourisme international sans restrictions d’une part et faire totalement l’inverse en appliquant les mêmes contraintes et interdictions que le Bac à Sable de Phuket d’autre part, relève soit d’une hypocrisie incroyablement étalée au grand jour ou pire, est la résultante d’une stu… chronique irréversible…

En attendant, mon commentaire d’il y a à peine 24 h auparavant sur la réouverture de Pattaya, que je qualifiais de “chaotique” s’est vérifié et concrétisé dans les faits et les décisions des responsables…

On ne peut décidément pas prendre au sérieux les déclarations des autorités thaïlandaises, qui comme d’habitude retournent leur veste et changent d’avis plusieurs fois sur une seule semaine !!!

C’est comme la saga des films “Retour vers le futur” en beaucoup moins rigolo…

Réponse
Avatar photo
pier 23 septembre 2021 - 21 h 54 min

Ouvrir avec les contraintes d’hôtels prisons, “d’assurances Racket” de goupillon dans les naseaux, etc…
Tout ça coûtant un max.
Quand on a la CFE, maison, piscine, voiture, etc…
Sans évoquer que les assurances en question, ne veulent pas des plus de 70 ou 75 ans.
Serait ce les farangs étrangers vaccinés qui amènent le virus ?
Ma conjointe, vaccinée en FRANCE, rejoindra t’elle sa province pour l’hiver, où sa famille n’a pas reçu de vaccin, ni sa fille à BKK.
Si c’est cela l’ouverture…
La Thaïlande, n’est pas prête de se relever, enfin les petites gens, car pour les dirigeants , pas de soucis.

Réponse
Avatar photo
Madeinswiss 24 septembre 2021 - 1 h 08 min

Prevu pour octobre… Maintenant novembre… Tout soudain decembre…

Et si tout va bien janvier ou peut-etre fevrier, mars, avril…

Le Thai circus continue d’amuser la galerie et pendant ce temps le peuple souffre d’aucune aide publique.

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.