Accueil Les vols internationaux vers la Thaïlande en hausse de 24 %

Les vols internationaux vers la Thaïlande en hausse de 24 %

par Redaction Thaïlande
La Thaïlande espère voir les vols doubler après l'assouplissement des règles

Les vols internationaux à destination de la Thaïlande ont augmenté de plus de 20 % alors que le pays entre dans la haute saison touristique.

L'AoT (Aéroports de Thaïlande Plc) a déclaré jeudi (9 décembre) que les créneaux confirmés pour les compagnies aériennes en provenance de l'étranger ce mois-ci avaient représenté 9 483 vols jusqu'à présent, soit une hausse de 24 % par rapport à novembre.

L'agence d'exploitation des aéroports a également déclaré qu'un total de 17 132 vols atterriraient dans ses aéroports au cours des deux derniers mois de l'année, la plupart d'entre eux en décembre.

Le nombre croissant de vols reflète l'augmentation des voyages aériens vers la Thaïlande pendant la haute saison, a déclaré l'AoT.

D'autres vols seront probablement ajoutés ce mois-ci, a déclaré l'opérateur aéroportuaire public.

Suvarnabhumi, Don Mueang, Chiang Mai et Phuket sont les aéroports desservant les voyageurs internationaux depuis la réouverture du pays par le gouvernement le 1er novembre.

Au total, 186 938 voyageurs sont entrés dans le pays depuis le jour de la réouverture, principalement par Suvarnabhumi, Don Mueang et Phuket, selon les données du Département de contrôle des maladies jusqu'à mercredi.

Les États-Unis ont été le pays d'origine du plus grand pourcentage de voyageurs internationaux entrant en Thaïlande, suivis par l'Allemagne.


Source : Bangkok Post

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4 / 5. Décompte des votes : 53

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Suivez-nous sur Facebook ou sur Twitter

Inscrivez-vous à notre Newletter


Vous pourriez aussi aimer

3 commentaires

Avatar photo
Elodie 10 décembre 2021 - 15 h 36 min

En hausse, mais faut voir ce que font les compagnies aériennes, nous achetons des direct Paris Phuket et les compagnies aériennes (thai airways, air France, Lufthansa et d’autres…) modifient nos vols pour un Paris Phuket avec escale de 8 h sur Bangkok sans rien nous demander.

Alors ils augmentent les fréquences de vol, mais rallongent les vols, c’est inacceptable, toutes ces compagnies surtout Thaï airways sont INJOIGNABLES et nous ne connaissons pas les conséquences de tels changements, car aucune explication et aucun contact.

Réponse
Avatar photo
Vincent 10 décembre 2021 - 19 h 42 min

Je ne les vois pas atterrir ces avions.

Réponse
Avatar photo
LA GAILLARDE 11 décembre 2021 - 15 h 54 min

Ne soyez pas surpris.
Voilà plus de 15 ans que les compagnies aériennes se foutent de la gueule de leurs clients et nous le savons tous.
Nous ne sommes que des pions, du bas bétail à transporter au coût de revient le plus réduit dans des conditions de plus en plus indignes.
“Fake tarifs” sur les comparateurs en ligne où il faut ensuite rajouter le prix du bagage enregistré et de la place assise.

Surbooking délibéré donc plus de place à l’embarquement annoncé seulement à l’enregistrement.

Sièges de plus en plus inconfortables et place de plus en plus étroites.

Si on ne voyage pas debout, c’est uniquement pour une question de sécurité, sinon…

Conditions de report des vols ou d’annulation qui tournent au hold-up au motif que l’on a qu’à souscrire des assurances (survendues par les compagnies) mais qui, in fine, ne sont jamais applicables.

La dernière d’Air France : Paris- Bkk aller simple pour un chien en soute à 200 € au 1er novembre et passé à… 400 € au 1er décembre.

C’est quoi ça ? Les 2,5 % d’inflation ou les subventions reçues des contribuables pendant la période de covid ?
Enfin, les compagnies nationales reprennent toutes les méthodes humiliantes pour le client qu’appliquent les low cost pour, finalement, proposer des produits similaires.

C’est aussi pour cela que les tarifs entre les 2 modes convergent, exactement comme les prestations.

Que dites-vous ? Ah oui, c’est vrai, on peut toujours prendre un billet en business ou en first si on n’est pas content.

Euh, non justement, on ne peut pas toujours !

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.