Accueil Pourquoi les relations franco-thaïlandaises sont importantes

Pourquoi les relations franco-thaïlandaises sont importantes

par Redaction Thaïlande
Pourquoi les relations franco-thaïlandaises sont importantes

Un article de l’ambassadeur de France en Thaïlande, sur les liens qui unissent les deux pays et les objectifs communs, après la Visite du président Macron lors du sommet de l’APEC.

Thierry Mathou, Ambassadeur de France auprès du Royaume de Thaïlande :

Dans le cadre du thème de l’année d’accueil de l’Apec en Thaïlande, « Ouvrir. Connecter. Equilibrer », la Thaïlande s’est efforcée de promouvoir un commerce et des investissements ouverts à toutes les opportunités, de reconnecter la région et de conduire l’APEC vers une croissance post-Covid19 équilibrée, inclusive et durable grâce au modèle d’économie bio-circulaire-verte (BCG).

Cette approche restera dans les mémoires comme une étape majeure dans l’histoire de l’APEC alors que les économies naviguent dans un monde turbulent.

Le gouvernement a pris une autre initiative historique en invitant le président français Emmanuel Macron comme invité de la présidence pour s’entretenir avec les dirigeants des 21 économies membres de l’APEC.

Voir : La Thaïlande veut renforcer la coopération avec la France dans tous les domaines

C’était la première fois depuis la création de l’APEC en 1989 qu’un chef d’État ou de gouvernement européen était invité au sommet de l’APEC.

Cinq raisons expliquent cette initiative aussi pertinente que visionnaire pour l’avenir de la région.

1. La France est non seulement une nation européenne, mais aussi un pays indo-pacifique à part entière.

Plus de 1,6 million de citoyens français vivent dans les territoires français d’outre-mer de la région, notamment dans le Pacifique Sud, tandis que les trois quarts de la zone économique exclusive française, la deuxième plus grande du monde, sont situés dans l’Indo-Pacifique.

La France entretient des relations économiques étroites avec les économies de l’APEC, notamment en termes d’investissements.

Près d’un quart des investissements directs français à l’étranger ont été dirigés en 2021 vers une des économies de l’APEC, tandis qu’un quart des investissements directs étrangers en France proviennent de la région APEC.

2. Depuis le printemps 2018, la France a mis en œuvre sa stratégie Indo-Pacifique, qui fait de la région une de ses priorités diplomatiques, notamment sur le plan économique.

Avec l’UE qui a également inventé sa propre stratégie Indo-Pacifique en septembre 2021, la France veut renforcer son rôle de partenaire coopératif dans la région, en apportant une valeur ajoutée aux relations avec tous ses partenaires.

Nous sommes déterminés à travailler de manière collective et globale dans la région, en favorisant un ordre international fondé sur des règles, des règles du jeu équitables ainsi qu’un environnement ouvert et équitable pour le commerce et l’investissement, la réciprocité, le renforcement de la résilience, la lutte contre le changement climatique, la perte de biodiversité et la pollution, et le soutien à la connectivité.

3. L’accent mis par la France sur la région Asie-Pacifique en matière de diversification de la chaîne d’approvisionnement, de connectivité numérique, ainsi que sur le changement climatique et les questions environnementales s’aligne clairement sur les priorités de l’APEC de la Thaïlande et sur la Vision 2040 de l’APEC Putrajaya en faveur d’une communauté Asie-Pacifique ouverte, dynamique, résiliente et pacifique pour la prospérité de nos peuples et des générations futures.

Il existe une forte convergence entre les objectifs de la Thaïlande dans le cadre de la présidence de l’APEC et ceux que la France poursuit avec sa stratégie indo-pacifique.

La France se reconnaît dans l’ambition des  » Objectifs de Bangkok  » sur le BCG.

4. Nous partageons la tâche commune de faire face aux effets économiques dévastateurs de la crise de Covid-19 et de l’agression de la Russie contre l’Ukraine pour de nombreux pays de la région et la nécessité d’assurer une reprise socio-économique durable et inclusive.

La France est préoccupée par les dynamiques actuelles dans la région de l’APEC qui ont donné lieu à une compétition géopolitique intense ajoutant des tensions croissantes sur le commerce et les chaînes d’approvisionnement ainsi que dans la sécurité technologique.

Ces développements menacent la stabilité et la sécurité de la région, ce qui nécessite des approches d’atténuation.

C’est exactement ce que propose la France. Comme l’a mentionné le président Macron dans son discours au sommet des chefs d’entreprise de l’APEC, la France veut contribuer à l’émergence d’un « équilibre dynamique » dans la région.

Nous nous considérons comme une puissance d’équilibre qui refuse la logique des blocs, et nous nous engageons à travailler avec l’ensemble de nos partenaires asiatiques sur des projets concrets, en particulier avec l’ASEAN, avec laquelle nous avons établi un partenariat de développement en 2020.

5. La visite du Président Macron en Thaïlande est également opportune au regard de nos relations bilatérales.

Alors que la France et la Thaïlande entretiennent des relations de longue date depuis plus de trois siècles, cette visite a été l’occasion de renouveler notre engagement à renforcer un partenariat plus fort à travers la Feuille de route des relations franco-thaïlandaises pour l’année 2022-2024 signée le 22 février à Paris en vue d’établir un partenariat stratégique entre la France et la Thaïlande d’ici 2024.

Le communiqué de presse conjoint sur les discussions bilatérales entre le président de la République française et le Premier ministre du Royaume de Thaïlande, publié le 17 novembre, illustre bien cet engagement, tant au niveau bilatéral qu’en ce qui concerne les défis mondiaux tels que la promotion de l’approche globale de la santé et la protection de la biodiversité, deux domaines dans lesquels la France et la Thaïlande sont déterminées à travailler ensemble pour le bénéfice de toute la région.

Cela s’est illustré lors de la visite du Président Macron par l’adhésion de la Thaïlande à deux initiatives internationales majeures coparrainées par la France : l’initiative PREZODE (Preventing Zoonotic Disease Emergence) et la High Ambition Coalition (HAC) for Nature and People qui vise à obtenir un accord pour protéger au moins 30 % des terres et des mers de la planète d’ici 2030 lors de la 15e Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique.

La France et l’Union européenne sont plus que jamais déterminées à travailler avec les économies de l’APEC selon les lignes tracées lors du Sommet de Bangkok sous le leadership de la Thaïlande.


Source : Bangkok Post

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.3 / 5. Décompte des votes : 36

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Vous pouvez nous suivre sur Facebook et Twitter

Et vous inscrire à notre Newletter


Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

Avatar photo
Oliv 21 novembre 2022 - 11 h 54 min

Ces déclarations sont contraires à la réalité.
Le symptôme le plus réaliste, c’est la délivrance des visas.

Vaut mieux être belge ou américain que français.
Nous, expatriés français en Thaïlande, sommes considérés comme des parias, des voleurs, des assassins, des violeurs de varans ou autres.
Le BCG est une rigolade.
Le gouvernement thaïlandais n’essaye même pas de faire semblant. Un sapin de Noël, 100 % plastiques et dérivés.
L’ambassadeur M MATHOUX fait passer le message de la diplomatie française, mais là, elle est en dehors des clous.
Mais, si ça peut faire une apparence diplomatique, pourquoi pas.

La France, va baisser une nouvelle fois son pantalon.
Le président français, ici, est considéré comme un rigolo, par la classe politique thaïlandaise.
Pendant ce temps-là, les expatriés français se battent pour respecter la loi thaïlandaise.

Comme toujours, les politiques sont à des années-lumières de la réalité quotidienne des expatriés.

Réponse
Avatar photo
pier 22 novembre 2022 - 18 h 18 min

« Sommes considérés comme des parias, des voleurs, des assassins, des violeurs de varans ou autres. »
Il y a de quoi, 1 président qui tient des propos indécents sur la FRANCE et les Français à chacun de ses voyages à l’étranger.

Et avec un gouvernement qui est incapable de faire respecter ses frontières.
En couple en mixte, la conjointe est bien au courant et voit bien les images des TV françaises et voit bien les avantages accordés à une population invasive.
Tout le contraire de la Thaïlande.

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.