Accueil Le cannabis n’est plus une drogue illicite en Thaïlande mais il est interdit de fumer dans les lieux publics

Le cannabis n’est plus une drogue illicite en Thaïlande mais il est interdit de fumer dans les lieux publics

par Redaction Thaïlande
Le cannabis n'est plus une drogue illicite en Thaïlande mais il est interdit de fumer dans les lieux publics

La Thaïlande assouplit la réglementation sur le cannabis ce jeudi 9 juin, mais les fumeurs de marijuana sont mis en garde contre les « nuisances olfactives ».

Le général Roy Ingkapairote, commissaire adjoint de la police nationale et directeur du Bureau de répression des stupéfiants (NSB), a déclaré que la police n’arrêterait pas les personnes qui fument du cannabis chez elles.

Mais s’ils le fument dans des lieux publics et causent un trouble de l’ordre public, ils peuvent être poursuivis, a-t-il précisé.

Voir aussi : Les détails de la nouvelle loi sur le cannabis en Thaïlande

Le cannabis ne sera plus considéré comme une drogue illicite à partir d’aujourd’hui, date à laquelle une annonce du ministère de la Santé publique publiée dans la Gazette Royale le 9 février prend effet.

Cela signifie que la production, l’importation, l’exportation, la distribution, la consommation et la possession de cannabis sont désormais officiellement légalisées.

Toutefois, les extraits d’huile de cannabis qui contiennent plus de 0,2 % de tétrahydrocannabinol (THC), le principal composé psychoactif du cannabis, sont considérés comme une substance de catégorie 5 et sont régis par les lois relatives au contrôle et à la suppression des stupéfiants.

Plus de 4 200 prisonniers dont les affaires sont liées au cannabis seront libérés, a déclaré le général Roy.

Les affaires de cannabis en cours d’instruction seront également abandonnées, tandis que tous les mandats d’arrêt émis pour consommation de cannabis seront révoqués, a-t-il ajouté.

Voir : Fin des condamnations liées au trafic de cannabis en Thaïlande

La peur de la dépendance

En ce qui concerne les problèmes de santé, le ministère de la Santé publique est conscient que l’usage inapproprié du cannabis pourrait entraîner une augmentation du nombre de toxicomanes, a déclaré Kiattiphum Wongrajit, secrétaire permanent du ministère.

Certaines personnes pourraient consommer du cannabis de manière excessive ou le mélanger avec d’autres substances narcotiques, a-t-il ajouté.

Le ministère va mettre en place un système de suivi des personnes susceptibles d’avoir des problèmes mentaux dus à une mauvaise utilisation du cannabis, a-t-il ajouté.

« Nous aurons une équipe de psychiatres dans chaque province pour offrir de l’aide.

Nous allons également mettre en place une autre équipe pour examiner les cas d’accidents de la route qui pourraient être liés à la consommation de cannabis », a déclaré M. Kiattiphum.

« Nous devons mettre en place des mesures préventives contre la consommation abusive de cannabis », a-t-il ajouté.

Le ministère a également mis en place un comité de communication sur le cannabis, présidé par le secrétaire permanent du ministère, qui éduquera le public sur la manière d’utiliser correctement le cannabis pour des raisons sanitaires ou commerciales.

Le comité de communication ne s’occupera pas de l’usage récréatif qui pourrait entraîner une toxicomanie, a-t-il précisé.

Le cannabis n’est plus considéré comme un stupéfiant

Les gens peuvent le planter légalement, mais ils doivent informer les autorités locales, a ajouté M. Kiattiphum.

Le projet de loi sur le cannabis et le chanvre, actuellement devant le Parlement, interdira la vente de cannabis aux femmes enceintes et aux personnes de moins de 20 ans.

Panthep Puapongpan, porte-parole du comité de communication sur le cannabis, a déclaré que le risque de dépendance au cannabis est faible, environ 8 % par rapport aux cigarettes et aux boissons alcoolisées.

M. Panthep a déclaré que le cannabis a plus de bienfaits que d’effets nocifs, ce qui est la raison pour laquelle il a été retiré de la liste des stupéfiants.

« Manger des aliments contenant une quantité excessive de cannabis est plus dangereux que de fumer du cannabis », a déclaré M. Panthep.

« Il a des effets secondaires tels que des crises de panique, des battements de cœur rapides et une pression artérielle élevée.

Mais je suis sûr qu’aucun restaurant ne l’utilisera à tort et à travers, car les clients ne reviendront pas s’ils souffrent d’effets secondaires », a-t-il ajouté.

Le comité éduquera les gens sur la façon d’utiliser correctement le cannabis.

Selon l’Administration thaïlandaise des aliments et des médicaments (FDA), il existe 1 181 produits à base de plantes et remèdes de médecine traditionnelle qui utilisent du cannabis.

La valeur des produits à base de cannabis pourrait atteindre 15 milliards de bahts en 2026.

Entre-temps, mercredi, le Parlement a adopté en première lecture le projet de loi sur le cannabis et le chanvre avec 373 voix pour, sept contre et 23 abstentions.


Source : Bangkok Post

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.5 / 5. Décompte des votes : 25

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Vous pouvez nous suivre sur Facebook et Twitter

Et vous inscrire à notre Newletter


Vous pourriez aussi aimer

3 commentaires

Avatar photo
Jay 9 juin 2022 - 8 h 21 min

Par contre, on se la gèle ouvertement aux gaz hilarants sur Khao san rd.
Produit qui peut être mortel associé avec de l’alcool !

Et que font les autorités devant ce phénomène ?

Rien ! Car ces consommateurs apportent des devises dans le royaume.

What a shame

Réponse
Avatar photo
Echo 10 juin 2022 - 10 h 54 min

Bonjour,
En résumé : fumez chez-vous et si votre fumée, avec ou sans THC, n’incommode pas le voisinage, il ne vous arrivera rien.
Je pense que, s’il est respecté par toutes les parties, c’est un bon deal.
Sauf qu’il y aura toujours des policiers à l’affût et des voisins malveillants, alors bonjour la parano !
Echo

Réponse
Avatar photo
Echo 10 juin 2022 - 10 h 56 min

Bonjour,
Je vais investir dans un gros pot de miel.
Echo

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.