Accueil Pratique Visas pour la Thaïlande : les différents types

Visas pour la Thaïlande : les différents types

par Redaction Thaïlande
Visas pour la Thaïlande : les différents types

Présentation des différents types de visas thaïlandais, pour visiter, travailler, étudier, s'installer ou passer sa retraite en Thaïlande.


Informations mises à jour et Covid-19


Le visa pour la Thaïlande est maintenant totalement électronique

Voyager en Thaïlande en 2022, ce qu'il faut savoir

La Thaïlande approuve un nouveau visa de traitement médical

Avec ou sans visa, avec ou sans quarantaine, quel que soit le nombre de jours, il est obligatoire d'obtenir un Pass Thaïlande.

Voir : Le guide complet sur le Pass Thaïlande

La situation Covid-19 fait qu'il est difficile de tenir cette page à jour, pour avoir les dernières informations sur les formalités pour voyager en Thaïlande suivez l'actualité du tourisme en Thaïlande.

Attention : les informations ci-dessous ne sont pas à jour, il faut consulter les informations ci-dessus ou les liens "mis à jour".

Entrée sans visa en Thaïlande (visa de 30 jours)

Les ressortissants des pays suivants sont autorisés à entrer en Thaïlande sans visa pour un séjour touristique de moins de 30 jours :


Afrique du Sud, Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Bahreïn, Belgique, Brunei, Canada, Danemark, Emirats Arabes Unis, Espagne, Estonie, Etats-Unis, Finlande, France, Grèce, Hong Kong, Hongrie, Indonésie, Irlande, Islande, Israël, Italie, Japon, Koweït, Laos, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macao, Malaisie, Maldives, Maurice, Monaco, Mongolie, Nouvelle-Zélande, Norvège, Oman, Pays-Bas, Philippines, Pologne, Portugal, Qatar, Royaume-Uni, Russie, Saint-Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Tchéquie, Turquie, Ukraine et Vietnam.

La validité du passeport doit-être de plus de six mois à l’arrivée en Thaïlande

Il est possible d’obtenir une extension de séjour, uniquement en quittant le territoire et en y revenant à l’issue de la durée du séjour :

  • Si vous rentrez de nouveau en Thaïlande par voie terrestre, vous bénéficierez d’une autorisation de séjour de 30 jours, mais vous ne pourrez le faire que 2 fois par an.
  • Si vous rentrez par voie aérienne, elle sera de 30 jours.

Toutefois, la durée totale du séjour en Thaïlande, dès lors qu’il a été obtenu sans visa, ne peut excéder 90 jours sur une période de 6 mois.

En cas de dépassement de la durée accordée par le visa, une amende de 500 bahts par jour de dépassement (avec un maximum toléré de 20 jours) est à régler au guichet au contrôle des passeports à l’aéroport.

Extension du visa de 30 jours

Si vous êtes entrée en Thaïlande sans visa, vous pouvez demander une extension de 30 jours en faisant la demande dans un bureau de l'immigration thaïlandais.

Voir : Les bureaux de l'immigration en Thaïlande

Les pièces à fournir pour l'extension du visa de 30 jours

Vous aurez besoin d'indiquer votre adresse en Thaïlande, alors n'oubliez pas les coordonnées de votre lieu de résidence (hôtel ou autre).

  1. le passeport
  2. une copie de la page principale du passeport (là où il y a la photo d'identité)
  3. une copie de la Departure Card – TM6 (le papier blanc agrafé au passeport)
  4. une copie de la page où se trouve le tampon du visa de 30 jours
  5. une photo d'identité
  6. le document "Application For Extension Of Temporary Stay In The Kingdom", que vous trouverez dans le bureau de l'immigration, rempli.

Le coût de cette extension est de 1900 bahts.


Visas pour la Thaïlande : le visa touristique

Mise à jour : La Thaïlande assouplit les critères de délivrance de visa touristique

Le visa touristique est délivré pour un but touristique.

Le visa touristique est valable 3 mois après la date de dépôt, et il donne le droit à un séjour de 60 jours à partir de la date d’arrivée en Thaïlande.

Attention, une fois quitté le territoire thaïlandais, le visa est annulé automatiquement même si le demandeur ne passe qu’une seule journée en Thaïlande.

Le visa touristique peut être prolongé 1 mois supplémentaire dans un des services d’Immigration moyennant 1900 bahts (environ 30 €) sans sortir du pays.

Les pièces à fournir pour le visa touristique

Pour les titulaires de passeport français ordinaire ou les titulaires de titre de voyage pour réfugié.

Les documents ci-dessous sont à présenter uniquement sous forme de papier A4 et dans l’ordre suivant :

1. Le passeport (original et une photocopie du passeport). Le passeport est valable au minimum 6 mois à partir de la date de départ.

2. Un formulaire dûment rempli.

3. Une photo d’identité en couleur.

4. Une photocopie de titre de séjour (uniquement pour les titulaires de titre de voyage).

5. Une photocopie de la réservation de billet d’avion avec les détails (billet entrée et sortie du territoire thaïlandais dans un délai inférieur à 90 jours).

6. Une photocopie du justificatif financier : le relevé de compte bancaire récent avec un montant de 1000 € minimum (L’exemplaire de relevé bancaire imprimé sur l’internet n’est pas recevable, à défaut, cet exemplaire doit être signé et tamponné par la banque) ou une attestation bancaire.

7. La somme de 30 € (uniquement en espèces).

Visas pour la Thaïlande : le visa touristique de 6 mois (METV)

Attention: ce type de visa est suspendu depuis la Covid-19.

Le visa touristique à multiples entrées est disponible pour les touristes de toutes les nationalités résidant et travaillant en France.

La validité du visa est de six (6) mois et la durée du séjour est de soixante (60) jours par visite.

Malheureusement, c'est un visa qui ne sera pas accessible pour tout le monde au vu du 9eme document à fournir dans la liste ci-dessous.

Les pièces à fournir pour le visa touristique de 6 mois (METV)

Les documents ci-dessous sont à présenter uniquement sous forme de papier A4 et dans l’ordre suivant :

1. Le passeport (l’original et une photocopie du passeport). Le passeport est valable au minimum 6 mois à partir de la date du départ.

2. Un formulaire dûment rempli (3 formulaires pour les ressortissants des pays : ALGÉRIE, AFGHANISTAN, ARABIE SAOUDITE, BANGLADESH, CHINE, CORÉE DU NORD, ÉGYPTE, INDE, IRAK, IRAN, LIBYE, LIBAN, MAROC, NÉPAL, NIGERIA, PAKISTAN, PALESTINE, SOUDAN, SYRIE, SRI LANKA, TUNISIE, YÉMEN).

3. Un justificatif de domicile.

4. Une photo d’identité en couleur pour chaque formulaire.

5. Pour les étrangers hors UE : une photocopie du titre de séjour.

6. Une attestation de travail de votre employeur ou extrait K-Bis si vous êtes votre propre employeur.

7. Une photocopie de la réservation du billet d’avion avec les détails pour le premier séjour, la mention des aéroports de départ et d’arrivée en Thaïlande. Chaque séjour sur place ne doit pas excéder 60 jours.

8. La réservation de l’hôtel pour le premier séjour (celui-ci doit représenter au moins la moitié du séjour).

9. Les relevés bancaires des 6 derniers mois avec un solde créditeur minimum de 5000 euros pour chaque mois (L’exemplaire du relevé bancaire imprimé sur l’Internet n’est pas recevable.

A défaut, cet exemplaire doit être signé et tamponné par la banque) ou l’original d’une attestation bancaire justifiant le solde créditeur demandé pendant une période de six mois.

10. La somme de 150 € (uniquement en espèces).

Visas pour la Thaïlande : le visa non-immigrant O

Le Visa Non Immigrant O ne permet pas de travailler et donne le droit de rester en Thaïlande pour un séjour de 90 jours (le visa donne droit à une seule entrée sur le territoire thaïlandais.

Toute sortie du territoire entraîne l’annulation du visa et requiert une nouvelle demande de délivrance pour pénétrer à nouveau sur le territoire thaïlandais).

Le titulaire de ce visa peut prolonger ou changer le type de visa une fois entré en Thaïlande au service de l'immigration.

Le Visa Non Immigrant O est destiné aux personnes :

1. Ayant une famille thaïlandaise.

Les personnes ayant un membre de famille thaïlandais qui peuvent prétendre à ce type de visa sont :

L’époux/épouse (union par le mariage). Il est à noter que la Thaïlande ne reconnaît pas l’union par un Pacte Civil de Solidarité ni le mariage entre personnes de même sexe.

La mère d’un enfant mineur thaïlandais (moins de 20 ans selon la loi thaïlandaise).

Voir aussi :
Mariage en Thaïlande : ce qu’il faut savoir

2. Accompagnant une personne titulaire d’un visa OA ou B

Les personnes ayant un membre de famille titulaire d’un Visa OA ou B qui peuvent prétendre à ce type de visa sont :

L’époux /épouse (union par le mariage). Il est à noter que la Thaïlande ne reconnaît pas l’union par un Pacte Civil de Solidarité ni le mariage entre personnes de même sexe.

Les enfants mineurs (moins de 20 ans selon la loi Thaïlandaise).

3. Participant à une mission humanitaire/ bénévolat

La personne souhaitant prétendre à ce visa ne doit pas être rémunérée par l’organisation. Dans le cas contraire, le demandeur doit solliciter le visa B « affaires ».

L’organisation d’accueil doit avoir une licence auprès des autorités thaïlandaises.

4. Ayant plus de 50 ans

Le Visa O est destiné aux personnes âgées de plus de 50 ans désirant vivre longtemps en Thaïlande.

Pièce à fournir pour le visa O

Visas pour la Thaïlande : le visa O-A (Long stay)

Le Visa OA est destiné aux personnes retraitées et âgées de plus de 50 ans.

Ce type de visa ne permet pas de travailler et donne le droit de rester en Thaïlande pour un an avec de multiples entrées.

Pour chaque entrée, si le séjour dépasse 3 mois, le titulaire doit se présenter au service de l’immigration.

Le titulaire de ce visa peut le prolonger au service immigration.

Attention : à partir de la 2e demande de ce type de visa auprès de l’Ambassade, un dépôt bancaire de 800 000 bahts dans une banque en Thaïlande est obligatoire.

À présenter sous forme d’une attestation récente ou d’un carnet bancaire bien actualisé (moins d’un mois).

Pièce à fournir pour le visa O-A

Voir aussi : La Thaïlande exige une assurance-maladie de trois millions de bahts pour les visas non-immigrant O-A

Visas pour la Thaïlande : le visa non-immigrant B

Ce type de visa est destiné à la personne souhaitant travailler en Thaïlande.

Il donne le droit de rester en Thaïlande pour un séjour de 90 jours (le visa donne droit à une seule entrée sur le territoire thaïlandais.

Toute sortie du territoire entraîne l’annulation du visa et requiert une nouvelle demande de délivrance pour pénétrer à nouveau sur le territoire thaïlandais).

Le titulaire de ce visa peut prolonger le visa une fois entré en Thaïlande au service immigration.

Le Visa Non Immigrant B est destiné aux personnes :

1. Souhaitant travailler.

Le visa est destiné à la personne souhaitant travailler en Thaïlande.

Une fois entré en Thaïlande avec ce visa, le titulaire de ce visa doit demander le permis de travail auprès du Département de l’emploi.

2. Effectuant un stage rémunéré.

L’étudiant qui sollicite un visa non immigrant B doit être rémunéré par une entreprise d’accueil en Thaïlande.

Si l’étudiant n’est pas rémunéré, il doit solliciter un visa non-immigrant ED.

3. Exerçant une mission professionnelle

Ce type de visa est destiné pour la personne qui est envoyée par une entreprise implantée en France pour exercer une mission professionnelle en Thaïlande.

Pièce à fournir pour le visa Non Immigrant B

Le Smart Visa

Le gouvernement thaïlandais a approuvé une nouvelle catégorie de visa dénommé SMART visa, laquelle est entrée en vigueur depuis le 1er février 2018 à partir du 1er février 2018.

L’objectif de ce type de visa est d’encourager des étrangers de haute compétence à venir travailler ou investir en Thaïlande.

Mise à jour du 17 décembre 2020 : De nouvelles règles pour le Smart Visa en Thaïlande sont en préparation pour les nomades numériques

Les activités industrielles ciblées par ce type de visa sont les suivantes :

  1. industrie automobile moderne
  2. industrie automobile intelligente
  3. tourisme haute de gamme et médical
  4. agriculture et biotechnologie
  5. nourriture pour le futur
  6. industrie robotique
  7. industrie d’aviation et logistique
  8. industrie des biocarburants et biochimique
  9. industrie numérique
  10. industrie médicale

Les 4 catégories des étrangers qui sont éligibles à demander le SMART visa sont des personnes suivantes :

  • Expert
  • Investisseur
  • Personne de la direction exécutive
  • Les start-ups

Les avantages et les privilèges de SMART visa sont comme suit :

  1. La possibilité d’obtenir ledit visa avec la durée de validité pouvant aller jusqu’à quatre années.
  2. Aucun besoin de permis de travail.
  3. L’obligation de se présenter au service de l’immigration thaïlandaise réduite à une seule fois par an.
  4. La possibilité du regroupement familial ouverte au conjoint et aux enfants de l’intéressé.

Les Catégories du SMART visa et les pièces à fournir pour faire valider les qualifications

  • Le SMART visa << T >> (Talent) pour travailler dans une entreprise
  • Le SMART visa << T >> (Talent) pour travailler dans une agence gouvernementale
  • Le SMART visa << I >> (Investisseur)
  • Le SMART visa << E >> (Executive / cadre supérieur)
  • Le SMART visa << S >> (Start-ups)
  • Le SMART visa << O >> (Epoux/épouse et enfant)

La procédure pour la délivrance de SMART visa

  1. Consulter le site : smart-visa.boi.go.th, puis scanner et télécharger les pièces demandées suivant la liste et imprimer tous les documents.
  2. Prendre rendez-vous auprès de l’Ambassade Royale de Thaïlande pour déposer vos dossiers afin de faire valider vos qualifications.
  3. Seulement dans le cas où vos dossiers sont complets, l’Ambassade Royale de Thaïlande enverra alors vos dossiers au service guichet unique (one – stop service « OSS ») en Thaïlande.
  4. L’OSS validera vos qualifications et vous enverra le résultat dans un délai de 30 jours après la réception de vos dossiers.
  5. Une fois vos dossiers validés, vous pouvez vous rendre (sans rendez-vous) à l’Ambassade Royale de Thaïlande pour déposer votre demande et régler les frais du visa dans les 60 jours suivant la réception du résultat envoyé par « OSS ». Le délai d’obtention du visa est de 3 jours ouvrables. Le type, la durée et les frais du visa seront indiqués par l’OSS.
  6. Pièces à fournir pour le dépôt de votre demande du visa.
  • Le passeport valable au moins six mois à compter de la date du voyage.
  • Remplir un (1) formulaire de demande et fournir 3 photographies (4 X 6 cm) de moins de 6 mois.
  • Une lettre délivrée par « OSS » validant vos dossiers de qualifications pour le SMART visa datée de moins de 60 jours.
  • Le formulaire de prise de connaissance des conditions d’autorisation de séjour pour les non-immigrants ayant le SMART visa (ตม.6).
  • Les frais de visa de 300 euros pour le SMART visa d’un an.

Pour plus d'information sur ce nouveau visa, voir ici.

Visas pour la Thaïlande : le visa non-immigrant ED

Le Visa Non Immigrant ED ne permet pas de travailler et donne le droit de rester en Thaïlande pour un séjour de 90 jours (le visa donne droit à une seule entrée sur le territoire thaïlandais.

Toute sortie du territoire entraîne l’annulation du visa et requiert une nouvelle demande de délivrance pour pénétrer à nouveau sur le territoire thaïlandais).

Le titulaire de ce visa peut prolonger ou changer le type de visa une fois entré en Thaïlande au service immigration.

Le Visa Non Immigrant ED est destiné aux personnes pour :

1. Le stage non rémunéré

L’étudiant de l’établissement scolaire reconnu par le Ministère de l’Éducation nationale Français souhaite faire un stage non rémunéré dans une entreprise/ une organisation en Thaïlande.

Le stage ne doit pas être rémunéré. Dans le cas contraire, le demandeur doit solliciter le visa B « affaires ».

L’organisation d’accueil doit être enregistrée auprès des autorités thaïlandaises

2. Apprendre le Thaï

La personne souhaitant prétendre à ce visa doit être inscrite dans un établissement scolaire reconnu par le Ministère de l’Éducation Thaïlandais.

Le cours doit avoir lieu tous les jours de la semaine (5 jours/semaine) et au moins 5 heures par jour.

3. L’échange scolaire/universitaire

L’étudiant de l’établissement scolaire/universitaire reconnu par le Ministère de l’Éducation nationale Français souhaite faire un échange dans l’établissement scolaire reconnu par le Ministère de l’éducation Thaïlandais.

4. La scolarisation à l’école internationale

Le visa est destiné à la personne scolarisée dans une école internationale en Thaïlande.

5. La conférence d’une organisation internationale

La personne souhaitant aller en Thaïlande pour participer à la conférence d’une organisation internationale.

Pièce à fournir pour le visa non immigrant ED

Plus d'informations sur le visa ED et listes des écoles qui permettent de l'obtenir

Le visa non-immigrant « O-X » (long séjour)

En 2016, le Gouvernement thaïlandais a approuvé un nouveau système qui permet aux ressortissants de 14 pays de séjourner en Thaïlande pendant une période maximum de 10 ans.

Afin de bénéficier de ce nouveau système, les demandeurs doivent faire une demande de Visa Non-Immigrant « O-X » (long séjour) – également dénommé Visa Non-O-X – auprès de l’Ambassade Royale de Thaïlande/Le Consulat Général Royal de Thaïlande (quand la demande de visa est effectuée hors de la Thaïlande) ou au Bureau de l’Immigration (quand la demande est effectuée en Thaïlande).

L’objectif de ce type de visa est de promouvoir les longs séjours pour les voyageurs étrangers en Thaïlande.

Les ressortissants de ces 14 pays, âgés de 50 ans et plus, peuvent faire une demande de visa Non-O-X à entrées multiples et séjourner dans le Royaume pour une période maximum de 10 ans (5 ans selon la validité du visa puis une prolongation de 5 autres années).

Les frais de visa sont de 10.000 Bahts (ou l’équivalent en monnaie locale si la demande est effectuée hors de la Thaïlande).

Conformément à la notification du Ministère de l’Intérieur, les étrangers répondant aux conditions et possédant les pièces justificatives ci-dessous mentionnées peuvent faire une demande de visa Non-O-X à entrées multiples.

Conditions requises pour les demandeurs de visa non-immigrant « O-X » (long séjour)

Etre âgé de 50 ans et plus.

Les demandeurs doivent être titulaires des nationalités et des passeports suivants : (1) Japon, (2) Australie, (3) Danemark, (4) Finlande, (5) France, (6) Allemagne, (7) Italie, (8) Pays-Bas, (9) Norvège, (10) Suède, (11) Suisse, (12) Royaume-Uni, (13) Canada, (14) Etats-Unis.

Conditions Financières

Les demandeurs doivent être titulaires d’un compte bancaire provisionné d’au moins 3 millions de bahts ouvert auprès d’une banque thaïlandaise en Thaïlande ou Les demandeurs doivent être titulaires d’un compte bancaire ouvert auprès d’une banque thaïlandaise en Thaïlande provisionné d’au moins 1.8 millions de Bahts et avoir des revenus annuels d’au moins 1.2 millions de Bahts.

Une fois que les demandeurs sont en Thaïlande, ils doivent avoir déposé au moins 3 millions de Baht dans une banque thaïlandaise en Thaïlande au bout d’un an.

L’argent (a) et (b) doit être conservé sur un compte bancaire au moins un an avant de pouvoir être retiré et, au bout d’une année supplémentaire encore, ce même compte bancaire doit présenter un solde créditeur d’1.5 millions de Bahts.

Par ailleurs, l’argent doit être dépensé en Thaïlande.

Les demandeurs ne doivent pas être atteints ou être porteurs de maladies ci-dessous mentionnées :

  • lèpre, tuberculose, élephantiasis, toxicomanie et la syphilis (3ème stade).

Les demandeurs doivent être titulaires d’une assurance médicale thaïlandaise pendant leur séjour en Thaïlande (reconnue par le Bureau de la Commission des Assurances) qui couvre leurs frais médicaux au-delà de 40.000 Bahts pour les patients externes et 400.000 Bahts pour les patients hospitalisés.

Pour plus d'information sur le visa non-immigrant « O-X » (long séjour) voir ici.

Le visa touristique special (STV)

C'est un nouveau visa pour les touristes qui permet un séjour de 90 jours, qui pourra ensuite être prolongé deux fois pour un total de 270 jours (près de neuf mois).

Voir : Visa touristique spécial pour la Thaïlande : les détails, modalités et frais


Pour toutes informations complémentaires ou de dernière minute sur les visas pour la Thaïlande consultez l'Ambassade Royale de Thaïlande en France.

Si vous ne pouvez pas vous rendre à l'ambassade de Thaïlande à Paris ou que vous souhaitez des informations à jour sur les visas, vous pouvez faire appel aux services d'une agence de visa comme RapideVisa.


Voir aussi :
Voyage en Thaïlande, le guide complet pour préparer son voyage
Les ambassades et consulats de Thaïlande

Les bureaux de l’immigration en Thaïlande

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.1 / 5. Décompte des votes : 71

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉


Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir nos derniers articles sur votre courriel, suivez-nous sur Facebook ou sur Twitter.


Vous pourriez aussi aimer

8 commentaires

Pierreto 30 janvier 2017 - 7 h 05 min

Du changement sur les entrées par voies terrestres

Depuis le 31 Décembre 2016, les voyageurs français sont autorisés à entrer, par voies terrestres, sur le territoire thaï avec une exemption de visa pour un séjour de 30 jours uniquement 2 fois par année calendaire. L’Ambassade Royale de Thaïlande en France précise que cette restriction ne concerne pas les arrivées sans visa par voie aérienne.

Photo de l’annonce de l’ambassade :
https://toutelathailande.fr/wp-content/uploads/2017/01/Annonce-changement-au-niveau-des-visas.jpg

Réponse
Pierreto 11 février 2017 - 7 h 58 min

Prolongation de la gratuité des frais de visa en Thaïlande

Les frais de visa touristique étaient gratuits depuis décembre 2016 et la mesure devait prendre fin en fevrier 2017, mais le Cabinet thaïlandais a approuvé, mardi, une prolongation de 6 mois de la gratuité sur les visas touristiques et de la diminution de 50% du prix des visas à l’arrivée (de 2000 à 1000 THB) pour les ressortissants de 21 pays.

Les citoyens de 45 pays dont la France, le Canada, la Belgique et le Suisse n’ont pas besoin de visa pour séjourner en Thaïlande jusqu’à 30 jours.

Les touristes qui ont besoin d’un visa pour visiter la Thaïlande doivent encore passer par les voies normales mais la taxe de 1000 bahts habituelle pour traiter la demande de visa ne sera plus demandée jusqu’au 31 août 2017.

Réponse
Pierreto 27 février 2017 - 13 h 17 min

Actuellement un doute plane sur la prolongation de la gratuité des visas touristiques.

La police de l’immigration a l’habitude de prévenir les consulats au dernier moment donc, il est toujours possible que la mesure (visa gratuit du 01/03 au 31/08) soit bien mise en place. L’inverse est envisageable également.

Confirmation à venir…

Réponse
Pierreto 1 mars 2017 - 6 h 28 min

Fin de la gratuité des visas touristes

En fait il y avait eu un malentendu sur les pays bénéficiant de la prolongation de la gratuité, nous n’en faisons pas partie !

Voici la liste des pays dont les citoyens pourront bénéficier de la gratuité du visa de tourisme :

https://toutelathailande.fr/wp-content/uploads/2017/03/Listes-visas-gratuits.jpg

Réponse
Pierreto 19 juin 2017 - 3 h 36 min

Un visa de 10 ans pour les plus de 50 ans

Le premier ministre aurait donné son feu vert pour cette mesure dans le cadre de “la Thaïlande, un centre pour le tourisme médical et de bien-être.”

Proposée d’abord en novembre 2016, cette idée se heurte à une mise en place délicate, on parle cependant d’une disponibilité dès le 11 août.

Voir plus sur le forum :
Un visa de 10 ans pour les plus de 50 ans

Réponse
Pierreto 24 juillet 2017 - 8 h 31 min

Faut-il montrer 20 000 thb à l’arrivée en Thaïlande? Réponse du Tourism Authority of Thailand (TAT)

Interview réalisée par le blogueur Richard Barrow :

Le journal The Nation, a mentionné, que certains touristes se sont vus refuser l’entrée en Thaïlande car ils n’avaient pas assez d’argent pour financer leur séjour.

RB : Est-il vrai que les touristes qui entrent en Thaïlande doivent pouvoir prouver qu’ils ont des finances adéquates pendant le séjour ?

TAT : Oui, c’est vrai, selon la Loi sur l’immigration de la Thaïlande B.E. 2522 (1979), les étrangers qui tombent dans l’une des 11 catégories (citées par cette loi) sont interdits d’entrer en Thaïlande.

L’une des catégorie est : «n’ayant aucun moyen de subvenir à ses moyens après l’entrée dans le Royaume».

Par ailleurs, le ministère des Affaires étrangères a précisé que les touristes qui entrent en Thaïlande doivent s’assurer qu’ils sont en possession d’un passeport valable pendant au moins six mois et un Billet d’avion retour [ceci est peu contrôlé à l’arrivée en Thaïlande mais souvent à l’aéroport de départ]

En outre, les titulaires d’un visa de touriste doivent pouvoir prouver qu’ils ont des finances adéquates équivalant à au moins 20 000 Baht par personne ou 40 000 Baht par famille.

Pour les touristes qui obtiennent leur visa à l’arrivée, ils doivent être en mesure de prouver qu’ils ont des finances adéquates équivalant à au moins 10 000 Baht par personne ou 20 000 Baht par famille.

RB: Pourquoi ces mesures de contrôle du statut financier des touristes par les agents d’immigration thaïlandais n’émergent-elles que maintenant?

TAT : Les agents d’immigration thaïlandais effectuent normalement un contrôle aléatoire des moyens de subsistance des touristes à leur arrivée à tous les points d’entrée.

Si les touristes ne sont pas en mesure de prouver qu’ils possèdent des finances adéquates, les agents envisagent, au cas par cas, d’autoriser l’entrée ou pas.

Le contrôle aléatoire n’aura pas lieu après que les touristes ont reçu une autorisation d’entrée et ont passé par les postes de frontière.

[Cela signifie qu’on ne vous arrêtera pas dans la rue pour vérifier que vous avez trois sous]

RB: Qu’est-ce qui serait considéré comme une préparation appropriée pour les touristes qui envisagent de visiter la Thaïlande?

TAT : Généralement, un citoyen étranger qui souhaite entrer dans le Royaume de Thaïlande est tenu d’obtenir un visa auprès d’une ambassade Royale de Thaïlande ou d’un Consulat général royal de Thaïlande.

Mais les ressortissants de 42 pays peuvent entrer en Thaïlande, à des fins touristiques, sans visa et sont autorisés à rester dans le Royaume pour une période n’excédant pas 30 jours.

Les touristes doivent également s’assurer qu’ils sont en possession d’un passeport valable pendant au moins six mois, un billet d’avion aller-retour.

Les titulaires d’un visa de touriste doivent pouvoir prouver qu’ils ont des finances adéquates équivalant à au moins 20 000 Baht par personne ou à 40 000 Baht par famille.

Pour les touristes qui obtiennent leur visa à l’arrivée, ils doivent être en mesure de prouver qu’ils ont des finances adéquates équivalant à au moins 10 000 Baht par personne ou 20 000 Baht par famille.

[ il n’est pas fait mention des personnes qui entrent sur une exemption de visa de 30 jours, considérons que c’est la même exigence que pour les “visa à l’arrivée” ]

RB: Pourquoi la Thaïlande, qui est l’une des destinations touristiques les plus populaires au monde, devrait être si sévère pour les touristes désireux d’entrer dans le pays pour profiter de ses nombreuses expériences touristiques uniques?

TAT : La Thaïlande, comme beaucoup de destinations touristiques populaires du monde, est confrontée au problème des visiteurs étrangers qui restent après que leur permission de séjour a expiré (overstay).

Par conséquent, à partir du 20 mars 2016, la Thaïlande a imposé une interdiction stricte de retour aux visiteurs étrangers en overstay (bannissement).

La Thaïlande reconnaît l’importance énorme du tourisme et la sécurité touristique est une priorité permanente pour nous.

Le gouvernement mettra en œuvre toutes les mesures afin d’assurer la réputation de la Thaïlande en matière d’accueil et de sécurité pour tous.

RB : De nos jours, les gens n’aiment pas avoir beaucoup d’argent liquide sur eux. Ils préfèrent payer avec des cartes de crédit. L’immigration thaïlandaise insiste-t-elle pour voir des espèces ou les cartes de crédit sont-elles acceptées ?

Ce contrôle aléatoire vise uniquement les touristes qui peuvent sembler ne pas pouvoir couvrir leurs frais de voyage pendant leur séjour en Thaïlande.

L’immigration thaïlandaise tiendra compte de tous les faits ou informations possibles fournis par les touristes avant de prendre la décision de laisser entrer l’intéressé en Thaïlande, ou pas.

[Si on résume, les 20 000 baht ne concernent que les personnes qui entrent avec un visa de tourisme.

Quant à ceux qui entrent sur une exemption de visa de 30 jours, il semble que la somme nécessaire ne soit que de 10 000 thb.

Mais le plus intéressant, c’est la question 5 qui n’obtient pas de réponse claire de la part des autorités.]

Source

Réponse
Pierreto 16 janvier 2019 - 3 h 29 min

L’immigration thaïlandaise a confirmé les nouvelles exigences imposées aux étrangers lorsqu’ils demandent une extension de séjour basée sur la retraite, le mariage ou le fait d’être le parent d’un enfant thaïlandais.

Les nouvelles exigences, examinées par Thaivisa, sont détaillées dans une ordonnance de la police nationale datée du 26 décembre 2018 et signée par le chef de l’immigration, le général Surachet Hakparn.

Voici Une traduction non officielle des exigences mises à jour :

2.18 Dans le cas d’un membre de la famille (mère, père, époux ou épouse, enfant, enfant adopté ou époux) de nationalité thaïlandaise. Extension du permis de séjour d’un an maximum (on imagine : renouvelable)

Processus

Preuve de revenu annuel équivalant à au moins de 40 000 thb par mois.

1. Les reçus fiscaux du parent étranger à l’appui. (pour les expatriés qui travaillent en Thaïlande).

2. Preuve de pension. Lettre d’attestation d’une banque thaïlandaise, accompagnée de relevés bancaires indiquant qu’une pension est transférée sur le compte bancaire de l’intéressé tous les mois pendant au moins 12 mois. Des exceptions sont autorisées pour les retraités depuis moins d’un an.

3. Certificat de revenus provenant d’une ambassade ou d’un consulat étranger.

On suppose que l’un des 3 documents suffit puisque quelques pays ne fournissent plus le certificat et que peu d’expatriés travaillent en Thaïlande.

2.22

Pour les retraités, extensions d’un an maximum (on imagine renouvelable), il est nécessaire de fournir la preuve d’un revenu mensuel moyen de 65 000 thb.

1. Preuve de pension. Identique à 2 ci-dessus,

2. Certificat de revenus provenant d’une ambassade ou d’un consulat étranger.

Les changements sont que les demandeurs doivent être en mesure d’indiquer leurs revenus dans un compte bancaire thaïlandais et que le certificat de revenus émanant d’une ambassade (à condition que votre ambassade émette toujours des lettres de revenus) seront toujours acceptées en 2019.

Il s’agit de la première confirmation officielle par l’immigration thaïlandaise concernant les prolongations de séjour (plus communément appelées extensions visas de retraite et de mariage) après l’annonce faite en octobre que plusieurs ambassades, notamment celles du Royaume-Uni, de l’Australie et des États-Unis, ne fournissaient plus le certificat de revenu ou les affidavits aux expatriés en Thaïlande.

Les certificats de revenus étaient utilisées par les expatriés pour prouver leurs revenus lors d’une demande de prolongation de leur visa de retraite ou de mariage.

Certaines ambassades ont annoncé qu’elles cesseraient de délivrer les certificats en janvier 2019 car l’immigration thaïlandaise voulait qu’elles vérifient officiellement le revenu de tous ceux qui demandaient cette lettre.

Un rapport non confirmé, soumis par bkk6060, membre de Thaivisa, a indiqué que l’immigration offrirait probablement une marge de manœuvre aux étrangers en ce qui concerne la présentation d’une antériorité de 12 mois de transferts pour les premières demandes en vertu des nouvelles exigences puisque les impétrants ne connaissaient pas cette règle. Pour 2019, ils auraient dû faire venir les transferts en 2018.

Cependant, à partir de 2020, les impétrants devront s’assurer qu’ils sont en mesure de prouver 12 mois de revenus sur un compte bancaire thaïlandais.

Une version certifiée en anglais des nouvelles exigences sera publiée sous peu sur Thaivisa.

Cette première traduction pose des questions :

1- est-ce que le certificat de l’ambassade (toujours fourni par l’ambassade de France) est suffisant ? donc pas besoin de prouver les transferts.

2- parle-t-on de 65 000 thb / mois en moyenne sur l’année ? Ou au moins 65 000 thb chaque mois.

3- la somme doit-elle venir absolument d’une pension ? A priori, non, chacun peut bien avoir des revenus de placements personnels, l’important est que l’impétrant fasse venir 780 000 thb par an en Thaïlande. A confirmer.

Le dossier n’est donc pas clos et nous continuerons à vous tenir informés. Thaivisa rencontrera les officiers de l’Immigration pour qu’ils précisent leurs intentions et procédures. A ce stade, il n’y a pas vraiment de modification pour 2019 mais si en 2020, les certificats des ambassades ne sont plus acceptés, il est prudent de faire venir 65 000 thb / mois en 2019.

Source

Réponse
Pierreto 30 novembre 2019 - 1 h 40 min

Une bonne nouvelle pour la fin de l’année, le retour du visa double entrée :

La Thaïlande s’apprête à introduire le visa touristique double entrée

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.