Accueil Plus de 100 singes sauvages destinés à l'alimentation saisis en Thaïlande

Plus de 100 singes sauvages destinés à l'alimentation saisis en Thaïlande

par Redaction Thaïlande
Plus de 100 singes sauvages destinés à l'alimentation saisis en Thaïlande

La Division de la répression du crime (CSD) de Thaïlande a annoncé le 27 mai, la saisie de plus d'une centaine de singes sauvages destinés à l'alimentation.

Ils ont été confisqués alors qu'ils étaient transférés dans une zone frontalière entre la Thaïlande et le Cambodge pour être vendus dans le district de Srimahaphot, dans la province de Prachinburi.


Des policiers ont été déployés pour patrouiller dans les zones frontalières après avoir été alertés de la contrebande illégale d'animaux sauvages dans la région de Sa Kaeo et de la province de Prachinburi vers les pays voisins, apparemment pour les vendre comme ingrédients alimentaires, pour un homme d'affaires chinois.

L'enquête a conduit à une surveillance intense dans les zones frontalières.

Une camionnette suspecte, dont le coffre était hermétiquement fermé, a été repérée sur une route du district de Srimahaphot hier après-midi, le 27 mai 2021.

La police du CSD a alors arrêté le véhicule et a commencé à le fouiller.

Au total, 102 singes sauvages ont été découverts cachés dans le camion.

18 singes étaient morts et 4 sont toujours dans un état critique.

Traffic de singe en Thaïlande

Photo : Centre de sauvetage de la faune de Nakhon Nayok

Les singes survivants ont été emmenés au bureau du sanctuaire de la vie sauvage de Nakhon Nayok pour y être soignés.


Le conducteur, Panupong Joosing, 25 ans, a été arrêté pour être interrogé.

Selon la déclaration du conducteur, il aurait admis avoir été engagé par un homme d'affaires chinois anonyme pour faire passer clandestinement des singes de la province de Phichit à des clients de la province de Sa Kaeo avant que les singes ne soient transférés au Cambodge.

Panupong a affirmé avoir été engagé trois fois auparavant et avoir reçu 3 000 bahts par livraison.

Il a d'abord été inculpé pour une violation de la loi de 2019 sur la conservation et la protection de la faune sauvage, avant d'être emmené au poste de police de Srimahaphot pour une procédure judiciaire.

La police du CSD poursuit son enquête pour identifier l'homme d'affaires qui a ordonné l'opération de contrebande, bien que l'on pense que le ressortissant chinois non nommé opère depuis l'étranger et non en Thaïlande.

Voir aussi :

La Thaïlande réduit le commerce des espèces sauvages


Source : thepattayanews.com

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.5 / 5. Décompte des votes : 18

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Suivez-nous sur Facebook ou sur Twitter

Inscrivez-vous à notre Newletter


Vous pourriez aussi aimer

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.