Accueil Des policiers seraient impliqués dans un trafic de drogue en Thaïlande

Des policiers seraient impliqués dans un trafic de drogue en Thaïlande

par Redaction Thaïlande
Des policiers seraient impliqués dans un trafic de drogue en Thaïlande

Le chef de la police thaïlandaise a ordonné une enquête sur un lieutenant général et un colonel qui seraient impliqués dans la tentative de contrebande de 1,5 tonne de méthamphétamine dans la province de Tak.

L'enquête fait suite aux revendications des députés de l'opposition lors du débat de censure de la semaine dernière au Parlement.


Le général Pol Suwat Jangyodsuk a déclaré que la tentative de contrebande avait été déjouée le 18 octobre 2019, selon une source du Bangkok Post.

Le Pol Gen Suwat a chargé le chef adjoint de la police nationale, le Pol Gen Manu Mekmok, en sa qualité de chef du Centre de commandement national pour la lutte contre la drogue (NCCD), et le Pol Lt Gen Montri Yimyaem, chef du Bureau de répression des stupéfiants (NSB), de mener conjointement l'enquête.

Ils doivent présenter leurs conclusions d'ici la fin de la semaine.

Auparavant, le porte-parole de la police, le Pol Maj Gen Yingyos Thepchamnong, avait répondu à des informations rendues publiques lors du débat de censure concernant l'implication présumée de fonctionnaires de police dans le trafic de drogue.

Le Pol Maj Gen Yingyos a déclaré qu'il était difficile de prouver l'implication des fonctionnaires de police.

Il a déclaré que la police "ferait de son mieux" pour établir ce qui s'est passé concernant l'implication présumée dans la contrebande de drogue.

Mercredi dernier, le lieutenant-général Torsak Sukwimol, commissaire du Bureau central d'enquête (CIB), a chargé le lieutenant-colonel Ekkasit To-adithep, membre du groupe de travail du bureau sur la répression spéciale de la criminalité, de déposer une plainte pour diffamation auprès de la division de répression de la criminalité (CSD) contre l'administrateur d'une page Facebook appelée Sanap Sanun Patibatkan Tamruat ("Nous soutenons les opérations de police").


Le lieutenant-colonel Ekkasit a déclaré que la page Facebook publiait des détails et une photo du lieutenant général Torsak d'une manière qui induisait le public en erreur sur le rôle présumé du lieutenant général Torsak dans l'affaire de drogue de 2019.

La région 6 de la police provinciale avait déjà enquêté sur l'implication présumée du lieutenant général Torsak dans l'affaire et à l'époque, il avait été blanchi de tout soupçon.


Source : chiangraitimes.com

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4 / 5. Décompte des votes : 27

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Suivez-nous sur Facebook ou sur Twitter

Inscrivez-vous à notre Newletter


Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

pier 22 février 2021 - 13 h 19 min

ils découvrent l’eau chaude …. et il n ‘y a pas que dans ce domaine.

Réponse
lou 23 février 2021 - 20 h 06 min

Bah, pareil en France, les ripoux sont internationaux.

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.