Accueil La légalisation du cannabis en Thaïlande inquiète les autorités du monde entier

La légalisation du cannabis en Thaïlande inquiète les autorités du monde entier

par Redaction Thaïlande
L'avenir des vendeurs de cannabis sur la sellette en Thaïlande

Le retrait par la Thaïlande du cannabis de la liste des stupéfiants a donné lieu à des mises en garde de la part d’autres pays, déconseillant aux voyageurs de posséder ou de consommer la plante.

La marijuana reste illégale dans de nombreuses régions du monde.

Les ambassades thaïlandaises en Indonésie, en Corée du Sud et au Japon ont également déconseillé aux Thaïlandais de transporter du cannabis ou des produits connexes dans ces pays, car ils risquent une peine de prison, de lourdes amendes ou même la peine de mort s’ils sont pris.

Dans le même temps, des pays comme Singapour et la Chine ont également rappelé à leurs citoyens à l’étranger qu’ils ne devaient pas consommer de cannabis sous quelque forme que ce soit.

« (En vertu) de la loi sur l’abus de drogues, tout citoyen ou résident permanent de Singapour surpris à consommer des drogues contrôlées en dehors de Singapour sera également passible de l’infraction de consommation de drogues », a déclaré le Bureau central des stupéfiants (CNB) de Singapour, ajoutant que des contrôles sont effectués régulièrement à divers points de contrôle.

Les personnes reconnues coupables de consommation de drogue sont passibles d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 10 ans et d’une amende pouvant atteindre 20 000 dollars.

Interrogé par le journal Straits Times sur la légalisation du cannabis en Thaïlande, le Bureau central des stupéfiants de Singapour a déclaré qu’une forte pression exercée par des parties ayant des « intérêts particuliers » et un « lobbying intense » avait entraîné une libéralisation des lois sur les drogues dans certains pays.

Mais il a rejeté le point de vue des partisans selon lequel le cannabis est une drogue « douce » avec des avantages médicaux.

Le CNB a déclaré que des preuves scientifiques ont montré que le cannabis crée une dépendance et est nocif, citant des organismes mondiaux comme l’Organe international de contrôle des stupéfiants et des études qui soulignent les effets néfastes de la consommation de cannabis à long terme, tels que le risque accru de développer des symptômes psychotiques ou la schizophrénie.

En ce qui concerne l’augmentation des produits comestibles à base de cannabis dans d’autres pays, comme les bonbons et les gâteaux, le CNB a déclaré que ces produits sont « commercialisés de manière irresponsable comme des consommables inoffensifs ».

« L’apparence inoffensive de ces produits peut inciter des jeunes sans méfiance à les consommer, à s’intoxiquer et à risquer une overdose », a-t-il ajouté.


Source : The Straits Times

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.1 / 5. Décompte des votes : 73

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Vous pouvez nous suivre sur Facebook et Twitter

Et vous inscrire à notre Newletter


Vous pourriez aussi aimer

4 commentaires

Avatar photo
Cricri76300 4 juillet 2022 - 12 h 21 min

Le CNB de Singapour devrait savoir que personne n’est jamais mort d’overdose Avec du Cannabis, c’est sûr qu’un pays Riche comme Singapour n’a pas besoin que commercer avec ça !

Mais devrait s’informer mieux.

Réponse
Avatar photo
François 4 juillet 2022 - 19 h 36 min

Où, je ne comprends pas, ou la loi à changé.

La culture et la vente de cannabis étaient pour des besoins médicaux.

Maintenant, on peut acheter le gramme de la fleur pour des besoins récréatifs ?

Réponse
Avatar photo
Blanquet 4 juillet 2022 - 22 h 04 min

On parle de CBD qui est dépénalisé pas l’indoor de Hollande…

Exactement comme en Suisse, en France, et plein de pays parlent de légaliser l’herbe, mais quand c’est la Thaïlande le monde s’affole…

Genre les consommateurs d’herbe sont attendu sur la Thaïlande…

Réponse
Avatar photo
Jérôme 2 août 2022 - 19 h 08 min

Autant les journalistes qui relatent que les organismes officiels qui présument, je pense que tout ceci manque de précisions. Il m’avait semblé qu’en Thaïlande, la tête de la plante femelle n’était pas légalisée (celle qui donne le fameux THC convoité par les fumeurs), mais uniquement la plante pour raisons médicales (et probablement aussi, pour la construction de murs en Terre-chanvre, j’imagine).

Je pensais aussi que la dépendance au THC n’existe pas et qu’il n’y a jamais eu d’overdose de consommation de THC.

Tout ceci ne semble pas clair, un petit effort de travail (y a-t-il encore des gens qui travaillent dans ce monde ? Je veux dire… sérieusement !) de journalisme et des experts des organismes de régulation serait une démonstration, de sérieux et les rendrait crédibles auprès d’une opinion publique qui est instruite.

On aimerait que ce travail soit fait pour être informé, merci.

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.