Accueil Langue Thaïlandaise Les mots pour draguer, s’aimer et se séparer en Thaï

Les mots pour draguer, s’aimer et se séparer en Thaï

par Redaction Thaïlande
Les mots pour draguer, s'aimer et se séparer en Thaï

Quelques mots et phrases pour draguer, s’aimer et se séparer en Thaï qui peuvent être utile pour commencer une relation amoureuse, avec votre copine ou copain thaï ou simplement pour enrichir votre vocabulaire thaï.

Connaître les règles de savoir vivre en Thaïlande est aussi très utile avant de commencer une relation amoureuse, les incompréhensions culturelles étant à la base de nombreuses disputes !

Et je vous conseil d’apprendre d’abord du vocabulaire de base avant :
Langue thaï, le vocabulaire minimum à connaître lors du premier voyage

N’hésiter pas à apporter des corrections ou à ajouter des termes en utilisant les commentaires.

Vocabulaire amoureux

Je ne met pas les krap et les khaa de politesse dans les phrases, si vous ne savez pas ce que c’est allez voir ici : Langue thaï : le Khrap et le Khaa.

Phom = moi ou je (pour un homme)

Channe = moi ou je (pour une femme, vous pouvez aussi utiliser channe si vous êtes un homme mais déjà intime avec la personne)

Vous pouvez utiliser khoun = vous / toi, si vous ne vous connaissez pas ou nong (petite sœur), pour parler à une femme plus jeune et pii (grand frère, grande sœur) pour quelqu’un de plus âgée.

Appeler une connaissance petite sœur ou grand frère est la manière de parler dans de nombreux pays d’Asie du sud-est, de même que l’on appel papa : pô ou maman : maé des gens proches qui s’occupent de vous où oncle, tante des connaissances plus âgées. Pensez-y si votre copine vous présente une fille comme étant sa sœur ou sa patronne comme étant sa mère.

Le mieux étant de commencer par demander son prénom :

Comment t’appelle tu ? : Koun chuu araille

(khoun = toi, chu = nom, araille = quoi)

Je m’appelle : phom (channe) chuu ….

Tu es jolie : koun souaille

(koun = toi, souaille = jolie)

Tu es très jolie : koun souaille mak

(khoun = toi, souaille = jolie, mak = beaucoup)

Pas jolie : maille souaille

Moche : naa lao ou khilé

Adorable : naa rak

Poli(e) : nisaille dii ou suphap

Malpoli(e) : nisaille maille dii ou Maille suphap

Tu es beau : koun rôô

(koun = toi, rôô = beau)

Tu es très beau : koun rôô mak

beau visage : naa taa dii

(l’expression est souvent utilise comme cela, naa = visage, taa = yeux, dii = bien)

beau yeux : taa souaille

(taa = yeux, souaille = jolie)

beau sourire : yim souaille

(yim = sourire, souaille = jolie)

tomber sous le charmetok loom rak

Puis-je m’asseoir ici ? : naang thii nii daille maille

(naang = asseoir, thii nii = ici, daille = pouvoir, maille = est ce que)

Puis-je danser avec toi ? : tenne kap khoun daille maille

(tenne = danser, kap = avec, khoun = toi, daille = pouvoir, maille = est ce que)

Aimer = chop

Pas aimer = maille chop

Aimer (grand amour) = rak

S’intéresser = sondjaille

Pas intéressé : maille sondjaille

(maille = pas, sonnedjaille = intéressé)

Quel age a tu : aayou taoraille

(aayou = age, taoraille = combien)

Petit(e) ami(e) = feine

Maris = pouha ou samy

Epouse = panaya ou mia ou Pa(n)raya ou panya

Est ce que tu as un(e) petit(e) ami(e) ? : mii feinne ru yaang

(mii = avoir, fenne = petit(e) ami(e), ru = ou, yaang = pas encore)

Je suis avec mon/ma petit(e) ami(e) = phom (chan) youu kap feinne

(phom = moi, youu = se trouver, kap = avec, feinne = petit(e) ami(e)

As tu des enfants ? : mii louk maille

(mii = avoir, louk = enfant, maille = est ce que)

Souvent quand vous rencontrez une thaïlandaise, elle vous dira qu’elle n a pas d’enfant, ce qui n’est pas toujours vrai, un bon moyen de savoir la vérité c’est de demander directement « combien as tu d’enfant«  et elle répondra sans penser à mentir 😉 :

Combien as tu d’enfant : mii louk ki khonne

(mii = avoir, louk = enfant, ki = combien, khonne = personne)

Qu’est ce que tu fais ce soir ? : khunne nii koun tham araille

(khunne = soiree, nii = ci, koun = toi, tham = faire, araille = quoi)

Est ce que je peux t’embrasser ? = djop koun daille maille

(embrasser toi pouvoir est-ce que ?)

Il faut savoir qu’en Thaïlande il est mal vu de s’embrasser en public ou d’avoir des gestes intimes (voir lien donné plus haut « les règles de savoir vivre).

Une fois que vous êtes ensemble vous pouvez utiliser teu = toi (pour les femmes et les hommes) et channe = moi (que vous soyez une femme ou un homme).

Je te veux comme petit(e) ami(e)Chan yak pen faen (kap) teu

(channe = moi, yaak = vouloir, teu = toi, pen = être, fenne = petit(e) ami(e))

Faire l’amour = rouam rak ou phette samphan ou ruam phette

Je veux faire l’amour avec toi : chan yaak dja rouam rak kap teu

(chan = moi, yaak = vouloir, dja = futur, rouam rak = faire l’amour, kap = avec, teu = toi)

Préservatif = toung yaang (ou toung tout court, toung est aussi utiliser pour designer les sacs plastiques)

Je t’aime = Channe rak teu

(channe = moi, rak = aimer, teu = toi)

Je t’aime (en langage Issan/lao) : khoeuil hak djao

Tu me manque : Kit thung teu

Prendre soin : Douu lé

Cadeau : khong khouan

Fleur = dok maille

Mon (ma) chéri(e) : Thii Rak

Veut-tu aller te balader avec moi : teu dja paille thillio kap channe maille

Veut-tu venir vivre avec moi ? : teu dja maa youu kap channe maille ?

Veut-tu m’épouser ? : teu dja teing ngaan kap channe maille ?

Amant(e) (dans le sens qu’il n’y a pas de relation sérieuse et pas forcement de relation intime) = Kik

Maîtresse = mia noille

Jaloux = hung ou itcha

Mentir = ko hok

Croire = chua

Ne pas croire = maille chua

Détester = Kliat

Se séparer = Lok khan

Divorcer = yaa kan

Draguer, s’aimer et se séparer en Thaï : Argot

Attention, à utiliser avec prudence !

Utiliser un langage grivois : laa mok

Vibration érotique : siia-hou-oeuille

Sexe féminin : oille (coquillage)

Pipe : doute bouri (fumer une cigarette)

Masturber (pour un homme) : chak waow (tirer sur le cerf-volant)

J’ai assisté à un repas ou des thaïlandaises faisaient croire à des expats que chak waow était une autre façon de trinquer comme chok dee (bonne chance) ou choen keaou (frapper le verre), et elles s’amusaient bien jusqu’à ce que je lève le verre en disant tok bette (voir ci-dessous), là elles se sont regardées mal à l’aise et l’une a dit « haa tu comprend ! », comme quoi, cela peut toujours être utile de connaître un peu d’argot thaï.

Masturber (pour une femme) : toc bette (planter l’hameçon)

Faire l’amour : tii moo (frapper la marmite)

Baiser : nap

Prostituée (insulte) = carrie 

Prostituée (forme polie) = sopeni ou khone khaille toua (personne qui vend son corps)

Voila, faites attention si vous employez ces mots, la Thaïlande c’est vraiment le contraire des USA dans la manière de parler, les insultes ne font pas parties du langage commun.

Rencontrer des thaïlandaises

Si vous êtes sur cette page c’est soit que vous avez une copine thaï soit que vous désiriez en avoir, voici les deux plus grand site de rencontre en Thaïlande, pour se faire des ami(e)s, rencontrer le grand amour ou se faire déplumer.

ThaiCupid.com : le site avec le plus de membre et le plus populaire.

Cupid

Thaifriendly.com :

Les mots pour draguer en Thaï

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.4 / 5. Décompte des votes : 192

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Vous pouvez nous suivre sur Facebook et Twitter

Et vous inscrire à notre Newletter


Vous pourriez aussi aimer

4 commentaires

Avatar photo
Claude SIMOND 18 décembre 2018 - 22 h 50 min

Le problème, c’est que ce genre de phonétique improvisée, sans aucune notion de tonalités, c’est du charabia.
Cependant, même si les Thaïs n’y comprennent rien, ils auront la gentillesse de faire comme si…
Bonne chance !

Réponse
Toutelathailande logo 120x120
Pierreto 18 décembre 2018 - 23 h 10 min

En vietnamien et en chinois je serais d’accord, mais en thaï non.

J’ai toujours un carnet avec moi pour apprendre des mots nouveaux, et j’en ai noté beaucoup sans la tonalité que j’ai pu ressortir sans problème.

Après bien sur, sur certains mots, ils ne comprennent pas si on ne met pas le bon accent et si on ne construit pas de phrase qui aide à comprendre le sens.

De nombreux étrangers parlent un peu thaï sans tonalité, et arrivent à se faire comprendre.

Mais bien sur, pour ceux qui ne sont pas de passage mais veulent s’installer dans le pays, il vaut mieux apprendre les tonalités.

Réponse
Avatar photo
Lonewolf 24 février 2021 - 15 h 54 min

Pour ce qui concerne les discussions, le bavardage avec ces dames, elles sont particulièrement tolérantes avec nous, et nous français en particulier, d’après ce que j’ai remarqué.

Que ce soit dans la région de Chiang Mai ou à Buriram, j’ai observé que les gens (pas seulement les jeunes et jolies) étaient rapidement attirés.

Les femmes semblent attendre d’un français bien des choses agréables et sont vite très abordables. Je ne parle là que de ce qui se passe à l’intérieur du pays, pas dans les zones touristiques du Sud ou bien Bangkok ; donc c’est sans rapport avec toute notion où l’argent serait impliqué de près ou de loin.

Entre l’anglais, le Thaiglish et des notions de base de Thaï (sans les tonalités, ou si peu…), on arrive à se comprendre bien, avec assez peu de méprises.

Les quelques erreurs dans la communications finissent la plupart du temps par des grands sourires quand ce n’est pas par une franche rigolade, avec ce délicieux geste de la main devant leur bouche.

Finalement, les erreurs peuvent paradoxalement aider beaucoup dans la rencontre amoureuse et provoquer des gestes souhaités, comme un corps qui se plaque soudain au votre comme pour une bousculade pour se faire charrier (en fait, un premier contact timide), une main qui se pose spontanément sur notre bras au moment du rire, ou bien carrément dans la votre.

Les thaïlandaises apprécient particulièrement qu’on les amuse, et elles cachent bien leur jeu au départ mais savent se montrer attirées.

Bien qu’aujourd’hui ouvertes sur le monde occidental et tout à fait informées des us et coutumes amoureuses qui sont les nôtres, elles gardent un peu de leur réserve naturelle dictée par leur culture, mais sans pour autant se rendre inaccessibles.

Elles savent très bien jouer de cette stratégie pour éprouver notre volonté de les conquérir. Absolument ravissant. Et lorsque la liaison se « concrétise », on découvre une sensualité que bien des françaises devraient retrouver avant qu’on ne se détourne totalement d’elles….

Réponse
Avatar photo
francois stefanucci 10 septembre 2022 - 23 h 14 min

Super, mais j’ai des doutes des femmes thaïs.

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.