Accueil La Thaïlande refuse de condamner la Russie à l’Assemblée de l’ONU

La Thaïlande refuse de condamner la Russie à l’Assemblée de l’ONU

par Redaction Thaïlande
3 minutes à lire
La Thaïlande refuse de condamner la Russie à l'Assemblée de l'ONU

La Thaïlande s’est abstenue lors du vote de l’ONU visant à condamner l’annexion par la Russie de quatre régions de l’Ukraine car la condamnation réduira les chances de résoudre le conflit.

La Thaïlande estime qu’une telle condamnation, alors que la situation en Ukraine s’aggrave, réduira les chances de résoudre le conflit par des moyens diplomatiques, selon une explication publiée par le ministère thaïlandais des Affaires étrangères le jeudi 13 octobre.

Publicités

La Thaïlande est toutefois fermement opposée à l’intimidation ou au recours à la force par un État contre la souveraineté territoriale d’un autre État et au recours à la force pour annexer le territoire d’un autre État sans provocation, a déclaré le ministère thaïlandais des affaires étrangères.

L’Assemblée générale des Nations unies a voté jeudi à une écrasante majorité pour condamner les tentatives d’annexion de régions d’Ukraine par la Russie.

La résolution a été soutenue par 143 pays, tandis que 35 États, dont la Thaïlande, la Chine et l’Inde, se sont abstenus.

Outre la Russie, quatre pays ont rejeté le vote, à savoir le Belarus, la Corée du Nord, la Syrie et le Nicaragua.

Il s’agit du plus grand vote contre la Russie depuis l’invasion de l’Ukraine.

La résolution appelle la communauté internationale à ne reconnaître aucune des revendications d’annexion de la Russie et exige leur annulation immédiate.

Publicités

Elle salue et soutient fermement les efforts visant à désescalader le conflit par la négociation.

En tant qu’État souverain, le ministère thaïlandais des affaires étrangères a déclaré que la Thaïlande a respecté la Charte des Nations unies et les lois internationales et a également défendu le principe du respect mutuel et de la reconnaissance de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de tous les États, conformément à la Charte des Nations unies.

La Thaïlande, selon le ministère, est sincèrement préoccupée par le fait que la polarisation politique croissante au sein de la communauté internationale sera contre-productive pour les efforts visant à mettre fin à la guerre en Ukraine et que la condamnation peut conduire à un durcissement des positions, ce qui réduira les chances d’interactions constructives.

La Thaïlande, selon le ministère des Affaires étrangères, est attristée par la destruction en Ukraine et la souffrance de son peuple et appelle toutes les parties concernées à désescalader leur conflit et leur violence et à essayer de résoudre le conflit par des moyens pacifiques.

La sécurité humaine et le droit à la vie sont des piliers de la charte internationale des droits de l’homme et, aujourd’hui, le peuple ukrainien, et bien d’autres, sont privés de ces droits.

Il est donc du devoir et de la responsabilité des Nations unies de restaurer la paix et la normalité pour le peuple ukrainien, selon le ministère thaïlandais des affaires étrangères.

Publicités

Source : Thai PBS World

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4 / 5. Décompte des votes : 44

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Vous pouvez nous suivre sur Facebook et Twitter ou vous inscrire à notre Newletter

Trouver : Hôtel - Vol - Transport - Assurance - Voyage organisé - Rencontre


Vous pourriez aussi aimer

4 commentaires

Avatar photo
HANSSON 14 octobre 2022 - 13 h 14 min

La Thaïlande s’est surtout abstenue parce qu’elle est à l’aube d’accueillir des touristes russes, avec l’accord tout récent de la reprise des vols entre Moscou et Bangkok.

Une condamnation de la part de la Thaïlande de l’intervention russe en Ukraine aurait pu mettre à mal ce mince espoir de voir revenir quelques milliers de touristes russes, dont certains chercheront certainement à faire durer leur séjour pour éviter un enrôlement dans les rangs des réservistes de l’Armée de Russie.

Il est d’ailleurs remarquable de constater qu’il n’est pas possible d’acheter un billet « Aller » simple, mais que le billet Aller ET Retour est obligatoire pour ces touristes aériens…

Et quand on voit que le prix de tels billets avoisine actuellement les 1.600 euros (jusqu’à 2.600 euros avec Etihad pour un vol A/R en novembre !), on se demande qui, parmi la population russe peut encore s’offrir des voyages-vacances à ce prix-là ?

Réponse
Avatar photo
Madeinswiss 15 octobre 2022 - 1 h 58 min

Alors surtout ne pas froisser nos amis russes…

Car en Thaïlande, on adore le fric des Russes.
Entre dictateurs à première vue, l’entente est cordiale.

Réponse
Avatar photo
DAVE 16 octobre 2022 - 2 h 57 min

« Entre dictateurs à première vue, l’entente est cordiale. »
Propos bien naïfs, nos chers dirigeants occidentaux autoproclamés défenseurs de la démocratie et des droits de l’homme s’entendent aussi très bien avec de nombreux tyrans, ceux du Golfe en premier lieu.

Réponse
Avatar photo
PhilippeB 17 octobre 2022 - 11 h 27 min

Les Français pour la plupart, ne savent pas que la guerre en Ukraine a commencé de nombreuses années avant l’invasion russe en 2014.

Que de nombreux civils ont souffert juste parce qu’ils étaient russophones, alors que l’Ukraine a longtemps fait partie de la Russie, que c’est un pays créé récemment.

Comment l’occident peut-il condamner le fait que des régions qui ont subi des années d’oppressions et de bombardement du régime ukrainien, se mettent sous la protection Russe ?

Comment reprocher à des populations russophones à qui le régime ukrainien avait interdit de parler russe, de souhaiter vivre librement, dans la paix après des années de souffrance ?

Aujourd’hui, les personnes qui résistent à l’impérialisme US pour protéger leur indépendance sont des dictateurs, ceux qui se soumettent contre l’intérêt de leur peuple sont des démocrates, vision simpliste propagée par les médias et adoptée par les gens qui n’y comprennent rien…

Réponse

Laissez un commentaire

À savoir : les commentaires sur les articles récents sont modérés le lendemain.
* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.