Accueil Faune Guide anti-moustique : tout savoir sur le moustique pour s'en protéger

Guide anti-moustique : tout savoir sur le moustique pour s'en protéger

par Redaction Thaïlande
Guide anti-moustique : tout savoir sur le moustique pour s'en protéger

Ce guide anti-moustique vous permettra de découvrir tous ses secrets afin d'éviter les piqûres et protéger votre habitation.

Moustique se dit : young en thaï


"Si vous connaissez vos ennemis et que vous vous connaissez vous-même, mille batailles ne pourront venir à bout de vous."
Sun Tzu - l'Art de la Guerre

Voir aussi : Remèdes anti-moustique naturel : 8 méthodes pour se protéger

Description

Le moustique est un insecte diptère redouté pour ses piqûres qui démangent.

Il existe plus de 3 000 espèces différentes de moustiques à travers le monde, appartenant tous à la famille des Culicidés.

Mieux connaître le moustique

Le cycle biologique

Le moustique se développe à partir d'une larve aquatique avant de se métamorphoser pour effectuer sa phase adulte dans le milieu aérien.

La phase larvaire aquatique permet d'expliquer la forte présence des moustiques à proximité des rivières, étangs et marais.

Chez la plupart des espèces de moustiques, la larve se nourrit d'algues microscopiques du plancton ; de rares espèces ont une larve prédatrice qui se nourrit d'autres larves d'insectes.


Une fois adulte, le moustique se nourrit exclusivement de nectar de fleurs variées. Contrairement aux idées reçues, il ne se nourrit pas de sang.

La piqûre du moustique est effectuée uniquement par une femelle fécondée, et n'est pas destinée à son alimentation, mais à la maturation des œufs avant la ponte.

Il faut noter que certaines rares espèces de moustiques n'ont pas besoin de sang pour leur maturation, et donc ne piquent pas.

On observe une grande variété de comportements suivant les espèces. Certaines vont s'attaquer à l'être humain, d'autres à du bétail, à des oiseaux ou à des reptiles.

On dit souvent que les moustiques ne piquent que la nuit, en vérité, il existe des espèces diurnes, d'autres nocturnes ou crépusculaires.

L'idée que le moustique ne pique que la nuit vient sans doute du fait que les espèces les plus répandues en Europe appartiennent aux genres Culex et Aedes qui ont des mœurs nocturnes.

Durée de vie des moustiques adultes

Les moustiques adultes ont une durée de vie de 2 à 3 semaines pour les mâles et de 1 à 6 mois pour les femelles hivernantes.

Durée de vie des œufs de moustique

Plusieurs années à sec pour certaines espèces du Genre Aedes.

Le « moustique tigre » a ainsi colonisé les 5 continents en une vingtaine d’année.

Aujourd’hui considéré comme l’espèce invasive par excellence, les œufs d’Aedes albopictus ont été transportés à travers le monde notamment dans des conteneurs de pneus.


Durée de développement des larves

De 3 jours à plusieurs mois selon les espèces.

Certaines larves survivent dans des eaux gelées, figées dans la glace.

Les maladies transmises par les piqûres de moustique

Le moustique est le vecteur de graves maladies, les principales sont :

Le paludisme (malaria)

Le paludisme est une maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques.

Il n'est présent en Thaïlande que dans des zones très limitées, les forêts et frontières.

La grande majorité du pays, composée de plaines et de rizières, en est préservé.

Dans les zones touchées par le paludisme, il n'y a risque de transmission que la nuit.

Voir aussi :

Paludisme en Thaïlande, faut-il prendre un traitement antipaludéen ?

L'Artemisia Annua, un traitement antipaludéen naturel

La Dengue

La dengue est une maladie endémique en Thaïlande.

Une épidémie de dengue sévit actuellement dans tout le pays, plus particulièrement dans le nord et le centre.

La maladie est propagée par la piqûre d'un moustique, actif de jour, il convient donc de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques).

La dengue pouvant prendre une forme potentiellement grave, il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre (la prise d’aspirine est déconseillée.)

Il existe une méthode naturelle pour se soigner voir nos articles :

La dengue peut se soigner avec du jus de feuille de papaye !

Le Papayer et son fruit la papaye, utilisation et propriété médicinale

L'encéphalite japonaise

Cette maladie, qui n’existe qu’en Asie, se transmet par des moustiques, en zone rurale.

Heureusement très peu de cas sont recensés en Thaïlande, mais le risque est présent.

Le virus de l'encéphalite japonaise est transmis par la piqûre du moustique Culex tritaeniorhynchusa, moustique qui ne pique que le soir (à la tombée de la nuit et toute la nuit).

Sa piqûre est douloureuse et donc ne passe pas inaperçue.

Les villes sont en général épargnées et la transmission de la maladie est maximale dans les zones rurales où pullulent les moustiques, surtout pendant la période des pluies ou de la mousson.

Le chikungunya

Maladie virale transmise par les piqûres de moustiques de type Aedes qui pique en journée.

Il est responsable d’une forte fièvre accompagnée de douleurs articulaires intenses (en swahili : chikungunya = « marcher courbé »).

Il n’existe ni vaccination, ni traitement spécifique.

Un médecin doit cependant être consulté.

Seules les mesures de protection contre les piqûres de moustiques peuvent protéger le voyageur.

Le jus de feuille de papayer pourrait aider d'après un herboriste mauricien, voir lien plus haut.

Le zika

C'est la maladie "à la mode", très médiatique, mais le Zika existe depuis des années en Thaïlande et ne provoque en général que les symptômes d'une petite grippe.

Il faut faire attention aux chiffres alarmants donnés par la presse, faire la différence par exemple entre les femmes enceintes qui "seraient contaminées" par le virus Zika et celles très rares, qui mettent au monde un bébé microcéphale à cause du zika.

Jusqu’à aujourd'hui, le seul pays qui a connu une incroyable hausse de microcéphalie qui serait "due au zika" est le Brésil.

Les cas de microcéphalies découverts aux USA et en Europe viennent de personnes ayant contracté la maladie en Amérique du Sud, mais les médias se gardent étrangement de dire de quel pays d'Amérique du Sud il s'agit.

Comme il n'y a eu qu'un pays touché, le Brésil, il est fort probable que ces cas viennent aussi de là.

Et les zones où il y a eu un nombre très élevé de microcéphalie, sont d'après des médecins brésiliens, des zones où un insecticide a été ajouté à l'eau du robinet.

Mais d'après l'OMS, c'est un hasard, car cet insecticide, qui est à ma connaissance le seul insecticide donné à boire à toute une population, est inoffensif.

L'OMS qui est à l'origine de l'introduction de cet insecticide dans l'eau de boisson quotidienne de ces brésiliens affirme que le pyriproxyfène bloque seulement le développement des larves de moustiques, pas des fœtus humains...

L'intérêt du moustique dans l'environnement

Parce que rien n'est tout noir, le moustique n'a pas que des mauvais côtés.

Avec son régime constitué de nectar, le moustique est un des agents de la pollinisation des plantes comme le sont l'abeille et le papillon.

Les larves de moustiques sont une source d'alimentation pour certains poissons notamment les gouramis et les combattants (Betta splendens) qui les apprécient particulièrement.

Une fois adultes, ils sont également consommés par divers animaux insectivores tels les oiseaux, les batraciens, les chauves-souris...

Les espèces de moustiques vecteurs de maladies évoluent déjà en milieu urbain, et ne sont donc pas utiles à la pollinisation ou à l'épuration des eaux.

Intervenir sur ces espèces-là ne fait donc pas peser de risques sur les écosystèmes.

Pourquoi la piqûre de moustique démange ?

La piqûre du moustique est le plus souvent indolore, mais une fois achevée, on ressent peu à peu des démangeaisons qui peuvent être fort désagréables.

Cette démangeaison est en fait une réaction allergique de la peau à un composé anticoagulant injecté par la trompe du moustique lors de la piqûre.

Comme pour tout allergène, l'importance de la réaction diffère selon les personnes, mais aussi en fonction de l'espèce de moustique à l'origine de la piqûre.

Dans des cas extrêmement rares, la réaction allergique peut même entraîner un choc anaphylactique, nécessitant alors une intervention d'urgence.

Quant aux personnes qui disent ne jamais se faire piquer, il est fort probable qu'elles subissent des piqûres, mais soient insensibles à l'allergène, d'où une absence de bouton.

Se protéger du moustique

La prévention par l'alimentation

La nourriture occidentale (pomme de terre, pain, avec trop de sel et de sucre) contribue à une forte sécrétion d'acide lactique qui attire les moustiques.

Certains aliments comme l'ail, les oignons, les piments, le basilic, souvent utilisés dans la cuisine thaï donnent une odeur corporelle qui déplaît aux moustiques, mais ce n'est pas infaillible.

Par exemple, si vous consommez de l'ail cru, votre corps va dégager des odeurs qui déplaisent aux moustiques, si vous êtes avec d'autres personnes qui ne mangent pas d'ail cru, vous serez le moins appétissant et ils vont s'attaquer aux autres, mais si vous êtes seuls, ils vous piqueront.

Des études publiées dans le Magazine Nature de l'Université de Californie expliquent que le moustique évite aussi les odeurs d'un certain produit chimique (3-octanol) trouvé dans les bananes, les raisins et les fraises.

Personnellement, j'aime bien manger de l'ail cru avec ma nourriture et j'ai eu une petite amie laotienne, qui ne mangeait pas d'ail cru, et qui m'a demandé un jour pourquoi les moustiques ne piquaient qu'elle quand on était ensemble.

La vitamine B12 contre les moustiques

Il y a quelques années de cela, on disait que consommer de la vitamine b1 pouvait protéger des moustiques, j'avais essayé comme beaucoup d'autres sans trop de résultats.

Mais aujourd'hui, il y a quelques témoignages de gens qui prennent de la vitamine B12 ou un complexe de vitamine B avec de la B12 et qui disent avoir des résultats.

La vitamine B12 donnerait à votre corps une odeur qui fait fuir les moustiques.

Vous trouverez de la vitamine B12 sur Amazon ici.

Les protections anti-moustiques du commerce

On trouve sur le marché différents produits contre les moustiques : aérosols, diffuseurs, bougies, ultrasons...

Ces procédés contiennent souvent des produits chimiques de synthèse et/ou consomment de l'énergie.

Moustiquaire : la meilleure solution pour dormir tranquille, certains hôtels en ont, mais la plupart comptent sur le système de refroidissement :

Les ventilateurs et l'air conditionné : si vous dormez avec le ventilateur ou l'air conditionné, vous êtes normalement protégé, mais attention à ne pas attraper froid !

Les répulsifs avec DEET : comme 'Insect Ecran', 'Autan' ou 'Repel Insect', à pulvériser sur toutes les parties découvertes ; sans gaz propulseur.

Attention, il y a des contre-indications : ils ne conviennent pas aux femmes enceintes et aux bébés et tous ne conviennent pas aux enfants.

Le DEET est dangereux à forte concentration (risques d'irritations ou d'intoxications).

Il existe une alternative : des aérosols répulsifs à base d'huiles essentielles.

Les serpentins : ils sont prévus pour l'extérieur (ne les utilisez pas dans une chambre).

L'insecticide en bombe : inconvénients : parfois toxique (laisser agir 1 h avant de réoccuper la pièce)

Les substances insecticides, pour les aérosols comme pour les diffuseurs, sont souvent des pyrèthres synthétiques (pyréthrine, transfluthrine, perméthrine...).

Les pyrèthres synthétiques sont nocifs si on les inhale ou si elles sont en contact avec la peau.

Une autre substance insecticide heureusement moins utilisée est le dichlorvos qui est classé cancérigène possible pour l'homme.

Le dichlorvos est d'ailleurs interdit en France depuis la fin 2008.

Les diffuseurs électriques : branchés sur une prise de courant, ils diffusent des substances insecticides dans la pièce.

Les recharges se font sous forme de plaquettes ou de fioles de liquide.

Ils ne sont parfois adaptés qu'à recevoir des recharges de la même marque, le client est ainsi "fidélisé" de force.

Les appareils à ultrasons : leur efficacité reste encore à prouver.

De plus, ils peuvent perturber d'autres animaux tels que les chauves-souris (qui par ailleurs se nourrissent de moustiques), les chiens, les chats et certains oiseaux.

Les bougies anti-moustiques : souvent utilisées en extérieur, ce sont des bougies parfumées, le plus souvent à la citronnelle.

L'efficacité de ces bougies n'est tout de même pas énorme, mais l'odeur a le mérite d'être agréable !

Si elle est utilisée à l'intérieur, une bougie doit être tenue éloignée des objets inflammables.

Attention cependant, les bougies aujourd'hui, sont majoritairement faites de paraffine, un dérivé du pétrole qui n'est pas forcément l'idéal pour la santé.

Attention aussi, les bougies anti-moustiques contiennent très souvent des insecticides !

Il est possible de s'en confectionner soit même, en ajoutant lors de la fabrication d'une bougie de l'huile essentielle d’eucalyptus citronné, géranium ou lavande.

La protection contre le moustique par les plantes

Voir aussi : Remèdes anti-moustique naturel : 8 méthodes pour se protéger

Les huiles essentielles d’eucalyptus citronné, de géranium ou de lavande sont efficaces pour éloigner les moustiques, contrairement à l'huile essentielle de citronnelle qui bien que mis en avant par les commerçants, n'a qu'un effet très limité.

Un mélange d'alcool, d'eau et de quelques gouttes d'une des huiles essentielles citées ci-dessus permet la confection d'une lotion de friction de prévention.

L'huile essentielle est soluble dans l'alcool pas dans l'eau, il faut donc verser les gouttes d'huile essentielle dans l'alcool et mélanger énergiquement avant d'ajouter de l'eau.

Les huiles essentielles mal utilisées peuvent être dangereuses, lisez-les précautions d'emploi.

Les lamiacées : l'utilité des lamiacées en tant que répulsif pour diverses espèces d'insectes est bien connue.

Pour vous protéger des moustiques, il existe plusieurs solutions.

La mélisse est certainement la plus efficace, mais elle a tendance à proliférer ce qui peut poser problème dans un jardin.

La mélisse : la mélisse est une sorte de menthe avec une odeur de citronnelle.

Planter de la mélisse à proximité des ouvertures (portes, fenêtres) agit comme un répulsif pour les moustiques et divers autres insectes.

Son huile essentielle, bien que moins efficace que celle de la véritable citronnelle, agit également pour prévenir les piqûres.

La mélisse présente l'avantage de pouvoir être cultivée dans des climats froids (Europe du Nord et montagne) alors que la citronnelle craint le gel.

Le thym citron : le thym citron, est une variété de thym qui sent bon le citron.

Il pousse même en hiver, et est tout à fait adapté au climat français.

Poser un pot dans une maison peut permettre d'éviter les moustiques.

Le basilic à petites feuilles : le basilic à petites feuilles (est différent de celui de cuisine) est reconnu comme efficace pour faire fuir de nombreux diptères notamment les mouches.

Son odeur forte repousserait également les moustiques.

Les géraniacées : les plantes des genres Géranium et Pélargonium (appelés aussi géraniums en horticulture) produisent des huiles essentielles qui ne font pas bon ménage avec les moustiques : une goutte de cette essence sur la taie d'oreiller suffit souvent à faire qu'il n'y repasse plus de la nuit.

Les maisons où ces plantes poussent sur le rebord des fenêtres ne sont, semble-t-il, jamais touchées par les moustiques.

Le géranium citron (Pelargonium citrosa) : semble être la variété la plus efficace contre les moustiques.

Le pyrèthre : très efficace contre de nombreux insectes.

Autres protections anti-moustiques

* Vider (au moins une fois par semaine) les dessous de pots, petits abreuvoirs, arrosoirs, et autres récipients pouvant contribuer à la formation de petits dépôts d'eau, d'arrosage ou de pluie, dans lesquels peuvent se développer en quelques jours des dizaines de milliers de moustiques.

* contrôler que l'eau ne stagne pas dans les gouttières.

* Déposer sous les pots de fleurs et dans les petits récipients des fils de cuivre (fil électrique privé de sa gaine en plastique), ou une pièce de monnaie en cuivre.

Ce métal dans l'eau provoque une forte mortalité des larves, et permet de doubler les temps de reproduction.

* Couvrir hermétiquement les récipients qu'il n'est pas possible de vider.

Comment soigner une piqûre de moustique ?

Les différentes manières pour arrêter les démangeaisons dues à une piqûre de moustique.

1- Utilisez une pompe anti venin : pour aspirer le venin, c'est ce qu'il y a de plus efficace ! Vous en trouverez ici : pompes anti-venin

2- Utilisez un glaçon : le froid sur la piqûre peut calmer la démangeaison, de même que la chaleur.

3- Utilisez un baume du tigre : mettre un peu de crème ou liquide sur le bouton et masser. Il y a de nombreuses marques plus ou moins efficace, mais les petits sticks de la marque Poy-Sian que l'on trouve dans tous les commerces en Thaïlande font l'affaire.

4- Nettoyez la zone avec du savon : parfois juste le fait de nettoyer la zone piquée avec du savon et de l'eau suffit à calmer la démangeaison !

5- Utilisez du dentifrice : le dentifrice a des propriétés peu connues, en plus de nettoyer les dents, il peut soulager des brûlures et des piqûres d'insectes, il suffit d'en mettre sur le bouton et masser autour.

6- Utilisez une feuille de basilic : écrasez bien une feuille de basilic entre vos doigts et servez-vous de la pâte obtenue sur la piqûre, des amis thaï m'ont dit que cela pouvait aussi avoir de l'effet sur certaines piqûres de serpent !

Ce qu'il ne faut pas faire

Il ne faut pas se gratter avec les ongles, vous risquez de créer une blessure qui peut s'infecter.

Il vaut mieux ne pas y toucher, mais si vous ne pouvez vraiment pas vous retenir, alors contentez-vous de tapoter sur la zone, ou de frotter avec la peau des doigts (et non les ongles) cela vous soulagera de même.

Comment faire pour tuer les moustiques sans produits chimiques ?

Pour aider à la lutte permanente contre les moustiques et la dengue hémorragique, une idée est de les amener dans un piège qui peut tuer beaucoup d'entre eux.

Ce qu'il nous faut est essentiellement :

  • 200 ml d'eau
  • 50 grammes de sucre brun
  • 1 gramme de levure (levure de pain, vous trouverez dans n'importe quel supermarché)
  • Une bouteille de 2 litres en plastique

Voici les étapes à développer :

1. Couper une bouteille en plastique au milieu. Sauvegarder la partie du goulot d'étranglement :

bouteille pour piège à moustique2. Mélanger la cassonade avec de l'eau chaude :

sucre-eauLaissez refroidir puis versez le liquide dans la moitié inférieure de la bouteille.

3. Ajouter la levure. Pas besoin de mélanger. Il créera de dioxyde de carbone.

bouteille-sucre4. Placez l'entonnoir, la tête en bas à l'intérieur de l'autre moitié de la bouteille.

bouteille-piege5. Envelopper la bouteille avec quelque chose de noir, moins haut, et mettre dans un coin de votre maison.

piège à moustique6. Pour éviter les fourmis, placer la bouteille dans une assiette avec un fond d'eau.

Dans deux semaines, vous verrez la quantité de moustiques qui sont morts à l'intérieur de la bouteille.

piège à moustiqueOutre le nettoyage de leurs maisons, les sites de reproduction des moustiques, nous pouvons utiliser cette méthode très utile dans les écoles, crèches, hôpitaux et maisons.


Voir aussi :

Paludisme en Thaïlande, faut-il prendre un traitement antipaludéen ?

Les plantes médicinales en Thaïlande

La santé en Thaïlande

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.6 / 5. Décompte des votes : 47

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Suivez-nous sur Facebook ou sur Twitter

Inscrivez-vous à notre Newletter


Vous pourriez aussi aimer

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.