Accueil CultureLivres La Thaïlande des Thaïlandais : pour comprendre les thaïs

La Thaïlande des Thaïlandais : pour comprendre les thaïs

par Redaction Thaïlande
La Thaïlande des Thaïlandais

La Thaïlande des Thaïlandais est un guide qui va nous aider à mieux comprendre la culture thaïlandaise et la manière de penser des habitants du pays du sourire.

La Thaïlande des Thaïlandais : présentation

Lorsque vous voyagez, vous vous posez mille questions sur les habitants du lieu que vous visitez, sur leur façon de vivre, sur leurs règles de conduite, sur leurs particularités ?


L'Autre guide est alors pour vous !

Il ne vous fera découvrir ni les villes, ni les monuments, ni les œuvres d'art... juste les hommes et les femmes, ces grands inconnus de vos voyages.

La Thaïlande ?

Ici pour saluer, on joint les mains devant le front, et ce geste symbolise l'union des forces cosmiques...

Rien d'étonnant à ce que les Thaïlandais aient réuni les divers courants religieux et culturels de la région.

Sans parler des influences occidentales ce pays, jamais colonisé, a réussi gérer, devenant un modèle de réorientalisation dans l'Asie du IIIe millénaire.

Et un modèle de joie de vivre, au sens le plus noble du terme.

Grâce à ce guide pour voyageurs et autres curieux vous pourrez commencer à comprendre.


La Thaïlande des Thaïlandais : extrait du livre

Le sanuk est la clé des comportements caractérisant l'attitude des Thaïlandais, faite de gentillesse, de disponibilité, de joie de vivre et de prévenance, y compris, évidemment, envers les farang.

C'est précisément en raison de ces qualités que la Thaïlande et ses habitants semblent si accessibles, plus proches et plus ouverts que d'autres cultures orientales, indienne ou chinoise par exemple, qui conservent une part de mystère.

C'est pourtant à cause de son ouverture au monde occidental que la compréhension de la Thaïlande est ardue.

En effet, parce que très connue et très visitée, celle-ci a toujours été victime d'interprétations inexactes et superficielles, souvent fondées sur des clichés.

A commencer par la vision «orientaliste» qui s'est forgée depuis les premiers contacts avec les Européens.

Aujourd'hui encore, cette vision est influencée par les stéréotypes véhiculés par l'ouvrage de l'auteur anglais Anna Leonowens (The English Governess at the Siamese Court, 1870), relatant son expérience de gouvernante à la cour de Rama IV et par les nombreux films qui s'en sont inspirés.

D'autres interprétations erronées se sont greffées à cette vision légendaire et exotique de l'Orient.

À l'instar de la religiosité new âge ou d'une Thaïlande considérée comme la destination par excellence pour hommes en fuite avec leur bagage d'ambiguïtés érotiques et sexuelles.

Un imaginaire biaisé auquel s'ajoute l'incapacité à comprendre la complexité de l'environnement géopolitique thaï, trop souvent interprété selon les schémas occidentaux.

Certains prônent des réformes sans tenir compte du fait qu'aucun changement institutionnel ne pourra se produire en ignorant la culture traditionnelle locale.


Or celle-ci s'est forgée dans le carrefour géographique et culturel dans lequel se situe la Thaïlande, au coeur de la Suvarnabhumi, mythique «Terre d'or» qui rassemblait jadis la Thaïlande, la Birmanie, le Laos, le Cambodge et le Vietnam, une zone historiquement influencée par les civilisations indienne et chinoise.

Commentaire d'un lecteur :

"Aborde bien la culture Thaï et les problématique différente de notre culture européenne. M'a donné quelques infos intéressantes"

La Thaïlande des Thaïlandais : l'auteur

Massimo Morello, journaliste et écrivain, partage son temps entre l'Italie et la Thaïlande.

Trouver le livre sur Amazonir?t=toutelathai01 21&l=am2&o=8&a=2867464404

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.5 / 5. Décompte des votes : 12

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Suivez-nous sur Facebook ou sur Twitter

Inscrivez-vous à notre Newletter


Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

PIERRE 22 février 2019 - 7 h 31 min

Encore un site bourré de contrevérités, lieux communs , poncifs etc…etc…
Ça commence bien
Ici pour saluer, on joint les mains devant le front, et ce geste symbolise l’union des forces cosmiques…
Très rarement sur le front , quant aux forces cosmiques les Thaïlandais se demandent bien de quoi il s’agit
“ce pays, jamais colonisé” ben voyons , que faites vous de la moitié du Siam (qui au demeurant a rejoint ses régions d’origine et n’a jamais demandé le retour dans le giron Thaï..
“Le sanuk est la clé des comportements” cherchez le sanuk dans Bangkok et ses satellites , ce qui doit représenter les 3/4 de la population.
Parlez plutôt de traditions, de coutumes mais pas de culture .NAVRANT

Réponse
Toutelathailande logo 120x120
Pierreto 22 février 2019 - 11 h 41 min

Salut Pierre,
Tu donne ton avis sur le livre ou le site ?

Car là c’est la présentation du livre “La Thaïlande des thaïlandais”.

Sinon, le wai au niveau du front c’est pour les moines et la famille royale, donc, les bouddhistes (qui sont nombreux) font souvent le wai au niveau du front pour les moines ainsi que pour la statue de Bouddha, la photo du roi…
Voir : Wai : comment saluer, remercier et montrer son respect en Thaïlande

Il y a le temps du Siam, des royaumes, avant que la Thaïlande ne soit unifiée, que les frontières soient bien délimitée, mais sinon, oui, ce n’est pas un pays qui a souffert de la colonisation comme ses voisins.

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.