Accueil 2 Malaisiens accusent la police thaïlandaise d’extorsions après des vols de voitures

2 Malaisiens accusent la police thaïlandaise d’extorsions après des vols de voitures

par Redaction Thaïlande
5 minutes à lire
Police Thailande

Des victimes malaisiennes accusent la police thaïlandaise d’avoir sollicité des pots-de-vin de plus de 100 000 bahts (2 793 euros) après des vols de voitures.

Deux victimes malaisiennes ont déclaré aux médias locaux que la police royale thaïlandaise (RTP) avait sollicité des pots-de-vin de 100 000 bahts pour leur restituer leurs voitures volées dans leur pays d’origine et conduites en Thaïlande.

L’agence de presse malaisienne The Star a rapporté que les voitures avaient été volées en Malaisie et expédiées en Thaïlande.

Le média a également laissé entendre que des agents de la RTP étaient impliqués dans la contrebande de voitures.

Un Malaisien nommé Zack a loué une voiture à un homme de Kuala Lumpur.

La nationalité du loueur n’a pas été signalée.

Zack a déclaré avoir suivi le système GPS de sa voiture à 22 heures ce jour-là et avoir constaté qu’elle était toujours en Malaisie.

Cependant, Zack s’est réveillé le lendemain pour découvrir que sa voiture se trouvait dans la province de Narathiwat, dans le sud de la Thaïlande.

Le Star a révélé qu’il fallait environ 12 heures pour conduire une voiture de Kuala Lumpur à Narathiwat.

Zack a déclaré avoir signalé le problème à la police locale dans la soirée, mais un officier lui a dit que la location de sa voiture était illégale.

Les agents lui ont alors dit de trouver un service de remorquage et de récupérer sa voiture par ses propres moyens.

Zack a indiqué que sa voiture avait été déplacée vers un autre endroit.

Un ami thaïlandais a vérifié l’emplacement de sa voiture et a découvert qu’elle était garée au domicile d’une personne influente dans le district de Sadao, dans la province de Songkhla.

Zack et sa femme se sont rendus dans le district de Sadao et ont suivi la trace de la voiture.

Il a découvert que sa voiture avait été déplacée vers une casse du district et a appelé le poste de police de Sadao pour qu’il l’aide à la récupérer.

Zack affirme que la police lui a dit de récupérer sa voiture et de rentrer en Malaisie.

Il s’est réjoui que tout semble être en ordre et s’est précipité sur le chantier.

À son arrivée, des agents de police lui ont dit qu’il devait payer 3 000 ringgit malaisiens, soit environ 642,89 euros, s’il voulait récupérer sa voiture.

Zack a ajouté que l’agent avait qualifié l’argent de « cadeau ».

Zack a accepté de payer pour récupérer sa voiture et a découvert plus tard qu’une caméra de bord, une roue de secours et des tapis de voiture avaient été enlevés.

Le Star a également rapporté l’histoire d’une autre victime, Fatima.

Fatima a raconté au journal qu’elle avait garé sa voiture chez elle et qu’elle s’était réveillée le matin pour découvrir qu’elle avait été mystérieusement conduite à Narathiwat.

Cette femme de 53 ans a dit qu’elle a contacté un ami qui pouvait communiquer en thaï et a retrouvé la voiture dans une maison près du poste de police de Sadao.

Fatima et sa famille se sont rendues sur place et ont découvert que la plaque d’immatriculation de la voiture avait été changée et que l’antenne de l’autoradio avait été enlevée.

Fatima a affirmé que les agents de la police lui avaient demandé 10 000 ringgit malaisiens, soit environ 2 152 euros, pour récupérer sa voiture.

Les agents l’ont menacée de vendre le véhicule si elle ne trouvait pas l’argent dans les 30 minutes.

Elle a réussi à obtenir l’argent et l’a payé à temps.

Actuellement aucune information ne permet de savoir si une enquête a été ouverte sur les actes de la police de Sadao ou si des poursuites seront engagées.

Malheureusement, les affaires de corruption impliquant des policiers thaïlandais sont banales et n’en finissent pas de faire la une des médias locaux.

Voir :

La police thaïlandaise sous le feu des critiques pour son service d’escorte VIP

La corruption de la police en Thaïlande est-elle la même qu’ailleurs ?

L’affaire « Joe Ferrari » met en lumière la corruption de la police en Thaïlande


Source : The Thaiger

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.6 / 5. Décompte des votes : 29

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

Avatar photo
HANSSON 25 janvier 2023 - 16 h 38 min

Ce qui est de bonne augure, c’est que de plus en plus de victimes d’arnaques mettant en cause des services officiels thaïlandais, police ou autres, n’hésitent plus à révéler sur Internet et ses réseaux sociaux les malversations de certains agents thaïlandais et en grande majorité des agents de la police thaïlandaise…

C’est dire l’ampleur de la corruption en Thaïlande, car même si de plus en plus de cas sont révélés au grand jour grâce aux réseaux sociaux (au moins internet à cela de bon !!) il faut bien se rendre compte que ce n’est que la partie émergée de l’iceberg, mais c’est mieux que rien… et si de plus en plus de cas de ce genre sont révélés, cela finira par payer et décourager les arnaqueurs potentiels de passer à l’acte, si la peur d’être dénoncé prévaut sur le bénéfice espéré de l’arnaque…

On ne peut qu’encourager ces dénonciations afin que (encore faut-il pouvoir l’espérer !) les responsables soient appréhendés et traduits en justice.

Ce n’est que de cette manière que l’on pourra combattre la corruption endémique thaïlandaise, que le Premier ministre Prayut Chan-O-Cha avait promis d’éradiquer en prenant le pouvoir à la tête de la junte militaire en 2014…

8 ans et demi plus tard, la corruption semble atteindre des sommets jamais vus auparavant, sous les gouvernements précédents, tous partis politiques confondus…

Une grande bataille que notre cher ex-général, commandant en chef des Armées, semble avoir définitivement perdue !!!

Les électeurs, s’en souviendront-ils lors des élections législatives en mai prochain ?

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.