Accueil La Thaïlande prévoit d'imposer une taxe touristique à partir d'avril

La Thaïlande prévoit d'imposer une taxe touristique à partir d'avril

par Redaction Thaïlande
La Thaïlande prévoit d'imposer une taxe touristique à partir d'avril

La Thaïlande prévoit de percevoir une taxe de 300 bahts (7,89 euros) auprès des touristes étrangers à partir du mois d'avril.

Avec tout le stress infligé aux candidats pour un voyage en Thaïlande, les changements de règles fréquents, les annonces anxiogènes qui se révèlent incorrectes (comme l'annonce de la fin des entrées Test & Go pour le 10 puis le 15 janvier) la bonne idée aurait été d'offrir un massage thaïlandais aux voyageurs, mais non, ils ont choisi de mettre en place la nouvelle taxe.


Cette  taxe sera utilisé pour développer les attractions et couvrir l'assurance accident des étrangers incapables de payer eux-mêmes les frais, ont déclaré de hauts responsables le mercredi 12 janvier .

La Thaïlande, l'une des destinations de voyage les plus populaires d'Asie, a été durement touchée par un effondrement du tourisme induit par une pandémie, avec environ 200 000 arrivées l'année dernière, contre près de 40 millions en 2019.

Les efforts récents pour relancer le secteur ont été compliqués par la propagation mondiale rapide du variant Omicron.

"Une partie des frais sera utilisée pour prendre soin des touristes", a déclaré Yuthasak Supasorn, gouverneur de l'Autorité du tourisme de Thaïlande.

"Nous avons rencontré des cas où l'assurance n'avait pas de couverture pour les touristes ... ce qui est devenu notre fardeau pour prendre soin d'eux", a-t-il déclaré, ajoutant que les fonds seraient également utilisés pour améliorer les infrastructures touristiques.

Cette taxe s'ajoute à une liste d'exigences imposées aux touristes étrangers souhaitant entrer en Thaïlande, notamment le prépaiement des tests Covid-19, l'hébergement à l'hôtel ou la mise en quarantaine, et la souscription d'une assurance couvrant le traitement Covid-19 à hauteur d'au moins 50 000 dollars.

Voir : Voyager en Thaïlande en 2022, ce qu'il faut savoir


En novembre, la Thaïlande a renoncé à ses mesures strictes de quarantaine en faveur du programme "Test & Go" pour les visiteurs vaccinés, mais a suspendu ce programme à la fin du mois dernier en raison des inquiétudes suscitées par la propagation du variant Omicron.

La nouvelle taxe sera intégrée dans le prix des billets d'avion et fait partie des plans de tourisme durable du gouvernement, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Thanakorn Wangboonkongchana.

Les opérateurs touristiques appel au report de la nouvelle taxe

La nouvelle taxe suscite des réactions mitigées de la part des opérateurs touristiques alors que la reprise reste tiède et fragile.

"Si le pays veut accueillir à nouveau les touristes, la taxe touristique doit être reportée au moins jusqu'en 2023, car le secteur doit être reconstruit à partir de zéro à cause du variante Omicron", a déclaré Marisa Sukosol Nunbhakdi, présidente de l'Association des hôtels thaïlandais.

Elle a déclaré que même si le montant de la taxe est faible, il aurait un impact psychologique sur les touristes, en particulier ceux qui voyagent en groupe ainsi que les voyageurs transfrontaliers qui visitent fréquemment le pays.

Mme Marisa a déclaré que l'idée d'utiliser le fonds pour l'assurance touristique et le développement des sites touristiques est intéressante, mais que le moment est mal choisi car le pays sera perdant dans un contexte de concurrence intense.

Sisdivachr Cheewarattanaporn, président de l'Association des agents de voyage thaïlandais, a déclaré que la nouvelle redevance va détériorer la confiance des voyageurs suite à la suspension indéfinie du programme Test & Go et à la lutte actuelle du pays contre le Covid-19.

Selon lui, il serait plus approprié d'appliquer cette taxe lorsque le tourisme thaïlandais retrouvera son niveau de 2019, après le retour des touristes chinois et la reprise des voyages dans le monde.

Chamnan Srisawat, président du Conseil du tourisme de Thaïlande, a déclaré qu'il était d'accord avec le plan visant à utiliser les frais touristiques pour développer l'offre de l'industrie du voyage.

Toutefois, le conseil souhaiterait que le mécanisme de financement soit plus clair.


Une taxe touristique discutée depuis 2019

La propagation rapide du variant Omicron a incité le gouvernement à reporter la perception de la redevance au mois d'avril, alors que la date de lancement initiale était prévue pour ce mois-ci.

Le porte-parole du gouvernement, Thanakorn Wangboonkongchana, a déclaré que la perception des droits a été retardée parce que l'industrie du tourisme doit encore se redresser, alors que le variant Omicron devrait avoir un impact sur le secteur du tourisme intérieur et sur l'économie globale au cours du premier trimestre.

Ce projet s'inscrit dans le cadre d'un plan stratégique national de 20 ans qui exige que les agences gouvernementales disposent de revenus récurrents pour soutenir et stabiliser l'économie nationale.

La taxe devrait être transférée au Fonds de transformation du tourisme géré par le ministère du Tourisme et des Sports.

Ce fonds vise à reconstruire et à développer les chaînes d'approvisionnement du tourisme ainsi qu'à offrir la sécurité aux touristes.

M. Thanakorn a déclaré que la redevance sponsorise également un programme d'assurance pour les touristes en cas d'accident, offrant aux touristes des prestations d'une valeur d'un million de bahts en cas de décès ou un minimum de 500 000 bahts pour les frais médicaux.

L'idée de percevoir des droits d'entrée auprès des visiteurs étrangers est discutée depuis 2019, mais elle a été retardée en raison de la pandémie.

Selon M. Thanakorn, le ministère du Tourisme et des Sports a signalé que le Covid-19 a eu un impact sévère sur la confiance dans le tourisme, et que le fonds pour le tourisme devrait réserver un budget aux agences d'État pour s'occuper des touristes touchés par la pandémie.

Phiphat Ratchakitprakarn, le ministre du tourisme et des sports, a déclaré que son ministère avait eu des discussions avec la plupart des compagnies aériennes qui desservent la Thaïlande.

Un accord pourrait être trouvé pour inclure la taxe dans leurs tarifs aériens d'ici mars, a-t-il dit.

Pour les transports terrestres, les touristes seront encouragés à payer la taxe via une application avant de traverser la frontière, a déclaré M. Phiphat.

Il a ajouté que les travailleurs étrangers qui doivent traverser les frontières quotidiennement seront exemptés de cette politique.

La taxe n'affectera pas le sentiment de voyage, car le gouvernement a discuté publiquement de cette politique depuis l'année dernière et de nombreux pays perçoivent déjà une telle taxe, a déclaré M. Phiphat.

La redevance touristique devrait générer au moins 1,5 milliards de bahts cette année grâce aux 5 millions de touristes, dont 1,25 milliards sera alloué aux sites touristiques pour améliorer les services, comme la construction d'installations accessibles aux handicapés et la mise en place de toilettes publiques, a-t-il déclaré.

Voir aussi :

Le mauvais timing de la Thaïlande sur la taxe de "bienvenue"


Source : Reuters, Bangkok Post

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.4 / 5. Décompte des votes : 61

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉


Suivez-nous sur Facebook ou sur Twitter.


Vous pourriez aussi aimer

6 commentaires

Madeinswiss 14 janvier 2022 - 1 h 34 min

À mon avis, cette taxe va finir dans les poches de certains politiciens…

Réponse
pier 14 janvier 2022 - 8 h 06 min

Pour faire venir les touristes, rien de mieux que de TAXER.
Comme les doubles tarifs d’entrées
Le touriste aime bien sortir la monnaie.
Les dirigeants (riches dirigeants) pour eux pas de pertes de poste et revenus.

Réponse
Pierre06 14 janvier 2022 - 9 h 47 min

Je suis sidéré par l’intelligence, le timing et le sens marketing des responsables politiques.
Je me pose la question suivante : “sont-ils vraiment responsables et ont-ils une obligation de résultat ?”.
À force de prendre le touriste pour un ATM sur pattes, on finit par le décourager…

Réponse
DAVE 14 janvier 2022 - 23 h 57 min

Je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer 🙁
La bêtise des dirigeants thaïlandais atteint des summums.
Et pendant ce temps tous les gens qui vivaient du tourisme crèvent la dalle.

Réponse
jacqueline treille 15 janvier 2022 - 18 h 00 min

Avec l’assurance covid tous est pris en charge pour le touriste, donc si on impose une taxe suposée etre en partie pour subventionner les frais medicaux des touriste, on espere qu’ils arreteront l’assurance covid pour eviter les doublons et le rejet des touristes.

Réponse
DAVE 17 janvier 2022 - 18 h 48 min

@ Jacqueline,

Sûrement pas, tout ça profite à une caste de nantis, comme les hôtels de quarantaine et autres joyeusetés…

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.