Accueil La Thaïlande publie le calendrier de la suppression de toutes les règles d’entrées

La Thaïlande publie le calendrier de la suppression de toutes les règles d’entrées

par Redaction Thaïlande
5 minutes à lire
Toujours chaud : la Thaïlande cible les Européens victimes des prix de l'énergie

La Thaïlande vient de publier un calendrier pour la suppression complète de toutes ses restrictions d’entrée pour faciliter le tourisme.

La Thaïlande a tenté de relancer son secteur touristique à plusieurs reprises au cours de la pandémie, mais le pays a toujours un ensemble de conditions d’entrée strictes et compliquées qui dissuade de nombreux voyageurs.

Cependant, les derniers développements de la saga de la réouverture suggèrent que toutes ces conditions pourraient disparaître d’ici quelques mois seulement.

Bien que la perspective d’un assouplissement des conditions d’entrée dépende de plusieurs facteurs, cela donne de l’espoir pour tous les voyageurs qui attendent ces assouplissements avant de découvrir ou de revenir au pays du sourire.

Calendrier de l’assouplissement des restrictions d’entrée

Touriste aeroport

Voici un aperçu du calendrier des changements prévus et des conditions pour qu’ils se concrétisent.

Depuis qu’elle a décidé de rouvrir provisoirement ses frontières pendant la pandémie, la Thaïlande n’hésite pas à modifier ses conditions d’entrée strictes pour tenter d’attirer les voyageurs.

Le dernier de ces changements est intervenu il y a une semaine, lorsque le gouvernement a supprimé l’obligation pour les voyageurs de produire un résultat négatif au test PCR avant leur vol, une mesure que plusieurs pays ont prise ces derniers mois.

Voir : La Thaïlande assouplit les règles pour le tourisme international

Toutefois, le pays ne compte pas s’arrêter là.

Selon le ministère thaïlandais du tourisme, d’autres modifications des conditions d’entrée dans le pays sont en préparation, à condition toutefois que le pays maintienne le nombre de cas à un faible niveau tout au long du festival de Songkran, le Nouvel An thaïlandais, le mois prochain.

Si le nombre de cas est élevé, comme le prévoit le Département de contrôle des maladies du pays, les restrictions devraient rester en place encore plus longtemps.

Le festival, qui célèbre le nouvel an thaïlandais, est la plus grande fête du pays et est connu dans le monde entier pour ses batailles d’eau.

Songkran : Stimulateur économique ou propagateur de Covid-19 ?

Batailles d’eau en costumes traditionnels lors du Songkran

C’est aussi une période où les Thaïlandais retournent dans leurs provinces d’origine pour faire la fête avec leurs familles, ce qui peut entraîner une propagation importante du virus.

Les autorités ont d’abord annoncé que les batailles d’eau seraient interdites cette année, mais sous la pression des commerçants, ils viennent de changer d’avis.

Voir : Les batailles d’eau seront autorisées dans certaines zones en Thaïlande

 

Si les niveaux de cas dans le pays restent faibles après les vacances, le calendrier des changements de restriction sera le suivant :

  • 1er mai – remplacement du test RT-PCR à l’arrivée par un contrôle avec un kit de test antigénique (ATK) effectué par un professionnel de la santé – une méthode de test plus rapide et moins coûteuse.
  • 1er juin – annulation du programme Test and Go et du Pass Thaïlande, ce qui permettra aux voyageurs d’entrer dans le pays comme avant.

La Thaïlande en retard par rapport à ses voisins

À propos du calendrier, le ministre thaïlandais du tourisme et des sports, Phiphat Ratchakitprakarn, a semblé s’inquiéter du fait que plusieurs voisins de la Thaïlande, qui sont aussi des concurrents, ont récemment abandonné leurs restrictions d’entrée.

« La Thaïlande a commencé comme un lapin, courant rapidement l’année dernière lors de la réouverture aux visiteurs.

Nous ne pouvons pas laisser le pays prendre du retard, car de nombreuses nations ouvrent leurs frontières et ont moins de restrictions que nous », a déclaré le ministre.

Actuellement, de nombreux touristes préfèrent voyager aux Philippines, au Vietnam ou au Cambodge, car les règles d’entrées sont beaucoup plus simples.

À l’heure actuelle, pour entrer en Thaïlande, les voyageurs doivent demander un Pass Thaïlande, un code QR qui prouve que les voyageurs ont rempli toutes les conditions requises, telles que les vaccins Covid-19, une assurance-maladie et un séjour dans un hôtel désigné (SHA++), pour entrer dans le pays.

Les voyageurs peuvent choisir d’entrer par le biais du programme « Test and Go » ou du programme « Bac à sable (Sandbox) ».

Voir : Voyager en Thaïlande en 2022, ce qu’il faut savoir


Source : Travel Off Path

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 3.9 / 5. Décompte des votes : 496

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Vous pouvez nous suivre sur Facebook et Twitter ou vous inscrire à notre Newletter

Trouver : Hôtel - Vol - Transport - Assurance - Voyage organisé - Rencontre


Vous pourriez aussi aimer

9 commentaires

Avatar photo
HANSSON 27 mars 2022 - 9 h 34 min

Attendons le 1er juin pour réellement constater (enfin), l’abandon de TOUTES les restrictions liées au Pass Thailand :

Formulaires à remplir, copies de documents, assurance covid, réservation d’hôtel SHA, tests PCR ou antigénique à l’arrivée…(le test PCR 72 h max avant le départ supprimé officiellement par la Thailande depuis peu, ne change rien pour les touristes internationaux, car il est toujours exigé par certaines compagnies aériennes avant le vol)….

C’est dans plus de 2 mois, et en 65 jours, les autorités thaïlandaises ont la capacité de changer d’avis une bonne dizaine de fois !!!

On le voit encore en ce moment avec la prise de décision de « déconseiller » les batailles d’eau il y a 15 jours, puis de les interdire la semaine passée, puis de les autoriser dans certaines rues piétonnes aujourd’hui…

Je suppose que les « Walking Streets » de Bangkok, Phuket et Pattaya, entre autres, verront une concentration énorme de personnes désireuses de participer à ces batailles d’eau…

Et ne me faites pas croire que la police va arriver à contenir cette foule et à filtrer les entrées pour n’en permettre l’accès qu’à un nombre limité de personnes !

Les autorités thaïlandaises vont donc concentrer une foule conséquente dans des espaces restreints avec le but final d’éviter la propagation du virus dans les autres zones publiques interdites de batailles d’eau, mais où probablement, les Thaïlandais se réuniront quand même pour se balader à grand renfort de klaxons, musique et autres manifestations de réjouissances « sèches ». Je pense notamment aux districts de Sukumvit,

Patpong, Silom, Lumpini, Chinatown à Bangkok, Patu Taïpei, et PingNam Bridge à Chiang Mai !!!

J’ai beau y être habitué depuis plus de 10 ans, la logique thaïlandaise m’étonnera toujours…

Après cela, il ne faudra pas s’étonner de voir l’abandon des restrictions prévues au 1er juin, reportée d’un mois ou plus, face à une augmentation de la contamination probable dans de telles conditions !!!

Réponse
Avatar photo
André 27 mars 2022 - 13 h 50 min

Il avoue que ce n’est pas une décision médicale, mais une décision politique (comme en France).

À moins que le gouvernement ne lise dans le marc de café ou une boule de cristal ou dans les cartes. Tout ce qui est perdu ne se rattrape jamais.

Réponse
Avatar photo
LA GAILLARDE 27 mars 2022 - 14 h 09 min

Pourquoi publier un calendrier de la suppression des règles d’entrée au lieu de supprimer les règles sans délais ?
Si vous avez réservé un hôtel SHA++ à partir du 1er juin, bon courage pour vous faire rembourser afin de prendre un hôtel à tarif plus raisonnable.
Si vous arrivez au mois de Mai, vous ne serez plus soumis au PCR à l’arrivée, mais à un ATK, fait par un professionnel, donc dans un centre médical, ce qui est infiniment moins cher.

Mais moins cher pour qui ?

Pas pour vous qui paierez toujours votre chambre Test & Go au même tarif.

Le seul bénéficiaire sera l’hôtelier SHA++ qui vous maintiendra votre nuit Test & Go au même tarif, même si lui ne paie plus qu’un ATK au lieu d’un PCR.
Foutaises…

Réponse
Avatar photo
Daniel 27 mars 2022 - 15 h 31 min

N’importe quoi, les Thaïs, ils ne savent même pas ce qu’ils font, un coup-ci, un coup ça…

Personne ne croit qu’un jour, ils vont redevenir comme avant !!!

On a commencé à perdre l’espoir pour aller en Thaïlande…

Réponse
Avatar photo
Pilou 28 mars 2022 - 14 h 12 min

En octobre, ils en seront toujours au même point, c’est ainsi.

Réponse
Avatar photo
Will 11 avril 2022 - 1 h 53 min

De toutes façons, il y a d’autres pays très charmants et qui posent moins de problèmes aux voyageurs.
Alors inutile de s’en priver.

Réponse
Avatar photo
Madeinswiss 27 mars 2022 - 23 h 59 min

Voilà la théorie, mais faudra encore voire la pratique d’ici juin…

Mais ne pas se réjouir trop tot, car je fais confiance au gouvernement Thai avec la technique du 1 pas en avant et 2 pas en arrière.

Réponse
Avatar photo
MUS 4 avril 2022 - 23 h 50 min

Ils ne sont pas prêts de réouvrir le pays comme avant 2020 avec tous les touristes et thaïlandais vaccinés, mais devenus très contaminable et contaminant bien qu’Omicron soit très peu mortel.

Sont-ils en train de tuer leur tourisme parce que beaucoup partent en vacances dans les pays moins contraignants parce qu’ils ont réalisé que le covid n’est qu’un simple rhume actuellement ?

Réponse
Avatar photo
Will 11 avril 2022 - 1 h 50 min

Après avoir démoli leur économie essentiellement basée sur le tourisme par pure bêtise politique, je ne leur souhaite pas de retrouver leur niveau d’avant 2020.

Ils n’auront que ce qu’ils méritent.

Le gouvernement thaï persiste dans son entêtement pour une grippe devenue aussi dangereuse qu’un rhume, alors qu’il y a eu des grippes bien plus dangereuses auparavant et qui n’ont conduit à aucune restriction de ce genre.

De plus, sachant qu’à partir de juin commence la saison des pluies, le calcul pour attirer les touristes pour la période estivale est vraiment mal fait.

Encore une preuve d’une intelligence éblouissante. Mais cela ne me surprend plus de leur part…

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.