Accueil La baisse du baht est bonne pour le tourisme en Thaïlande, mauvaise pour l'inflation

La baisse du baht est bonne pour le tourisme en Thaïlande, mauvaise pour l'inflation

par Redaction Thaïlande
La baisse du baht est bonne pour le tourisme en Thaïlande, mauvaise pour l'inflation

L'assouplissement des règles d'entrées et l'affaiblissement du baht enthousiasment les entreprises touristiques de Thaïlande pour la haute saison 2022.

Phisut Sae-khu, président de la Thai Hotels Association Eastern Chapter, a déclaré que depuis le 1er mai, début de l'abandon par le gouvernement du programme d'entrée touristique "Test & Go", les demandes de renseignements ont augmenté de la part des touristes indiens, vietnamiens, sud-coréens et japonais.


Voir : Nouvelles règles d'entrée pour voyager en Thaïlande en 2022

Il s'agit d'un bon signe étant donné que c'est maintenant la basse saison.

Selon M. Phisut, les hôtels et les organisateurs de voyages étudient actuellement la façon dont le marché a évolué pendant la pandémie de coronavirus et se préparent à la prochaine haute saison.

Il faudra quelques mois pour préparer les nouveaux tarifs et les nouvelles offres, a-t-il précisé.

Baisse du baht

Kriengkrai Thiennukul, président de la Fédération des industries thaïlandaises, a déclaré précédemment que le secteur des affaires surveillait de près le taux de change international du baht.

Le baht a chuté de 3,4 % en 2022, tombant rapidement depuis le début de la guerre Russie-Ukraine.

Le baht a atteint son niveau le plus bas en cinq ans, soit 34,62 pour un dollar le 9 mai, et a perdu 2,3 % au cours du mois dernier.


Malheureusement pour les ressortissants de nombreux pays européens, l'euro a aussi baissé.

Si un baht plus faible est bon pour le tourisme et les exportations, il peut entraîner une hausse de l'inflation, car la Thaïlande achète du pétrole et la plupart des produits de consommation à l'étranger, a déclaré M. Kriengkrai.

En plus de la guerre en Ukraine, la hausse des taux d'intérêt aux États-Unis incite les investisseurs à vendre des bahts pour des dollars.

Si les États-Unis augmentent leur taux d'intérêt central à 3,25-3,5 %, alors que la Thaïlande maintient son taux historiquement bas de 0,5 %, le baht pourrait se déprécier à 36 pour un dollar, a déclaré Kriengkrai.

Toutefois, il est peu probable que la Banque de Thaïlande permette un tel affaiblissement en intervenant sur le marché, ce qui pourrait entraîner des représailles de la part des États-Unis pour manipulation de la monnaie.

Si les États-Unis augmentent leur taux d'intérêt central à 3,25-3,5 %, alors que la Thaïlande maintient son taux historiquement bas de 0,5 %, le baht pourrait se déprécier à 36 pour un dollar.


Source : Pattaya Mail

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4 / 5. Décompte des votes : 142

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?


Suivez-nous sur Facebook ou sur Twitter

Inscrivez-vous à notre Newletter


Vous pourriez aussi aimer

3 commentaires

HANSSON 15 mai 2022 - 11 h 35 min

Maintenir un bath aux environs de 34 baths pour 1 dollar (soit 36 baths pour 1 euro) n’est pas une bonne affaire pour les touristes étrangers…

Dans les années 2000, jusque 2011, le bath se négociait selon les mois entre 38 et 42 baths pour un dollar, soit 40 à 46 baths pour un euro.

Et il n’y avait aucun phénomène d’inflation, le coût de la vie pour les Thaïlandais était remarquablement stable, tout l’inverse d’aujourd’hui !

Dans ces années, on pouvait alors affirmer que les touristes étrangers dépensaient moins de dollars ou d’euros pour avoir la même somme en baths qu’aujourd’hui…

Les vacances leur revenaient donc moins chères et ils pouvaient se permettre de dépenser plus sur place, pour le bonheur des commerçants thaïlandais tout secteurs confondus…

De même pour les exportations, un bath s’échangeant à 1 euro pour 40/45 baths permettait d’acheter plus de matières exportables (riz, produits manufacturés, etc.) à des prix intéressants et compétitifs par rapport aux pays voisins de la Thaïlande.

Actuellement, il faut plus d’euros ou de dollars pour acheter le même produit au même prix par rapport au change des années 2000.

Si le bath pouvait retrouver un taux de change aux environs de 40 baths pour 1 euro, le tourisme se porterait mieux pour le portefeuille des touristes étrangers, mais aussi pour les rentrées chez les acteurs du secteur touristique dans sa globalité !

Quant aux résidents étrangers, pensionnés, travailleurs ou rentiers, tous vous diront ressentir une hausse du coût de la vie depuis le milieu de l’année 2014, dernière époque où le bath s’échangeait encore à 44 baths pour 1 euro.

Depuis, il n’a cessé de perdre de sa dynamique pour coûter de plus en plus cher par rapport au marché des changes, et avec une inflation galopante en cerise sur le gâteau !

Économiquement parlant, tout le monde y perd.

Réponse
pier 15 mai 2022 - 12 h 16 min

L’inflation est bien pire en France, Europe et sûrement ailleurs.
Sans parler de la pénurie de certains articles, composants, et même matières premières.

Rassurez-vous tout n’augmente pas.
Les retraites par exemple.

Réponse
Claude Lamballe 16 mai 2022 - 10 h 01 min

Cet article définit bien le problème du cours du Bath trop cher pour être apprécié des touristes qui vont forcément réduire leurs dépenses.

Un cours du Bath se situant vers 40 pour un euro doublerait les achats en Thaïlande.

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.