Accueil Archives actualité en Thaïlande Bientôt la fin de la prostitution à Pattaya ?

Bientôt la fin de la prostitution à Pattaya ?

par Redaction Thaïlande
prostitution à Pattaya

Suite à l'annonce du 1er ministre qui veut "déraciner l'industrie du sexe à Pattaya", la police lance des raids dans les clubs et les salons de massages.

A la suite de la parution d'un article du Daily Miror qui considère que Pattaya est aujourd'hui la "capitale mondiale du sexe", le général Prayut Chan-o-cha, Premier ministre, a annoncé le 21 février 2017 qu'il donnait l'ordre à la police de déraciner l'industrie du sexe de la cité balnéaire. (voir : Le premier ministre veut déraciner l'industrie du sexe à Pattaya).


Chaque nuit, les rues sombres, les clubs délabrés et les lieux de plaisir de Pattaya sont remplis de touristes attirés par tout ce que peut offrir la sulfureuse station balnéaire.

Mais ces touristes en quête de plaisir pourraient bientôt avoir à changer de destination car la  police thaïlandaise semble tenir les promesses faites par le gouvernement de nettoyer Pattaya, la soi-disant capitale du sexe dans le monde , avec des raids nocturnes dans les boîtes de nuit et des maisons closes illégales de la ville.

Lors d'un raid dans un club, la police a arrêté deux danseuses nues - qui étaient au milieu d'une performance de bain à bulles - sur des soupçons de commettre des actes indécents en public.

Les clients ont été contraints de partir alors que le lieu était fermé.

On estime à environ 27 000 travailleurs du sexe à Pattaya.

Beaucoup d'entre eux peuvent être trouvés sur la Walking Street, une bande de deux kilomètres bordée de go-go bars et de lieux de plaisir.

Le journaliste Luke Williams a raconté son expérience récente dans la ville du sexe : «Il y a beaucoup d'hommes blancs ici - environ 100 000, ou un pour trois Thaïlandais.


Il y a aussi du sable blanc, des condos de luxe, des dentistes blanchissant les dents partout, des annonces de maquillage pour blanchir la peau et des filles thaïlandaises qui proposent des massages en mimant une fellation à tous les hommes qui passent devant.

Une prostitution illégale mais (autrefois) largement tolérée

tourisme sexuel

Jeunes femmes dans un bar de Pattaya

Officiellement, la prostitution est illégale et le divertissement entièrement nu est interdit.

Les groupes de défense des droits de l'homme ont également fait part de leurs inquiétudes au sujet de l'exploitation et du trafic d'êtres humains dans l'industrie du sexe en Thaïlande, mais les autorités ont depuis longtemps fermé les yeux sur ces activités, alimentant la réputation de Pattaya.

Mais cela change. Le colonel de police Apichai Grobpet, qui dirige les raids de cette semaine, a déclaré que la police continuerait de nettoyer la ville et de la rendre sécuritaire pour les touristes.

"Nous allons arrêter et punir toutes les personnes qui commettent des actes illégaux", a t-il dit au journal The Sun.

La première femme ministre du tourisme

La Thaïlande s'est sérieusement attelée à la répression des mauvais comportements à travers le pays, notamment en menant des raids de fin de soirée et des arrestations massives à Pattaya, suite à la nomination de la première femme au poste de ministre du tourisme du pays.

Kobkarn Wattanavrangkul a promis de fermer l'industrie du sexe de Pattaya et d'en finir avec les ladyboys, go-go danseurs et spectacles de ping-pong (sexe).

Elle a déclaré :

"Les touristes ne viennent pas en Thaïlande pour une telle chose, Ils viennent ici pour notre belle culture.

Nous voulons que la Thaïlande soit au service du tourisme de qualité. Nous voulons que l'industrie du sexe disparaisse. "


L’économie thaïlandaise pourrait-elle y survivre ?

Certains ont prévenu qu'une répression contre le vice à Pattaya pourrait dévaster l'économie, qui est encore ébranlée par la récession de 2014, et laisser des milliers de personnes sans emploi, y compris des prostituées qui utilisent souvent leurs revenus pour aider leurs familles.

Selon un rapport de Safe World for Women de 2003, la prostitution représentait 4,3 milliards de dollars en Thaïlande, soit environ 3% du revenu du pays .

Mais d'autres disent que l'industrie du sexe locale va continuer de fonctionner comme avant mais de manière beaucoup plus discrète.

Car il n'y a pas que les prostituées et patron de bordel qui gagnent des fortunes dans l'industrie du sexe, il y a aussi la police et les trafiquants de drogue.

Voir aussi :

La prostitution en Thaïlande, ce qu'il faut savoir

Neuf adolescentes sauvées d'un réseau de prostitution en Thaïlande

Les travailleurs du sexe demandent la dépénalisation de la prostitution en Thaïlande


Source : news.com.au ; Photo : Pattaya la nuit : Niedzwiadek78

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.4 / 5. Décompte des votes : 32

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉


Suivez-nous sur Facebook ou sur Twitter.


Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

dupond 3 octobre 2020 - 21 h 17 min

la thailande devra faire un choix… et surtout sa direction
Si c’est mettre fin au plus vieux métier du monde, c’est un doux rêve irréalisable
fermer un bar ou un bordel, il se réouvrira 100M plus loin
cesser d’sservir le petit peuple en mettant fin à la dictature et en aidant le petit peuple… ce sera une belle action

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.