Accueil Archives actualité en Thaïlande Cure de désintoxication aux drogues dures : la Thaïlande devient une destination de choix

Cure de désintoxication aux drogues dures : la Thaïlande devient une destination de choix

par Redaction Thaïlande
Cure de désintoxication aux drogues dures en Thaïlande

La Thaïlande était déjà réputée comme un haut lieu du tourisme médical, elle est maintenant en train de devenir une destination intéressante et peu coûteuse pour les personnes désirant effectuer une cure de désintoxication aux drogues dures.

Alors que la bonne réputation de ce pays du Sud-Est asiatique a attiré plus de 200 millions de visiteurs au cours de la dernière décennie, la Thaïlande est devenue ces dernières années l'une des premières destinations pour le tourisme médical au monde.


Avec ses prestations médicales à un prix raisonnable, son climat chaud, sa nourriture et son hébergement relativement bon marché, le pays est une destination de choix pour ceux qui cherchent à récupérer de l'alcool ou de la drogue dans les hôpitaux ou les centres de désintoxication.

L’épidémie de consommation d’opioïdes en Amérique du Nord, la crise de l’héroïne en Europe et la consommation de méthamphétamine en Australie ont amené ici des vagues d’accros cherchant de l’aide.

Avec une longue liste d’attente dans leur propre pays, ces « touristes » ont trouvé à se loger dans un des centres de Thaïlande devenus des lieux parfaits, surtout avec la souplesse du renouvellement des visas dans le pays.

«La plupart de nos clients viennent d'outre-mer», a déclaré Adrian Crump, président du Cabin Addiction Services Group, le plus grand centre de désintoxication de luxe de style occidental en Thaïlande.

Même certains temples offrent aussi des services de désintoxication.

Cure de désintoxication gratuite dans les temples bouddhistes

A deux heures de Bangkok au pied des collines de Saraburi, le toit doré d’un temple bouddhiste scintille à travers les frondaisons des forêts.

Le temple Thamkrabok est célèbre pour sa désintoxication des drogues en quinze jours.


Le patient régurgite des liquides vomitifs par tous les orifices.

Le coût du traitement ?

C'est gratuit !

Les patients doivent juste assurer leur transport et leur nourriture et promettre de ne plus prendre de drogues.

Les moines et nonnes du temple se vouent à la cueillette et à la préparation des herbes pour la potion maison.

Et ils l'administrent aux patients.

C'est si efficace que de plus en plus d’étrangers viennent essayer le traitement.

Beaucoup retournent chez eux guéris, alors que d’autres restent au monastère pour se faire ordonner bonze.

Cure de désintoxication dans des résidences de luxe

Les autres options sont en accord avec la réputation des bons hôtels.

Dans la banlieue de Chiang Mai se trouve « The Cabin » :


120 résidences avec chacune une piscine privée, une zone fraîche pour les repas, gymnase et soins cliniques avec vue sur les montagnes.

On y trouve des clients venant d’une soixantaine de pays, particulièrement du Moyen Orient avec un programme en arabe .

Il y a aussi un programme séparé pour les LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) et les jeunes hommes.

C’est le plus coûteux du pays, bien que les prix soient moindres que le Betty Ford Center ou le Meadows (aux USA) dont les prix vont de 67 750 $ à 54 300 selon le programme.

« The Cabin » commence à 15 900 $ pour un mois de résidence.

La facilité d‘obtenir un visa est aussi un facteur pour le tourisme médical en Thaïlande.

Les détenteurs de passeports de 55 pays peuvent descendre de l’avion et séjourner 30 jours sans visa.

Le pays a gagné l’an passé 1 milliard 560 millions $ de revenu de ces patients.

Lanna Rehab est un centre luxueux de 24 lits tapi loin derrière les rizières.

Les fondateurs, étrangers, accueillent leurs clients par leur nom et s’enquièrent de leur progrès pendant la promenade du matin vers la session de thérapie.

L’admission au Lanna est moins coûteuse qu’au « Cabin ».

La plupart des clients paient comptant et avouent que c’est moins cher que dans leur propre pays, même si une assurance couvre un certain montant.

"La Thaïlande a une bonne réputation pour l'espace de désintoxication", a déclaré Lockie, également directeur général de Lanna Rehab.

"Je pense qu'il y a une bonne opportunité pour la Thaïlande de s'établir en tant que premier centre de désintoxication de l'Asie ou même du monde".

Vidéo sur les centres de désintoxication en Thaïlande

Un reportage en anglais de Bloomberg :

Source : bloomberg.com

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.7 / 5. Décompte des votes : 7

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉


Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir nos derniers articles sur votre courriel, suivez-nous sur Facebook ou sur Twitter.


Vous pourriez aussi aimer

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.