Accueil Visiter la Thaïlande Tout ce qu’il faut savoir pour visiter la Thaïlande aujourd’hui

Tout ce qu’il faut savoir pour visiter la Thaïlande aujourd’hui

par Redaction Thaïlande
15 minutes à lire
La reprise du tourisme en Thaïlande est sur la bonne voie

Un petit guide touristique de présentation de la Thaïlande d’aujourd’hui, après la pandémie, avec des conseils de places à visiter et de choses à manger.

Voir aussi notre guide : Préparer son voyage en Thaïlande : le guide complet

Il est difficile de dire qui s’est le plus ennuyé pendant le blocage dû à la pandémie : les voyageurs qui se languissaient des magnifiques côtes et des villes animées de la Thaïlande, ou les locaux, comme ce chauffeur de tuk-tuk, dont les yeux se sont remplis de soulagement à la première vue d’étrangers prêts à stimuler une économie assoiffée.

Maintenant que les restrictions ont été assouplies, les touristes tournent à nouveau leur regard vers la Thaïlande chérie.

Même si vous ne verrez pas les foules que le pays accueillait autrefois, vous verrez un pays qui se rétablit à plus d’un titre.

Vous verrez aussi encore quelques masques, comme sur les statues de gardiens yaksha ornées de bijoux, à l’œuvre pour protéger le peuple, mais derrière eux se cache toujours le fameux sourire thaïlandais, plissant les yeux avec gentillesse.

Statues de gardien Yaksha

Statues de gardien Yaksha masqués dans l’aéroport Suvarnabhumi à Bangkok. Photo : Varuth Hirunyatheb

Ici, vous trouverez des falaises choquantes qui s’avancent verticalement hors de l’océan, des fleurs géantes flottant sur des eaux turquoise et des temples nichés dans la jungle au sommet des montagnes, scintillant d’or et aux flèches vertigineuses.

La cuisine de rue du pays est tout aussi incroyable que celle qui est étoilée au Michelin, avec des épices rafraîchies par le lait de coco et teintées d’une touche acide de citronnelle.

Les festivals vont de l’allumage des lanternes dans les temples aux full moon party sur des îles éloignées.

Les bébés singes langurs grimpent sur les branches pour se mettre en face de vous, vous observant avec une adorable tête penchée.

Les massages thaïlandais, pratiqués partout, des temples aux rivages sablonneux déserts, soulagent les tensions des randonnées dans la jungle et les muscles du cou endoloris par les courbettes reconnaissantes.

Et des millions de bouddhas (dont certains sont recouverts d’or véritable) veillent sur tout cela.

Voir aussi : L’incroyable histoire du Bouddha d’Or du Wat Traimit à Bangkok

Voici où aller, ce qu’il faut voir et tout ce que vous devez manger une fois que vous aurez atterri en Thaïlande.

Faites le plein de marchés alléchants, d’hôtels de luxe et de vie nocturne animée à Bangkok

Centre commercial Icon Siam à Bangkok

Centre commercial Icon Siam à Bangkok. Photo : Icon Siam Mandarin Oriental

Éliminez votre décalage horaire de 3 heures du matin à Bangkok, la capitale du pays qui est autant animée la nuit que le jour.

Avec les marchés nocturnes, le vaste marché du week end de Chatuchak, les marchés flottants et les centres commerciaux aux allures de pays des merveilles comme l’Iconsiam, le plus grand centre commercial du pays, vous ne manquerez pas d’acheter quelque chose à Bangkok, qu’il s’agisse d’un scorpion frit, d’un mini bol chantant ou d’un vêtement extrêmement abordable.

Même si vous verrez des temples coincés entre des gratte-ciel dans un quartier sur deux, faites un tour de temple le long de la rivière pour voir les plus grands comme le temple du Bouddha d’émeraude au Grand Palais, le Wat Arun et le Wat Pho.

La cuisine de rue est incroyable à peu près partout où il y a une foule locale, mais vous voudrez peut-être risquer la file d’attente chez Jay Fai pour ses plats spectaculairement bon marché et étoilé au Michelin, comme l’omelette au crabe.

Un autre établissement décontracté reconnu par le Michelin est Somtum Der, qui sert une cuisine Isaan, le nord est de la Thaïlande, avec du poulet si croustillant que la peau ressemble presque à une croute de pomme confite, et une salade de papayes des plus épicées pour dégager vos canaux lacrymaux.

Pour un beau restaurant assis à côté des temples, Supanniga Eating Room sert les recettes de la grand-mère de la propriétaire, donnant des présentations impressionnantes aux plats thaïlandais locaux.

La noix de coco râpée, l’orange râpée, le porc séché et les cacahuètes enveloppés dans une feuille de bétel emplissent votre bouche d’un jus inattendu, sucré et acidulé, équilibré par les ingrédients croquants.

Et le mélange maison de thé bleu à la menthe et au pois papillon (également appelé anchan) ne contient pas de caféine, ce qui signifie que vous pouvez en boire des carafes pour combattre la chaleur de Bangkok sans vous sentir nerveux.

Si votre destination de départ en Thaïlande est la capitale, il n’y a pas de meilleur endroit pour passer votre première nuit et, en fait, toutes les nuits suivantes, que le Capella Bangkok, dont les chambres dotées de fenêtres du sol au plafond et d’un balcon (certaines avec leur propre jacuzzi) donnent sur le fleuve Chao Phraya.

Considéré comme l’un des cinq meilleurs hôtels du monde, ce complexe de caractère offre un incroyable spa sur place, un restaurant créé par le chef trois étoiles Michelin Mauro Colagreco, des cocktails au coucher du soleil et des cours culturels en soirée dans le salon.

Le Mandarin Oriental, Bangkok, également situé le long du fleuve, est une icône de la ville depuis près de 150 ans.

Le Bamboo Bar, de style ancien, vaut le détour pour ses cocktails classiques et ses concerts de jazz et de blues.

Pour un hôtel plus design avec une vie nocturne animée, réservez une chambre au Standard, Bangkok Mahanakhon, qui abrite deux restaurants en hauteur et le plus haut bar extérieur sur le toit de la ville, Sky Beach.

Vous pouvez aussi vous loger dans un hôtel le long de la très touristique Khaosan Road ou dormir à la belle étoile au Bangkok Tree House, mais si vous avez la possibilité de faire des folies, ne serait-ce que pour une nuit, c’est la ville où il faut le faire.

Perdez vous dans le paysage naturel époustouflant de Chiang Mai

temple Wat Phra That Doi Suthep à Chiang Mai.

Le temple Wat Phra That Doi Suthep à Chiang Mai. Photo : Father150

Si vous êtes venu en Thaïlande pour des temples dans la jungle, Chiang Mai est ce que vous cherchez.

Essentiellement la capitale du nord de la Thaïlande, Chiang Mai est un paradis pour les arts, les boutiques, les cours de cuisine, les tribus des collines et les randonnées en montagne.

Les temples les plus proches et les plus impressionnants sont le temple Doi Suthep et le Wat Pha Lat, accessibles en taxi ou par une randonnée de 30 à 45 minutes sur le Monk’s Trail (que, comme son nom l’indique, les moines empruntent).

Le Doi Inthanon n’est pas très loin non plus et offre des vues imprenables sur le paysage montagneux environnant.

De nombreuses excursions se trouvent juste au-delà de la ville, comme le kayak de rivière dans la jungle ou les visites de grottes profondes éclairées à la lanterne, que vous pouvez réserver auprès de Chiang Mai Mountain Biking & Kayaks.

Vous pouvez également vous rendre à l’école de cuisine Thai Akha, où un chef Akha, une tribu indigène d’Asie du Sud-Est, vous apprendra à préparer 11 plats traditionnels thaïlandais et Akha, dont un curry de votre choix et du riz gluant à la mangue (qui est un peu trop addictif).

Ne vous iinquiétez pas, la viande de chien, qui est traditionnellement consommé par les Akha, n’est pas au menu.

Voir aussi : Les Akha, peuple montagnard de Thaïlande

Si vous voulez goûter à un échantillon de la cuisine des quatre régions thaïlandaises différentes dans un même restaurant, rendez-vous au Ging Grai, où les plats et les boissons les plus remarquables sont le pop-corn épicé, les mocktails de thé mousseux et la recette de vermicelles de riz du père du propriétaire avec de l’ananas, des copeaux de citronnelle, des crevettes séchées et un filet de lait de coco sur le dessus.

Vous pouvez aussi opter pour une formule plus décontractée et vous laisser tenter par la cuisine de rue préférée du célèbre chef cuisinier américain, Anthony Bourdain, servie par la dame au chapeau de cow-boy du restaurant Khao Kha Moo Chang Phueak.

Installez-vous à la 137 Pillars House, où vous dormirez dans une maison individuelle en bois de teck réalisée dans le style nord-lanna.

Le fils d’Anna Leonowens, la célèbre tutrice des 82 enfants du roi Mongkut (qui a inspiré le film « Anna et le roi »), a fait construire le bâtiment et a vécu ici pendant un certain temps alors qu’il travaillait pour une entreprise de bois de teck, qui utilisait jusqu’à 20 éléphants pour transporter les marchandises.

Aujourd’hui propriété de la Thaïlande, l’hôtel s’associe à un sanctuaire éthique de sauvetage d’éléphants que les clients peuvent visiter ou auquel ils peuvent faire des dons, et propose certaines des initiatives les plus durables de la ville.

Le restaurant sur place propose également le plus succulent des Khao Soy (poulet dans un bouillon de noix de coco garni de nouilles croustillantes) et des viandes qui se défont à la cuillère, ainsi que de la glace aux noix de cajou et au lait concentré servie directement dans une noix de coco, afin que vous puissiez manger la chair qui tapisse l’intérieur de la coquille.

L’hôtel fabrique également son propre produit anti-moustique naturel, qui fait des merveilles.

Plongez dans les plages sereines de Krabi

À voir et à faire à Krabi, Plage de Railay (Rai Leh)

Des touristes se prélassent sur la plage de Railay à Krabi.

Faites-vous une faveur :

Plutôt que de vous rendre à Phuket, envahie par les touristes, faites un petit saut d’île à Krabi.

Avec ses cascades de sources chaudes, ses falaises sur l’océan et ses plages insulaires, Krabi est ce à quoi Hollywood aspire lorsqu’il s’agit du « paradis ».

Des bateaux vous emmènent depuis presque tous les embarcadères pour des excursions en kayak dans les mangroves, des expéditions dans les grottes, de la plongée libre ou vers la plage de Koh Phi Phi et d’autres îles voisines.

Vous pouvez également faire des randonnées terrestres jusqu’aux piscines d’émeraude et aux sources chaudes ou gravir les 1 260 marches escarpées qui mènent à l’énorme bouddha assis au sommet d’une montagne au temple de la grotte du tigre, ce qui prend environ 30 minutes et beaucoup de sueur, mais en vaut la peine pour les vues incroyables.

Les plages de Railay et de Phra Nang sont considérées comme étant parmi les plus belles du monde (avec des falaises célèbres pour l’escalade), alors autant rester à l’hôtel Rayavadee, en plein milieu des deux.

Pour s’y rendre, il faut prendre un bateau, que le complexe organise en même temps que l’accueil à l’aéroport.

Les clients séjournent dans leurs propres huttes individuelles, dont beaucoup possèdent une piscine à débordement privée à l’intérieur de leurs barrières de bambou.

Sinon, l’océan chaud est juste là, et vous trouverez un spa, des courts de tennis, des macaques sauvages et autres singes qui errent dans la propriété.

Parmi les nombreux restaurants de bord de mer, The Grotto est le plus remarquable, puisque vous pouvez dîner dans une grotte à côté des vagues.

Tout en mangeant un bar enveloppé dans une feuille de bananier ou des lamelles de bœuf wagyu avec un aïoli à la truffe, vous pouvez regarder un coucher de soleil d’une beauté stupéfiante en enfouissant vos orteils dans le sable sous votre table.

Voir aussi : À voir et à faire à Krabi, top 12 des activités les plus populaires

Explorez les ruines anciennes, les temples majestueux et les marchés flottants d’Ayutthaya

Tête de Bouddha entre les racines au Wat Phra Mahathat à Ayutthaya.

Tête de Bouddha entre les racines au Wat Phra Mahathat à Ayutthaya.

Vous devriez vraiment aussi faire un voyage dans le temps sur le site d’Ayutthaya, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, qui était autrefois la capitale royale du Siam.

La capitale a été remplacée par Bangkok en 1782, et le pays est passé du nom de Siam à celui de Thaïlande, qui signifie « pays de la liberté ».

Mais Ayutthaya a conservé toutes ses ruines, le coloré palais Bang Pa-in et une douzaine de wats, ou temples.

Parmi les plus célèbres, citons le Wat Chaiwatthanaram, le Wat Ratchaburana, le Wat Phra Si Sanphet et le Wat Mahathat, qui date des années 1300 et possède une tête de Bouddha en pierre nichée dans un banian.

Ayutthaya est situé à environ une heure de Bangkok et peut être atteint par un trajet en train panoramique, tout en admirant des champs ruraux, une rivière sinueuse et des maisons de campagne le long du chemin (il y a aussi des ananas frais et d’autres rafraîchissements à bord).

Vous pouvez aussi emprunter un itinéraire un peu plus lent, mais moins cher, en minibus public.

Certains guides touristiques proposent également des excursions privées d’une journée depuis Bangkok, avec transport depuis et vers votre hôtel et repas inclus.

Vous pouvez également faire une promenade en bateau entre les deux villes.

Entourée d’une rivière, Ayutthaya abrite un marché flottant, de nombreux bateaux à longue queue et le musée familial des bateaux thaïlandais.

Avec ses quartiers colorés et son marché de nuit très animé, vous aurez peut-être envie de rester plus longtemps qu’une seule journée.

Remontez le temps à Kanchanaburi

Pont rivière Kwai Kanchanaburi

Pont de la rivière Kwai à Kanchanaburi. Photo : Pinit Ton

Les chutes d’eau, les maisons flottantes et un chemin de fer de la Seconde Guerre mondiale sont les principales attractions de Kanchanaburi, située à deux heures de Bangkok.

Les chutes et les grottes se trouvent dans le parc national d’Erawan, le parc national de Srinagarindra et le parc national de Sai Yok Yai.

Le point culminant est peut-être Erawan, où les chutes d’eau compte sept niveaux et s’étire en longueur comme une rivière en cascade, avec des bassins turquoise entre les niveaux.

Vous pouvez faire une randonnée jusqu’à chaque niveau, entouré de singes.

Si l’aspect animalier de cette dernière phrase vous excite, allez voir Elephants World, un organisme éthique à but non lucratif qui aide les éléphants sauvés, plutôt que de les monter ou de les utiliser pour le divertissement.

Et aussi le Ganesha park tenu par des français.

Dans la ville de Kanchanaburi, la rivière Kwai est charmante, avec des restaurants et des hôtels le long des berges.

Mais beaucoup de gens se rendent directement au pont qui surplombe la rivière pour la traverser à pied ou à cheval sur le célèbre « Death Railway ».

La voie ferrée est une sorte de mémorial de la Seconde Guerre mondiale, puisque des milliers de locaux et de prisonniers de guerre étrangers sont morts pour la construire, dans le cadre des plans de bataille japonais en Birmanie voisine.

Vous pouvez rendre hommage aux morts au cimetière de guerre de Kanchanaburi et découvrir l’histoire du travail nocturne aux flambeaux au Hellfire Pass Memorial Museum.

Vous pouvez également prendre le train lui-même, qui surplombe la jungle et longe des falaises.

Continuez à remonter le temps en visitant les ruines du Prasat Muang Singh.

Vous pouvez également voir des dragons au Wat Ban Tham, ou monter au Wat Tham Sua, puis descendre et remonter sur un autre sommet voisin au Wat Tham Khao Noi.

En parlant de flotter, ne manquez pas de séjourner dans une maison flottante en radeau pendant votre séjour à Kanchanaburi, car il y en a beaucoup dans cette région, notamment The FloatHouse River Kwai.


Source : Thrillist

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 4.6 / 5. Décompte des votes : 59

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter ce billet.

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

Nous sommes désolés que ce billet ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

Avatar photo
Cloup Serge 11 décembre 2022 - 0 h 42 min

Merci, pour ces infos très utiles.

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.